Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wikio - Top des blogs - Cinéma

Rechercher

Présentation

Bonjour,

Sur ce blog, on peut trouver différentes rubriques :

     - Les films d'avril : présentation de nos projets 
     - Critiques ciné : notre avis sur les films qui sont à l'affiche
     - Classiques : critiques de films relativement anciens

     - Filmographies : filmographies des acteurs et réalisateurs qui font l'actualité

     - Qui qu'a joué qui ? : noms des acteurs ayant prêté leur visage et/ou leur voix à des personnages connus

     - Dans quoi c'est-y donc que je l'ai vu ? : rubrique consacrée aux acteurs assez peu connus, souvent seconds rôles, dont on ne connait jamais le nom

     - Verbatim : chaque dimanche, une citation en lien avec les sorties de la semaine... ou non

     - Affiches : certaines affiches de films se ressemblent étrangement. Hommage, coïncidence ou copie ? A vous de juger
     - Actualité : fait d'actualité du cinéma qui nous a marqué

     - Billets d'humeur : nos coups de gueule et réactions à tout ce que nous pouvons lire/voir/entendre

D'autre part, les suggestions de critiques et/ou filmographies sont les bienvenues !
Suite à la consultation des mots clés qui vous amènent sur ce blog, nous vous informons que vous pouvez toujours nous contacter pour nous demander qui jouait "bidule" dans tel film et, si on a la réponse, on vous répondra...
N'hésitez pas à donner votre avis ou a faire des remarques : ce blog est fait pour vivre !

Présentation

Les Films d'avril est le nom que nous avons donné a notre pseudo-boîte de production (qui en réalité n'a pas un rond). Nous réalisons donc des courts métrages que vous pouvez voir sur ce blog, mais surtout, nous sommes CINEPHAGES.
Et comme nous voyons pas mal de films au cinéma, mais aussi en DVD, nous nous permettons de vous donner notre avis en essayant de rester positifs (parce qu'on a pu toucher du doigt l'inverstissement colossal que représente un film, même court, et qu'on n'est pas des critiques frustrés) !

Notre système de notation est le suivant :
 A voir séance tenante
 A ne pas rater
 Se laisse regarder
 Mouais
 Vraiment pas terrible
 Passez votre chemin
Quoi qu'il arrive, n'hésitez pas à donner votre avis ou à émettre des requêtes. Pour cela, vous pouvez nous joindre en laissant un commentaire (ça fait toujours plaisir) ou en nous écrivant :
lesfilmsd.avril@free.fr.
A bientôt !

28 novembre 2007 3 28 /11 /novembre /2007 17:08

americangangster.jpgbien.gif
Avec : Denzel Washington, Russell Crowe...
L’histoire : Dans les années 70, Franck Lucas, chauffeur et homme à tout faire du parrain noir de Harlem perd son boss et ami. Il décide d’assurer la relève mais doit pour cela trouver de grosses quantités de drogue…
Mon avis : Loin d’être le meilleur film de Ridley Scott, American Gangster n’en reste pas moins intéressant. Ici, le gangster est roi et le flic pouilleux (Russell Crowe, what else ?). Il est difficile de fait la critique de ce film après avoir vu La nuit nous appartient qui traite plus ou moins du même sujet (mais de l’autre côté) mais tellement mieux. Si vous voulez voir un destin à la Scarface (là encore en moins bien), allez-y. C’est précisément le problème de ce film : on peut le comparer à beaucoup d’autres mais il est rarement à la hauteur. Cela dit, American Gangster reste un bon divertissement, un peu sanglant, mais servit par des acteurs tout à fait honorables… A vous de voir !

Repost 0
20 novembre 2007 2 20 /11 /novembre /2007 20:16
promessesombre.jpggenial.gif Mafia blouse
Avec : Viggo Mortensen, Naomi Watts, Vincent Cassel...
L’histoire :
Une sage-femme enquête sur l'identité d'une jeune Russe, morte en couches, le soir de Noël. Elle apprendra que la jeune fille était une prostituée aux services de la Mafia russe londonienne…
Mon avis : Petit cousin de A History Of Violence, le nouveau film de David Cronenberg est une œuvre maîtrisée et glaçante sur un milieu interlope et sans pitié. Les couleurs y sont bien ternes, la tristesse latente et la violence omniprésente. L’on est d’ailleurs en droit de se demander s’il est bien justifié de tout montrer. Car le film n’est pas sans ambiguïté comme souvent lorsque le thème de la violence est évoqué : difficile au cinéma de la montrer sans s’en montrer complice. En revanche, si le but de Cronenberg est de nous en dégoûter, c’est assez réussi car le réalisateur canadien ne nous épargne absolument rien. Il faut le savoir. Malgré ces réticences, on ne peut qu’admirer son sens du cadre et le talent de créer des situations étonnantes et tendues à l’extrême. Le film bénéficie aussi de la prestation impressionnante de Viggo Mortensen, dont le calme apparent ne fait qu’accentuer l’ambiance pesante du film. Mention spéciale aussi à Armin Mueller-Stahl, terrifiant patriarche. Bref, voilà un film qui prend aux tripes, dans tous les sens du terme…
Repost 0
17 novembre 2007 6 17 /11 /novembre /2007 20:24
valleelah.jpggenial.gif G.I. Jones
Avec : Tommy Lee Jones, Charlize Theron, Susan Sarandon…
L’histoire : De retour d'Irak pour sa première permission, Mike Deerfield disparaît mystérieusement et est signalé comme déserteur. Son père, Hank - un ancien membre de la Police Militaire - se lance à sa recherche…
Mon avis : Comme il l’avait précédemment fait avec le scénario Mémoires de nos Pères, Paul Haggis se penche une nouvelle fois sur l’Amérique et les traumatismes engendrés par la guerre, en l’occurrence le complexe conflit irakien. Le propos n’est peut-être pas novateur mais il est porté à l’écran avec une sobriété et une dignité impressionnantes. Expérience rarissime : dans la salle, en ce samedi de novembre, on pouvait entendre une mouche voler. Dans le rôle du père à la recherche de son fils, Tommy Lee Jones réussit à être émouvant sans démonstration de force ni larmichettes faciles. Ce qui n’est pas rien, quand on connaît le caractère peu avenant du bonhomme. Quant au cinéaste Haggis, il semble avoir bien digérer les leçons du maître Eastwood, mélange d’efficacité et de retenue. Du beau travail.
Repost 0
13 novembre 2007 2 13 /11 /novembre /2007 15:49

Parce que la Commission de classification des oeuvres cinématographique vient d’interdire Quand l’embryon part braconner aux moins de 18 ans, il semblerait selon les distributeurs que le spectre de la censure ait à nouveau pointé le bout de son nez. Le ministère de la culture a  entériné cette décision, entravant selon eux « la diffusion auprès du public d'œuvres exigeantes et subversives ». Je n’ai pas vu ce film et ne saurais me prononcer. Je comprends également les inquiétudes commerciales de ces distributeurs.  Néanmoins, est-il raisonnable de croire que notre beau pays soit de fait, marqué par cet irrésistible  marronnier sécuritaire (on se souvient du précédent soulevé avec Saw 3) ? Caché de Michael Haneke : en salles avec un avertissement (il y avait d’ailleurs un enfant de 7 ans lors de notre séance), Flandres de Bruno Dumont : interdit au moins de 12 ans, Les promesses de l’ombre de David Cronenberg : interdit au moins de 12 ans. Voilà trois films exigeants et subversifs que des yeux et des cerveaux de 12 ans ( ! ) sont autorisés à voir en salles… Censure, vous avez dit censure ?

Repost 0
11 novembre 2007 7 11 /11 /novembre /2007 15:31

sabrina.jpg Quand Audrey rencontre Humphrey
Avec : Audrey Hepburn, Humphrey Bogart, William Holden...
L’histoire : Sabrina, fille du chauffeur d’une famille fortunée est amourachée du fils cadet de ses riches employeurs. Son père l’envoie étudier la cuisine à Paris dans l’espoir que cette amourette lui passe.
Mon avis : Bon d’accord, quand on adore Hepburn et Bogart comme moi, on peut difficilement trouver a redire à ce film. Mais ces acteurs ne sont pas les seuls point forts. Présentée comme un conte de fée, l’histoire ne s’embarrasse pas de crédibilité, et c’est aussi ce qui fait son charme. Dans un Paris suggéré (Tour Eiffel, Sacré Cœur…), Hepburn est pétillante et incroyablement fraîche, on comprend les deux frangins… La vie en rose est le thème musical principal de ce film qui se termine en effet au mieux. En VO, les deux légendes s’essayant au français sont trop mignonnes. Bref c’est excellent, vieillot à point et gracieux à la fois !

Repost 0
1 novembre 2007 4 01 /11 /novembre /2007 15:04
cassandre.jpggenial.gif Frères de sang
Avec : Ewan McGregor, Collin Farrel, Tom Wilkinson
L’histoire: Deux frères aux caractères opposés mais solidaires, sollicitent l’aide financière de leur riche oncle afin de mener à bien leurs projets respectifs. En échange, ce dernier va leur proposer un terrible marché…
Mon avis : Bonne nouvelle, le nouveau Woody Allen est un excellent cru. Davantage dans la veine glaçante de Match Point (sans toutefois atteindre son amoralisme flippant) que la folie douce de Scoop, Le rêve de Cassandre se révèle une nouvelle fois la face sombre du cinéaste. Son scénario est une mécanique implacable, où les personnages ne font que s’enfoncer à chaque minute. Le film s’appuie également sur de bons comédiens (et oui, même Collin Farrel peut être bon, comme quoi tout arrive !), qui savent jouer de leurs vécus cinématographiques pour mieux surprendre le spectateur. Allen a eu du nez en choisissant cette fratrie singulière mais crédible. De plus, le cinéaste surprend dans sa capacité à ne point jouer la surenchère : ni dans la noirceur du thème (on ne nage pas ici dans le film « social »), ni dans ses images (violence hors-champ). Ce qui intéresse Woody Allen, c’est surtout l’étude de la conscience des personnages, et dans ce domaine, il s’en tire comme un chef. L’air de Londres sied décidément bien au cinéaste new-yorkais, et il n’y aurait que les grincheux à la noix pour dire le contraire…
Repost 0
31 octobre 2007 3 31 /10 /octobre /2007 19:30

TomWilkinson.jpgVu en 2007 dans Le rêve de Cassandre de Woody Allen (Howard) et Michael Clayton (Arthur Edens), Tom Wilkinson est un acteur trop souvent cantonné aux seconds rôles dont la carrière a réellement débuté avec Raison et sentiments (M. Dashwood) et surtout Full Monty (Gerald Arthur Cooper). Il est nominé pour l’oscar du Meilleur second rôle pour le rôle de Matt Fowler dans In The Bedroom et apparaît dans de nombreux films d’époque : Shakespeare in Love (Hugh Fennyman), The Patriot (Roland EmmerichLa jeune fille à la perle (de Van Ruijven et avec Scarlett Joansson, Colin Firth et Cillian Murphy), L’importance d’être constant (Dr Chasuble) et Stage Beauty (Betterton).
On a pu aussi le remarquer dans les très bons Batman Begins de Nolan (Falcone) et Eternal Sunshine Of The Spotless Mind (Dr Mierzwiak). En 2008, il est à l’affiche de Walkyrie avec Tom Cruise et un autre compagnon de rubrique : Bill Nighy et de RockNRolla de Guy Ritchie, avec Gérard Butler dans le premier rôle. Avec Ghost Writer de Roman Polanski, il confirme la perspicacité de ses choix.

Repost 0
30 octobre 2007 2 30 /10 /octobre /2007 19:23

bien.gif Pigalle blues
Avec : Daniel Auteuil, Michel Blanc, Monica Bellucci…
L’histoire : Gu, un gangster parisien condamné à la prison à vie, s'évade. Traqué par la police, il veut s'enfuir à l'étranger avec Manouche, la femme qu'il aime. Ayant besoin d'argent, il accepte de participer à un dernier coup…
Mon avis : Le nouveau film d’Alain Corneau est ambitieux, mais le résultat n’est que partiellement convaincant. Bien sûr, en entrant dans la salle, il convient de laisser au vestiaire la superbe adaptation de Melville. Et ce pour mieux rendre compte des atouts de ce film qui n’en manque pas car l’amour de Corneau pour le genre est intact. Il y a des fulgurances de mises en scène qui laisse pantois (notamment cette étonnante ouverture sur l’évasion de Gu). Mais cette version new look du roman de Giovanni n’est pas sans scories : le film est en effet trop long, trop bavard, et les références visuelles asiatiques sont trop prononcées pour qu’on soit vraiment emportés. Le réalisateur aurait pu aussi nous épargner des gros plans de têtes explosées par les balles, pas vraiment indispensables. Gros budget oblige, il a fait appel à une distribution « prestigieuse » malheureusement pas toujours convaincante. Seuls Michel Blanc et Jacques Dutronc apportent au film ce qu’il aurait dû être pendant deux heures trente : un subtil mélange de sécheresse et de lassitude.

Repost 0
27 octobre 2007 6 27 /10 /octobre /2007 20:05

paranoid.jpgbien.gif Drôle de Gus
Avec: Gabriel Nevins…
L’histoire : Alex, ado skater, tue accidentellement un agent de sécurité non loin de Paranoid Park, rampe de skate mal famé de Portland…
Mon avis : Dès les premières images, Gus Van Sant impose sa marque de fabrique : langueur, plans séquences, personnages filmés de dos, déconstruction… Mais ce film se révèle tout de même moins expérimental et donc plus abordable que les précédents opus (Gerry, Last Days monuments dans le genre « testeurs de patience ») du réalisateur. Et bien tant mieux ! Malgré quelques passages auteurisants un brin superflus (comme les scènes en super 8 par exemple), on se réjouit de voir un auteur revenir à un cinéma plus accessible. Bien sûr, on peut accuser Van Sant de se regarder filmer (c’est l’effet planant de la chose) et de se foutre un peu d’un sujet qui aurait mérité plus de psychologie : en effet, le jeune Alex a l’air plus traumatisé par la photo du cadavre après l’ « incident » que par le fait d’avoir tué un homme. C’est tout de même un tantinet déroutant vu le sujet mais ce n’est sans doute pas ce qui a motivé le réalisateur. Paranoid Park, ça se visite, comme on dit, mais certains en profiteront sans doute pour finir leur nuit…

Repost 0
26 octobre 2007 5 26 /10 /octobre /2007 17:18

bien.gif Avoir un bon copain...
Avec : Julia Roberts, Dermot Mulroney, Cameron Diaz, Rupert Everett...
L’histoire : Julianne, journaliste culinaire indépendante est invitée au mariage de son meilleur ami dont elle est amoureuse sans jamais le lui avoir dit. Elle n' a qu'une idée: saboter son mariage...
Mon avis : J’avais vraiment aimé Muriel, du même réalisateur, et force est de constater que ce film, bien que divertissant, est bien en-dessous. C’est charmant, un peu fou, moral, mais il manque une je ne sais quoi pour être vraiment emporté. D’autant plus qu’on a du mal a comprendre pourquoi Cameron Diaz et Julia Roberts courent après Dermot Mulroney (voir à son sujet l’article Zodiac ou comment passer d’une série TV au cinéma) qui est certes bon acteur mais dont le personnage est un journaliste sportif limite loser. Les acteurs sont sympas, il y a quelques belles scènes (notamment avec Rupert Everett). Pour un dimanche soir vide de programmes télé...

Repost 0