Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wikio - Top des blogs - Cinéma

Rechercher

Présentation

Bonjour,

Sur ce blog, on peut trouver différentes rubriques :

     - Les films d'avril : présentation de nos projets 
     - Critiques ciné : notre avis sur les films qui sont à l'affiche
     - Classiques : critiques de films relativement anciens

     - Filmographies : filmographies des acteurs et réalisateurs qui font l'actualité

     - Qui qu'a joué qui ? : noms des acteurs ayant prêté leur visage et/ou leur voix à des personnages connus

     - Dans quoi c'est-y donc que je l'ai vu ? : rubrique consacrée aux acteurs assez peu connus, souvent seconds rôles, dont on ne connait jamais le nom

     - Verbatim : chaque dimanche, une citation en lien avec les sorties de la semaine... ou non

     - Affiches : certaines affiches de films se ressemblent étrangement. Hommage, coïncidence ou copie ? A vous de juger
     - Actualité : fait d'actualité du cinéma qui nous a marqué

     - Billets d'humeur : nos coups de gueule et réactions à tout ce que nous pouvons lire/voir/entendre

D'autre part, les suggestions de critiques et/ou filmographies sont les bienvenues !
Suite à la consultation des mots clés qui vous amènent sur ce blog, nous vous informons que vous pouvez toujours nous contacter pour nous demander qui jouait "bidule" dans tel film et, si on a la réponse, on vous répondra...
N'hésitez pas à donner votre avis ou a faire des remarques : ce blog est fait pour vivre !

Présentation

Les Films d'avril est le nom que nous avons donné a notre pseudo-boîte de production (qui en réalité n'a pas un rond). Nous réalisons donc des courts métrages que vous pouvez voir sur ce blog, mais surtout, nous sommes CINEPHAGES.
Et comme nous voyons pas mal de films au cinéma, mais aussi en DVD, nous nous permettons de vous donner notre avis en essayant de rester positifs (parce qu'on a pu toucher du doigt l'inverstissement colossal que représente un film, même court, et qu'on n'est pas des critiques frustrés) !

Notre système de notation est le suivant :
 A voir séance tenante
 A ne pas rater
 Se laisse regarder
 Mouais
 Vraiment pas terrible
 Passez votre chemin
Quoi qu'il arrive, n'hésitez pas à donner votre avis ou à émettre des requêtes. Pour cela, vous pouvez nous joindre en laissant un commentaire (ça fait toujours plaisir) ou en nous écrivant :
lesfilmsd.avril@free.fr.
A bientôt !

2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 09:54

McAdams-Rachel.jpg

Née le 7 octobre 1976 à London (Canada) d’un père chauffeur routier et d’une mère infirmière, Rachel McAdams commence le théâtre à 13 ans. Son premier rôle au cinéma est dans la comédie My Name is Tanino, genre pour lequel elle montre une certaine prédilection.Elle enchaîne ensuite avec The Hot Chick, Lolita malgré moi, Serial Noceurs et Esprit de famille. Mais c’est en 2004, avec la comédie romantique N’oublie jamais de Nick Cassavetes, dont elle tient le premier rôle face à Ryan Gosling (qui est d’ailleurs originaire de la même ville qu’elle, et dont elle partagea la vie pendant 3 ans), qu’elle est véritablement révélée au grand public. C’est aussi le début d’un changement de style marqué par Red Eyes / Sous haute pression de Wes Craven.

Durant l’année 2009-2010, elle a l’occasion de jouer avec de grands noms du cinéma, comme Russell Crowe et Ben Affleck (Jeux de pouvoir), Eric Bana (Hors du temps), Robert Downey Jr et Jude Law (Sherlock Holmes). Mais parallèlement, elle auditionne pour les rôles de Sue Storm dans Les Quatre Fantastiques, de Vesper Lynd dans Casino Royal, de Pepper Potts dans Iron Man, de Sophie dans Mamma Mia !, de Rachel Dawes dans The Dark Knight et pour celui de Daisy Buchanan dans The Great Gatsby, rôles finalement obtenus par Jessica Alba, Eva Green, Gwyneth Paltrow, Amanda Seyfried, Maggie Gyllenhaal et Carey Mulligan.

En 2011, elle retrouve Owen Wilson (après Serial Noceurs) pour Minuit à Paris de Woody Allen, puis le casting de Sherlock Holmes, pour sa suite, toujours réalisé par Guy Ritchie.

L'année suivante, après un nouveau détour par la comédie romantique Je te promets avec Channing Tatum, elle accroche à son palmarès deux cinéastes renommés : Brian de Palma pour Passion (avec Noomi Rapace) et Terrence Malick pour A la Merveille.

Elle détient un record avec 5 nominations aux MTV Movie Award la même année (pour Lolita malgré moi et N’oublie jamais).

Très concernée par l’environnement, Rachel McAdams n’a pas de voiture, est végétarienne et est cofondatrice du site www.greenissexy.org

Elle adore les actrices suivantes : Elizabeth Taylor, Audrey Hepburn, Joan Cusack, Juliette Lewis, Kate Winslet, Laura Dern, Renée Zellweger et Samantha Morton et elle rêve de travailler avec Daniel Day-Lewis, James Franco et Sam Rockwell.

Repost 0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 10:57

mandela-nelson.jpg

Homme politique sud-africain né en 1918. Condamné à la prison à vie en 1964 pour sabotage, trahison et complot suite à la création d’une organisation militaire visant à résister à l’apartheid. Il est libéré en 1990 après 26 ans de prison. Prix Nobel de la Paix en 1993 pour avoir largement contribué aux négociations ayant permis la fin à l’apartheid. De 1994 à 1999 il est élu président de l’Afrique du Sud.

Ils l'ont incarné au cinéma :

Lindani Nkosi dans Drum (2004) de Zola Maseko.

Yaya Soumare dans la comédie franco-béninoise La Valse des gros derrières (2004) de Jean Odoutan.

Dennis Haysbert dans Goodbye Bafana (2007) de Bille August, histoire vraie de la relation que Madiba avait nouée avec son geôlier blanc (Joseph Finnes) pendant sa longue incarcération.

Howard Mungo dans la comédie Super Héros Movie (2008) de Craig Mazin.

Morgan Freeman (adoubé par Mandela himself) dans Invictus (2010) de Clint Eastwood qui relate la victoire de l’équipe nationale de rugby lors de la coupe du monde 1995. Il devait aussi jouer l’homme politique sud-africain dans un projet de Shekhar Kapur intitulé Long Walk To Freedom, basé sur son autobiographie officielle, mais le projet n’a pas vu le jour.

Terrence Howard sera Nelson Mandela dans le biopic Winnie que Darrell J. Roodt consacre à la femme de l’ex-président face à Jennifer Hudson, tout comme Clarke Peters dans Endgame de Pete Travis.

Danny Glover et Sidney Poitier l’ont aux aussi incarné à l’occasion des téléfilms : Mandela (1987) et Mandela and de Klerk (1997) et Will Smith a aussi été envisagé dans ce rôle, mais il a craint de ne pas être assez bon acteur. Le projet est toujours dans les cartons.

Repost 0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 10:22

DiCaprio-Nolan-copie-1.jpg

Depuis la sortie d'Inception la ressemblance entre Leonardi DiCaprio la star hollywoodienne et Christopher Nolan le génie anglais (qu'ils semblent d'ailleurs cultiver) est troublante. Qui copie qui ?

Repost 0
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 10:50

les-affranchis.jpg

 Timbrés et affranchis

De : Martin Scorsese

Avec : Ray Liotta, Robert De Niro, Joe Pesci…

L’histoire : Depuis sa plus tendre enfance, Henry Hill veut devenir gangster et appartenir à la Mafia. Adolescent dans les années cinquante, il commence par travailler pour le compte de Paul Cicero et voue une grande admiration à Jimmy Conway, qui a fait du détournement de camions sa grande spécialité…

Mon avis : Réalisé en 1990, Les Affranchis reste l’un des incontournables films de gangsters réalisés. C’est aussi un condensé du cinéma de Scorsese et un petit manuel du cinéaste en herbe : la caméra virtuose du réalisateur (plans séquences, mouvements à la grue…) et la musique omniprésente (Eric Clapton, Rolling Stones…) capte à merveille la frénésie d’un milieu qui ne compte que sur ses propres règles. Si la description de ce monde brutal a de quoi fasciner par son arrogance et ses caractères bien trempés, la vision de Scorsese s’apparente à celle d’un moraliste : il n’hésite pas à montrer le pire que peu produire ce milieu assez paranoïaque, à travers le personnage de Joe Pesci, imprévisible et complètement dérangé. Le film contient d’ailleurs des scènes assez violentes (Les Affranchis fut interdit au moins de 16 ans à sa sortie), mais le réalisateur ne sombre pas dans la complaisance fun. Grand directeur d’acteurs, Scorsese a su constituer un trio inoubliable.

Pour l’anecdote, la propre mère de Scorsese apparaît dans le film dans le rôle de la mère de Joe Pesci…

 

Repost 0
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 09:02

oscars2010

Meilleur film : Le Discours d'un roi (Tom Hooper)

Meilleur film en langue étrangère : Revenge (Susanne Bier - Danemark)

Meilleur film d'animation : Toy Story 3 (Lee Unkrich)

Meilleur documentaire : Inside Job (Charles Ferguson)

Meilleur réalisateur : Tom Hooper pour Le Discours d'un roi

Meilleur acteur : Colin Firth dans Le Discours d'un roi

Meilleur actrice : Natalie Portman dans Black Swan

Meilleur second rôle masculin : Christian Bale dans Fighter

Meilleur second rôle féminin : Melissa Leo dans Fighter

Meilleur scénario original : David Seidler pour Le Discours d'un roi

Meilleure adaptation : Aaron Sorkin pour The Social Network d'après l'oeuvre de Ben Mezrich

Meilleur court-métrage : God Of Love (Luke Matheny)

Meilleur court-métrage d'animation : The Lost Thing (Shaun Tan et Andrew Ruthermann)

Meilleur court-métrage documentaire : Strangers No More (Karen Goodman et Kirk Simon)

Meilleure photographie : Wally Pfister pour Inception

Meilleurs maquillages : Rick Baker et Dave Elsey pour Wolfman

Meilleurs costumes : Colleen Atwood pour Alice au Pays des Merveilles

Meilleurs décors : Robert Stromberg et Karen O'Hara pour Alice au Pays des Merveilles

Meilleurs effets visuels : Paul Franklin, Chris Corbould et Andrew Lockley pour Inception

Meilleur montage : Kirk Baxter pour The Social Network

Meilleur mixage sonore : Lora Hirschberg, Gary Rizzo, Peter Bebb et Ed Novick pour Inception

Meilleur montage sonore : Richard King pour Inception

Meilleure musique : Trent Reznor et Atticus Ross pour The Social Network

Meilleure chanson : We Belong Together (Randy Newman) dans Toy Story 3

Repost 0
Les Films d'avril - dans Actualité
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 15:58

razzie awards

Pire film : Le Dernier maître de l'air de M. Night Shyamalan

Pire remake, suite ou film-dérivé : Sex and the City 2

Pire réalisateur : M. Night Shyamalan pour Le Dernier maître de l'air

Pire acteur : Ashton Kutcher (Kiss & Kill et Valentine's Day)
Pire actrice : Sarah Jessica Parker, Kim Cattrall, Kristin Davis et Cynthia Nixon (Sex and the City 2)
Pire acteur dans un second rôle : Jackson Rathbone (Le Dernier maître de l'air et Twilght chapitre 3 : Hésitation)
Pire actrice dans un second rôle : Jessica Alba (The Killer Inside Me, Mon Beau-père et nous, Machete et Valentine's Day)

Pire couple ou casting à l'écran : tout le casting de Sex and the City 2

Pire scénario : M. Night Shyamalan pour Le Dernier maître de l'air

Pire utilisation de la 3D : Le Dernier maître de l'air de M. Night Shyamalan

Repost 0
Les Films d'avril - dans Actualité
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 09:51

Gene-kelly.jpg

« Il y a une étrange façon de penser à Hollywood qui veut que les comédies musicales soient moins reconnues par l’Académie des Oscar que les drames. C’est une forme de snobisme, du même type que celui qui perpétue l’idée que les drames méritent plus d’être récompensés que les comédies. »

Gene Kelly

Repost 0
Les Films d'avril - dans Verbatim
commenter cet article
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 14:16

Avec les onze nominations de Des Hommes et des Dieux aux César 2011, me vint à l’esprit que regarder la cérémonie sur Canal + plus relève presque de l’acte de foi. On espère à chaque fois que quelque chose va vraiment se passer, pendant cette grand-messe cinématographique, et puis en fait non. La liturgie reste ennuyeuse, les homélies des uns et des autres oscillent entre platitude et démagogie, sans oublier les gueules d’enterrement, même pour la majorité des récipiendaires. Heureusement, le sourire de Jodie Foster apportait à tout cela un peu de glamour et de professionnalisme (les jeunes acteurs et jeunes actrices françaises confondent fraîcheur et niaiserie, ils devraient ouvrir plus souvent un dictionnaire). Bref la soirée s’est étirée entre gêne et ennui poli. Le bon point, c’est que nous avons échappé aux grognements de Jeanne Balibar qui avaient redonné au mot « ridicule » ses lettres de noblesse l’année dernière. Le mauvais, c’est que l’Académie n’a pas osé récompenser le visionnaire Nolan et son Inception pour le meilleur film étranger. La messe est dite.

Repost 0
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 08:50

Juge-coupable.jpg

 

De : Clint Eastwood

Avec : Clint Eastwood, Diane Venora, Bernard Hill

L’histoire : Un noir américain est condamné à la peine capitale pour le meurtre d’une jeune caissière enceinte. Le journaliste Steve Everett doit écrire un article sur sa dernière journée...

Mon avis : Clint contre le reste du monde, c’est une situation qu’on adore. Ici, le personnage caractéristique incarné par Eastwood (intelligent, acharné, bourré de failles, aimant les femmes et les boissons fortes et presque antipathique) est pourtant du bon côté. Le réalisateur nous emporte dans un contre-la-montre au rythme tranquille ayant tous les ingrédients pour un excellent thriller malgré une fin sans vraie surprise. Ce suspense est entrecoupé de scènes amusantes, comme celle où le rédacteur en chef (James Woods) dit ses 4 vérités à Everett ou celle du "zoo express" mettant en scène le journaliste pressé et sa très jeune fille. Servi par le talent d’Eastwood et par un joli casting, avec une mention spéciale pour Isaiah Washington et Diane Venora (qui a aussi joué Chan Parker dans Bird), ce film "familial" (Francesca Fisher-Eastwood qui joue la fille d’Everett est effectivement sa fille dans la vie, et sa mère - compagne de Clint à l’époque - joue le personnage de Cecilia Nussbaum), et humaniste, à l’opposé d’un Inspecteur Harry plus cinglant, nous livre un plaidoyer efficace contre la peine de mort. Dans la veine Des Pleins Pouvoirs, ou de Créance de Sang, Jugé Coupable est bon film mais un Eastwood relativement mineur.

Repost 0
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 22:51

cesar

Meilleur premier film : Gainsbourg (Vie Héroïque) de Joan Sfar

Meilleur film : Des Hommes et des Dieux de Xavier Beauvois

Meilleur film d’animation : L’Illusionniste de Sylvain Chomet

Meilleur réalisateur : Roman Polanski pour The Ghost Writer

Meilleur documentaire : Océans de Jacques Perrin 

Meilleur film étranger : The Social Network de David Fincher (US)

Meilleur acteur : Eric Elmosnino pour Gainsbourg (Vie héroïque) 

Meilleure actrice : Sara Forestier pour Le Nom des gens 

Meilleur acteur dans un second rôle : Michel Lonsdale de Des Hommes et des Dieux

Meilleure actrice dans un second rôle : Anne Alvaro de Le Bruit des glaçons

Meilleur espoir masculin : Edgar Ramirez pour Carlos 

Meilleur espoir féminin : Leila Bekhti pour Tout ce qui brille 

Meilleur scénario original : Baya Kasmi et Michel Leclerc pour Le Nom des gens

Meilleure adaptation : Roman Polanski et Robert Harris pour The Ghost Writer

Meilleure photo : Caroline Champetier pour Des Hommes et des Dieux 

Meilleur montage : Hervé Deluze pour The Ghost Writer

Meilleur son : Daniel Sobrino, Jean Goudier et Cyril Holtz pour Gainsbourg (Vie Héroïque)

Meilleure musique : Alexandre Desplat pour The Ghost Writer

Meilleur décor : Hugues Tissandier pour Adèle Blanc-Sec 

Meilleurs costumes : Carole de Vivaise pour La Princesse de Montpensier

Meilleur court métrage : Logorama de François Alaux, Hervé de Crécy et Ludovic Houplain

César d’honneur : Quentin Tarantino

Repost 0
Les Films d'avril - dans Actualité
commenter cet article