Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wikio - Top des blogs - Cinéma

Rechercher

Présentation

Bonjour,

Sur ce blog, on peut trouver différentes rubriques :

     - Les films d'avril : présentation de nos projets 
     - Critiques ciné : notre avis sur les films qui sont à l'affiche
     - Classiques : critiques de films relativement anciens

     - Filmographies : filmographies des acteurs et réalisateurs qui font l'actualité

     - Qui qu'a joué qui ? : noms des acteurs ayant prêté leur visage et/ou leur voix à des personnages connus

     - Dans quoi c'est-y donc que je l'ai vu ? : rubrique consacrée aux acteurs assez peu connus, souvent seconds rôles, dont on ne connait jamais le nom

     - Verbatim : chaque dimanche, une citation en lien avec les sorties de la semaine... ou non

     - Affiches : certaines affiches de films se ressemblent étrangement. Hommage, coïncidence ou copie ? A vous de juger
     - Actualité : fait d'actualité du cinéma qui nous a marqué

     - Billets d'humeur : nos coups de gueule et réactions à tout ce que nous pouvons lire/voir/entendre

D'autre part, les suggestions de critiques et/ou filmographies sont les bienvenues !
Suite à la consultation des mots clés qui vous amènent sur ce blog, nous vous informons que vous pouvez toujours nous contacter pour nous demander qui jouait "bidule" dans tel film et, si on a la réponse, on vous répondra...
N'hésitez pas à donner votre avis ou a faire des remarques : ce blog est fait pour vivre !

Présentation

Les Films d'avril est le nom que nous avons donné a notre pseudo-boîte de production (qui en réalité n'a pas un rond). Nous réalisons donc des courts métrages que vous pouvez voir sur ce blog, mais surtout, nous sommes CINEPHAGES.
Et comme nous voyons pas mal de films au cinéma, mais aussi en DVD, nous nous permettons de vous donner notre avis en essayant de rester positifs (parce qu'on a pu toucher du doigt l'inverstissement colossal que représente un film, même court, et qu'on n'est pas des critiques frustrés) !

Notre système de notation est le suivant :
 A voir séance tenante
 A ne pas rater
 Se laisse regarder
 Mouais
 Vraiment pas terrible
 Passez votre chemin
Quoi qu'il arrive, n'hésitez pas à donner votre avis ou à émettre des requêtes. Pour cela, vous pouvez nous joindre en laissant un commentaire (ça fait toujours plaisir) ou en nous écrivant :
lesfilmsd.avril@free.fr.
A bientôt !

10 février 2008 7 10 /02 /février /2008 14:21

juno.jpg undefined L'essayer c'est l'adopter
De : Jason Reitman

Avec : Ellen Page, Jason Bateman, Jennifer Garner, J.K.Simmons
L’histoire : Juno, 16 ans, se retrouve enceinte. Ne voulant pas garder le bébé, elle se met à la recherche d’une famille d’accueil pour son enfant…
Mon avis : Voilà un film frais, décalé et qui fait du bien. Précédé d’une rumeur très positive, le second film de Jason Reitman (auteur de l’ironique et réussi Thank you for smoking) ne déçoit pas. Si le scénario ne brille pas par son extrême originalité, ses répliques vachardes, l’abattage de l’épatante Ellen Page, sorte de petit chaperon rouge grunge et la BO efficace emportent définitivement l’adhésion. Juno aurait pu être un drame sombre et déprimant. Mais non. On sort de ce film avec la banane et le sourire aux lèvres. Preuve que humour et délicatesse peuvent faire bon ménage. Sans doute le film phénomène de ce début d’année. Succès mérité !

Repost 0
8 février 2008 5 08 /02 /février /2008 14:23

johnrambo.jpg undefined Faut reconnaître, c'est du brutal
Avec : Sylvester Stallone…
L’histoire : Une ONG évangélique cherche à traverser la frontière birmane afin de secourir le peuple chrétien Karen victime d’un génocide. Il font appel à un certain John Rambo pour les aider. Mais John, il ne faut pas trop l’énerver et les méchants soldats birmans vont l’apprendre à leurs dépens…
Mon avis : Pour beaucoup, ce film-là a un goût du film de trop pour l’ami Sylvestre qui avait pourtant réussi le dernier chapitre de Rocky Balboa. Il reprend ici le second de ses plus célèbres personnages, souvent caricaturé (à raison) mais plus complexe que ce que le spectateur pouvait le croire après ses suites peu imaginatives. John Rambo est à l’image du personnage : speedé, sombre et violent. Ce dernier chapitre à la brutalité incroyable ne se paraît pas d’atours mensongers : Stallone filme avec un vrai talent la guerre, et ses dégeulasseries (pas question en sortant du film d’ignorer les effets des bombes anti personnelles). La violence ici n’est pas séduisante. Et si l’on est bien content que les méchants soient punis, la brutalité affichée ici se rapproche du travail de Peckinpah dans La Horde Sauvage .On a eu notre dose de testostérones, mais on n’est pas sûrs d’en vouloir encore. Ou plutôt d’une autre manière : comment vivre normalement le fait d’être taillé pour tuer ?

Repost 0
31 janvier 2008 4 31 /01 /janvier /2008 22:00
jeunefilleloups.jpgundefined  Loup y-es tu ?
Avec : Laetitia Casta, Stefano Accorsi, Jean-Paul Rouve…
L’histoire : Au sortir de la guerre de 14-18, Angèle veut devenir la première femme vétérinaire et sera tiraillée entre le riche industriel sans scrupule (of course) et le gentil fou des bois et grand ami des loups.
Mon avis : Loin d’être fervente de Casta actrice, je dois dire qu’elle est ici moins insupportable… dans le rôle de l’amoureuse de son mari, faut pas déconner ! Ce film ne brille pas par son scénario, c’est rien de le dire, mais est porté par quelques brillants seconds rôles parmi lesquels Rouve, Galabru et Mirtchev. Personnellement, j’ai de gros doutes sur les capacités scénaristiques d’un personnage de fou : quelle aubaine, on ne sait jamais ce qui va se passer, et pour peu que la situation soit improbable… ce personnage excuse tout. Spéciale dédicace aux magnifiques loups, parfois plus expressifs que certains acteurs !
Repost 0
26 janvier 2008 6 26 /01 /janvier /2008 22:03
sweeneytodd.jpg undefined Un barbier pas barbant
De : Tim Burton
Avec : Johnny Depp, Helena Bonham Carter, Alan Rickman...
L’histoire: Après avoir passé quinze ans de prison, Benjamin Barker regagne Londres avec une seule idée en tête : se venger de l'infâme Juge Turpin qui le condamna pour lui ravir sa femme, Lucy, et son bébé, Johanna…
Mon avis: Si Sweeney Todd est l’adaptation d’une célèbre comédie musicale de Broadway, le film ne dépareille pourtant pas dans la filmographie de Tim Burton. Ambiance gothique et macabre, mise en scène inventive, humour très noir et distribution familière (Depp, Bonham Carter, la famille quoi), tout y est. Le petit truc en plus (ou presque), c’est que Sweeney Todd version ciné reste une comédie musicale. En résumé : les acteurs chantent, plutôt bien d’ailleurs, mais beaucoup… Et cet aspect pourra dérouter bon nombre de fans du réalisateur. En tout cas, l’ambiance et la mise en scène de Burton ne déçoivent pas : entre horreur et humour, la patte du réalisateur est toujours bien aiguisée. Bonne nouvelle donc. Mais attention : Sweeney Todd n’est pas un film familial. Le film possède des scènes de gore bien dégueux et pas forcément indispensables non plus. Vous serez prévenus…
Repost 0
19 janvier 2008 6 19 /01 /janvier /2008 12:33

charliewilson.jpgundefined L'histoire pour les nuls
Avec : Tom Hanks, Julia Roberts, Philip Seymour Hoffman...
L’histoire : D’après une histoire vraie. Joanne Herring, richissime fervente anticommuniste visant la chute de l’empire soviétique persuade le député Charlie Wilson de la nécessité de porter secours à l’Afghanistan. Charlie enrôle pour cela l’agent de la CIA Gust Avrakotos…
Mon avis : Disons-le tout de suite, Mike Nichols a fait de bien meilleurs films. La guerre selon Charlie Wilson est tout aussi sympathique et efficace que le héros du titre. Surtout porté par les acteurs : Tom Hanks en député lourdaud porté sur les femmes et le whisky, Julia Roberts en riche héritière texane vieillissante et surtout Philip Seymour Hoffman en agent loser moustachu de la CIA. Peu de révélations, donc, mais un agréable moment dont la morale est somme toute assez « couillue » : c’est bien gentil de fournir (avec l’aide d’Israël et de son ennemi le Pakistan !) des armes à pour « libérer » un pays, mais  si on ne l’aide pas à se reconstruire derrière, ça ne sert à rien… Vu sous cet angle, le film se révèle bien pertinent.

Repost 0
16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 11:55

intothewild.jpgundefined
 Nature et découvertes
Avec : Emile Hirsch, Vince Vaughn, Catherine Keener
L’histoire : D’après l’histoire vraie de Christopher McCandless qui, bien que promis à un brillant avenir, décide de prendre la route en laissant tout derrière lui.
Mon avis : Quatrième film de Sean Penn, Into The Wild est un hommage franc et élégiaque à une littérature américaine dite "de voyage" (Kerouac entre autres), mais le réalisateur ne se contente pas de filmer naïvement les ravissements de Dame Nature. Faisant corps avec son personnage principal (la ressemblance entre Hirsch, formidable, et Penn saute aux yeux), le réalisateur n'est pas dupe : il ne passe pas sous silence les blessures que peuvent occasionner à soi et ax autres (la famille en première ligne) le fait de vivre un idéalisme forcené. Le spectateur peut tour à tour être admiratif par le jusqu'au-boutiste Christopher, mais aussi dérouté par sa démarche quelque peu égoïste. Et si sa démarche n'était après tout qu'une fuite en avant un peu vaine et naïve ? C'est sans doute ce qui touche autant dans le film : lefait de se rendre compte qu'à chaque pas de plus dans cette nature sauvage est imprévisible, le naufrage et le gâchis ne sont jamais très loin. Sean Penn démontre une nouvelle fois qu'il est un très grand réalisateur. Son amour du beau cinoche est indéniable même si par moments, il semble curieusement avoir trop écouté les indications de son monteur. "La nature est là qui t'invite et qui t'aime" disait Lamartine. Pas sûr, est-on tentés de dire en voyant ce film superbe et déchirant...

Repost 0
12 janvier 2008 6 12 /01 /janvier /2008 12:04

reviensmoi.jpgDe : Joe Wright

Avec : Keira Knightley, James McAvoy...

L’histoire : La famille Tallis passe l’été dans sa gigantesque demeure victorienne. Quand la jeune Briony, aspirante romancière, surprend sa sœur Cecilia dans les bras de Robbie, fils de domestique, sa réaction va provoquer une tragédie…
Mon avis : Après Orgueil et préjugés, voici le second film de Joe Wright avec Keira Knightley. Si le premier film était plein de malice et de légèreté, Reviens-moi se veut plus déchirant et grave. Avec beaucoup de moyens et d’ambition, le réalisateur n’hésite pas à s’affranchir de classicisme au grès des scènes. Pas de mise en scène plan-plan donc, mais beaucoup de rythme et de mouvements. La particularité du film, ce sont ses deux parties distinctes : la première se déroule dans un château de la haute société lors d’un été caniculaire. L’ambiance y est vénéneuse, un brin longuette et on se demande un peu où le metteur veut en venir. La multiplicité des points de vues est pertinente mais le film peine à décoller vraiment. La seconde, plus directe et romanesque, vaut vraiment le coup d’œil avec notamment un plan séquence de plusieurs minutes sur la débâcle anglaise de Dunkerque. Un mot sur l’interprétation : Keira Knightley (miam !) fait montre d’une belle richesse de jeu malgré un rôle pas aussi présent que le suggère l’affiche mais la surprise vient de James McAvoy, étonnant de naturel et de sobriété. Reviens-moi est riche en émotions mais on en sort néanmoins avec un curieux sentiment d’amertume…
Repost 0
30 décembre 2007 7 30 /12 /décembre /2007 14:14

il-etait-une-fois.jpgundefined  Le conte est bon
Avec : Amy Adams, Patrick Dempsey,
James Marsden, Timothy Spall
L’histoire : Une jolie princesse est sur le point de se marier avec son prince charmant quand une vilaine sorcière la jette dans un puit magique qui l’envoie… dans le monde réel.
Mon avis : Rappelons certaines choses : Shrek paru, et il ne resta rien des princesses naïves et de leurs amis les animaux. Ici point d’ogre vert venu d’un studio concurrent mais une auto caricature tout à fait savoureuse. Il ne faut pas trop en demander à Disney : ils sont maîtres des chefs d’œuvres d’animation et de poésie, mais au niveau du second degré ils débutent tout juste. Il était une fois est une première et restera comme tel dans l’histoire du studio, et franchement, comme débuts, on a vu pire : le réalisateur joue sur les codes, parodie ses classiques et c’est assez réussi. Evidemment le happy end est au rendez-vous, mais n’est-ce pas aussi le cas chez les ogres du marais ? Allez-y en pensant aux efforts fournis et soyez indulgents avec ce premier essai qui promet d’agréables moments…

Repost 0
15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 11:18

undefined  Daemons et merveilles
Avec : Dakota Blue Richards, Nicole Kidman, Daniel Craig…
L’histoire : Adaptation du premier tome de la trilogie A la croisée des mondes de Philip Pullman,  La Boussole d’or raconte l’histoire de Lyra et de son daemon. Dans ce premier épisode, les sombres activités du Magisterium (l'organisme gouvernemental global) mènent ce dernier à enlever des enfants et lorsque Roger, le meilleur ami de Lyra, disparaît à son tour, la petite fille jure d'aller le chercher...
Mon avis : Les spectateurs qui ont lu les livres suivront parfaitement cette jolie adaptation, riche d’inventions et d’effets spéciaux remarquables. Les autres devront intégrer les nombreuses caractéristiques du monde données au début du film pour faire gagner du temps mais qui peuvent être un petit peu lourdes à intégrer. En tant qu’adaptation, je trouve celle-ci tout à fait convaincante, et même ceux qui n’ont pas lu le livre se laisseront entraîner dans l’histoire servie par d’excellents acteurs et un très bon divertissement qui plaira à toute la famille. A noter en V.O. les voix de Ian McKellen et Christopher Lee.
Rappelons à tout hasard que le premier tome de A la croisée des mondes est sorti 3 ans avant le premier tome de Harry Potter… Nous attendrons donc avec impatience le prochain tome prévu pour 2009 !

Repost 0
13 décembre 2007 4 13 /12 /décembre /2007 17:56

blueberryn.jpg  bien.gif
Wong connaît la chanson...
Avec : Norah Jones, Jude Law, Natalie Portman, Rachel Weiz… 
L'histoire : Une jeune femme évolue au cours d'un voyage à travers les Etats Unis pour finalement se rendre compte qu'elle a laissé son coeur dans un café de New York.
Mon avis : Premier film en anglais de Wong Kar-Wai, My blueberry nights reste du Wong Kar-Wai pur jus : images léchées, montage chiadé (certains diront chichiteux) et histoire d’amour contrariée. N’empêche que ce nouvel opus contient malgré tous ces « gimmicks » (que j’appellerais style) une certaine fraîcheur, imposée par une distribution alléchante: la débutante Norah Jones s’en tire plutôt bien, Jude Law a l’air de bien s’amuser dans son rôle de loser philosophe, Natalie Portman (avec une coupe de cheveux pas possible, hélas) s’amuse en joueuse de poker, Rachel Weisz dans un rôle ingrat réussit à surprendre et cerise sur le gâteau, Davis Strathairn (le présentateur intègre de Good bye and good luck) rend émouvant le rôle éculé du flic cocu et alcolo. Encore une fois, le réalisateur s’intéresse moins à une narration équilibrée qu’à de fugitifs moments de grâce, tous portés par le jeu des comédiens et une mise en scène délicate. Le film traîne donc un peu la patte par moment, jouant parfois avec bonheur des ellipses et se complait dans une posture du genre « j’aime le cinéma et j’aime me regarder filmer » mais ne faisons pas trop la fine bouche. Si cette sucrerie acidulée et musicale vous tente, vous ressortirez de My Blueberry nights avec des couleurs plein la tête, ce qui n’est déjà pas si mal en en ces temps grisâtres et froids…
Scoop : nous avons appris de source totalement sûre que Wong Kar-Wai enlevait ses éternelles lunettes lors des projections officielles au festival de Cannes. Reste à savoir s'il lui arrive des les ôter le reste du temps !

Repost 0