Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wikio - Top des blogs - Cinéma

Rechercher

Présentation

Bonjour,

Sur ce blog, on peut trouver différentes rubriques :

     - Les films d'avril : présentation de nos projets 
     - Critiques ciné : notre avis sur les films qui sont à l'affiche
     - Classiques : critiques de films relativement anciens

     - Filmographies : filmographies des acteurs et réalisateurs qui font l'actualité

     - Qui qu'a joué qui ? : noms des acteurs ayant prêté leur visage et/ou leur voix à des personnages connus

     - Dans quoi c'est-y donc que je l'ai vu ? : rubrique consacrée aux acteurs assez peu connus, souvent seconds rôles, dont on ne connait jamais le nom

     - Verbatim : chaque dimanche, une citation en lien avec les sorties de la semaine... ou non

     - Affiches : certaines affiches de films se ressemblent étrangement. Hommage, coïncidence ou copie ? A vous de juger
     - Actualité : fait d'actualité du cinéma qui nous a marqué

     - Billets d'humeur : nos coups de gueule et réactions à tout ce que nous pouvons lire/voir/entendre

D'autre part, les suggestions de critiques et/ou filmographies sont les bienvenues !
Suite à la consultation des mots clés qui vous amènent sur ce blog, nous vous informons que vous pouvez toujours nous contacter pour nous demander qui jouait "bidule" dans tel film et, si on a la réponse, on vous répondra...
N'hésitez pas à donner votre avis ou a faire des remarques : ce blog est fait pour vivre !

Présentation

Les Films d'avril est le nom que nous avons donné a notre pseudo-boîte de production (qui en réalité n'a pas un rond). Nous réalisons donc des courts métrages que vous pouvez voir sur ce blog, mais surtout, nous sommes CINEPHAGES.
Et comme nous voyons pas mal de films au cinéma, mais aussi en DVD, nous nous permettons de vous donner notre avis en essayant de rester positifs (parce qu'on a pu toucher du doigt l'inverstissement colossal que représente un film, même court, et qu'on n'est pas des critiques frustrés) !

Notre système de notation est le suivant :
 A voir séance tenante
 A ne pas rater
 Se laisse regarder
 Mouais
 Vraiment pas terrible
 Passez votre chemin
Quoi qu'il arrive, n'hésitez pas à donner votre avis ou à émettre des requêtes. Pour cela, vous pouvez nous joindre en laissant un commentaire (ça fait toujours plaisir) ou en nous écrivant :
lesfilmsd.avril@free.fr.
A bientôt !

13 septembre 2006 3 13 /09 /septembre /2006 18:41

Kolossal Klassik

Avec : Nicolai Tcherkassov

L’histoire : Histoire du tsar Ivan IV,  réunificateur de la Grande Russie, qui dut  subir les attaques étrangères aussi bien que les complots intérieurs lors de son règne.

Mon avis : Dernier film de Eisenstein, qui subit les foudres de Staline et valut un infarctus à son auteur tandis que le Petit Père des peuples en visionnait la deuxième partie ! Le film possède d’énormes qualités plastiques, évidemment, mais le film est long voire statique. Les absences de scènes spectaculaires (présentes dans Alexandre Nevski) sont frustrantes et le jeu des comédiens a terriblement vieilli malgré la présence puissante de son interprète. A voir bien sûr, histoire de se prendre une leçon de cadrage et de lumières ! A noter : première et dernière incursion de la couleur chez Eisenstein durant quelques minutes…

Repost 0
6 septembre 2006 3 06 /09 /septembre /2006 20:20

Dano-Paul.jpg

Paul Dano obtient son premier "grand" rôle au cinéma dans Little Miss Sunshine en tant que Dwayne, grand frère de la miss en question, enfermé depuis 9 mois dans un silence Nietzchéen.
Avant de se lancer sur grand écran, il a tenu un rôle récurent dans Les Sopranos. Personnellement, je me souviens de son rôle d’ado obsédé dans
La Ballade de Jack and Rose de Rebbeca Miller et de son apparition très courte mais frappante (c’est le cas de le dire) dans Taking Lives où il jouait Ethan Hawke jeune. Il a aussi joué dans The Girl Next Door (2004).
Vous avez aussi la possibilité de découvrir le talent de ce jeune homme dans
There Will Be Blood de Paul Thomas Anderson, de nouveau aux côtés de Daniel Day-Lewis...

Il apparaît aussi dans Hôtel Woodstock de Ang Lee et prête sa voix au Alexander de l'adaptation de Max et les Maximonstres par Spike Jonze. En 2010, il est à l'affiche de Night and Day de James Mangold et poursuit son tableau de chasse des réalisateurs à la mode avec l'étonnant Cowboys & Aliens de Jon Favreau.

En 2012, on le retrouve en écrivain quelque peu perturbé par l'arrivée d'un de ses personnages dans sa vie dans Elle s'appelle Ruby, écrit par sa compagne et co-star du film Zoe Kazan.

Repost 0
6 septembre 2006 3 06 /09 /septembre /2006 20:00

L’histoire : Dans la Russie du XIIème siècle, Alexandre Nevski, prince héroïque d'un peuple de pécheurs, prend le commandement d'une armée pour repousser les soldats allemands qui ont envahi son pays.
Mon avis : Comme souvent chez Eisenstein, il faut oublier le fond  et  s’extasier sur la forme. A  sa décharge, le génial réalisateur russe n’avait pas la totale liberté artistique sur son film (des représentants du Petit Père des Peuples étaient présents sur le plateau pour surveiller tout cela) ce qui donne parfois des dialogues ultra manichéens où les riches sont des profiteurs prêts à collaborer avec l’ennemi, et les moujiks de sympathiques soldats au grand cœur. Oublions donc la propagande anti allemande (compréhensible malgré tout puisque le film a été tourné en 1938) et admirons la beauté des plans, la beauté des plans et la beauté des plans. Les premières scènes sont inoubliables (ce type savait cadrer !) et la bataille finale impressionnante (peut-être les premiers plans d’une bataille filmée de l’intérieur ?).
A voir donc.

Repost 0
6 septembre 2006 3 06 /09 /septembre /2006 19:52

  Envoutant


Avec : Gene Tierney, Victor Mature…
L’histoire : Shanghai 1920. Dans une maison de jeux clandestins sur le point de fermer, vont se croiser des personnages louches, riches ou perdus.
Mon avis : Film étrange où la fascination de von Sternberg pour la déchéance est fortement ressentie, à défaut d’avoir une intrigue originale ou palpitante. Ce ballet de personnages corrompus ou vénéneux ne suscite pas vraiment l’empathie. Mais le décor fantasmagorique exotique apporte une touche singulière à cet univers interlope. A voir tout de même pour Gene Tierney, les plans de la salle de jeux et des seconds rôles haut en couleur (présence étonnante de Marcel Dalio en croupier).

Repost 0
6 septembre 2006 3 06 /09 /septembre /2006 16:15

  Excellentissime !

Avec : Abigail Breslin, Greg Kinnear, Toni Collette, Steve Carell, Paul Dano, Alan Arkin...
L’histoire : Une famille un brin déjantée va accompagner la cadette au concours des Little Miss Sunshine. Plus que l’histoire, ce sont les personnages qui retiennent l’attention. Un grand père accro à l’héroïne et aux magazines porno, un père auteur de « Comment cesser d’être un loser en 9 points » lui-même étant concerné par l’ouvrage, un oncle spécialiste de Proust, gay et suicidaire, un frère qui s’est réfugié dans un silence nietzschéen, une mère givrée mais (finalement) pas tant que ça, et l’héroïne : un petit boudin binoclard.
Mon avis : C’est épatant. Personnellement, j’ai adoré. C’est bourré d’humour et des scènes toutes plus improbables les unes que les autres. Et les acteurs son merveilleux. Vite vite vite, courrez-y !

Repost 0
1 septembre 2006 5 01 /09 /septembre /2006 18:27

Né le 16 Août 1965 à New York, Robert Downey accumule aujourd’hui plus de trente ans de carrière, au cours de laquelle il a été dirigé par de grands réalisateurs. Fils de Robert Downey Sr. et de la chanteuse Elsie Downey, il apparaît dans de nombreux films du réalisateur indépendant, dès l’âge de 5 ans (Pound, Up The Academy, Fisrtborn, Hugo Pool…). Puis il tourne sous la direction de Robert Altman (Short Cuts, The Ginbergbread Man), Oliver Stone, Neil Jordan (Prémonitions), Mike Figgis (Pour une nuit). Abandonnant le lycée pour passer professionnel, il tient un petit rôle dans Baby it’s you, de John Sayles, puis tourne dans de nombreuses comédies dont Une Créature de rêve. On peut alors le voir dans l' émission “Saturday Night Live”. Puis il devient la vedette de nombreux films tels que Neige sur Beverly Hills, Coupable Ressemblance, ou Air America. Oliver Stone lui offre le role de Wayne Gale, reporter vedette, dans le film Tueur nés. Il partagera l’affiche avec Jodie Foster dans Un week end en famille, puis avec Wesley Snipes et Nastassja Kinski dans Pour une nuit. Robert Downey Jr. surprend par les projets extremement diverses auxquels il a participé. On l'a notamment vu dans la série à succès, "Ally McBeal" et ses nombreux rôles lui ont permis de jouer aux cotés des plus belles actrices tel que Robin Wright Penn dans The Singing Detective, drame musical inspiré de la série BBC, Annette Bening dans Prémonitions, ou encore Penélope Cruz et Halle Berry dans le thriller Gothika, réalisé par Mathieu Kassovitz. On a aussi pu le voir dans un rôle de journaliste dans Good Night and Good Luck, de George Clooney. En 2006 il fait le type un peu déjanté, pour le film A Scanner Darkly signé Richard Linklater et un journaliste dans Zodiac, de David Fincher sur l'existence d'un serial-killer ayant sévi à San Francisco dans les années 60 et 70. 2008 est l'année du film d'action avec Iron Man de Jon Favreau dans le rôle titre et Tonnerre sous les Tropiques de et avec Ben Stiller et 2010 marque le grand retour de Sherlock Holmes, avec Robert dans le rôle-titre et Guy Ritchie aux commandes. Les rôles de Tony Stark et de Sherlock Holmes lui assurent de rester régulièrement sur nos écrans, car Iron Man 2 est sorti en 2010, Sherlock Holmes 2 en 2011, Avengers en 2012 et Iron Man 3 en 2013. Entre temps, vous aurez pu le voir dans Date Limite.

 

FILMOGRAPHIE
1970 Pound (Downey)
1980 Up the Academy (Downey)
1983 Baby, It’s you (Sayles)
1984 Firstborn (Downey)
1985 Weird Science (Une créature de rêve) (Hughes)

1986 Back to School (A fond la fac) (Metter)
1987 Less than zero (Neige sur Beverly Hills) (Kanievska)
1988 Johnny be Good (id.) Smith)
1989 Chances Are (Le ciel s’est trompé) (Ardolino)
          True Believer (Coupable ressemblance) (Ruben)
1990 Air America (id.) (Spottiswoode)
1991 Too Much Sun (Downey)
          Soapdish (La télé lave plus propre) (Hoffman)
1992 Chaplin (id.) (Attenborough)
1993 Shorts Cuts (id.) (Altman)
           The Last Party (Levin, Benjamin)
           Heart And Souls (Droles de Fantomes) (Underwood)
1994 Natural Born Killers (Tueurs nés) (Stone)
1995 Restoration (Le don du roi) (Hoffman)
1996 Richard III (id.) (Loncraine)
          One Night Stand (Pour une nuit) (Figgis)
1997 Hugo Pool (Downey, Sr.)
          Two Girls and a Guy (Toback)
1998 U.S. Marshals (id.) (Baird)
          The Gringerbread Man (id.) (Altman)
          In Dreams (Prémonitions) (Jordan)
1999 Bowfinger (Bowfinger, roi d’hollywood) (Oz)
          Black and White (id.) (Toback)
          Friends ans Lovers (Haas)
2000 Wonder Boys (id.) (Hanson)
2003 Gothika (id.) (Kassovitz)
2004 The Singing Detective (Gordon)
2005 Kiss Kiss Bang Bang (id.) (Black)
          Good night and Good Luck (id.) (Clooney)
2006 A Scanner Darkly (id.) (Linklater)
          A Guide to Recognizing Your Saints (Montiel)
          The Shaggy Dog (Robbins)
          Zodiac (Fincher)
          Lucky You (Hanson)
2008 Iron Man (Favreau)
 
          Tonnerre sur les Tropiques (Stiller)
2009 Le Soliste (Wright)
2010 Sherlock Holmes (Ritchie)

          Gravity (Cuaron)

          Iron Man 2 (Favreau
          Date Limite (Phillips)

2012 The Avengers (Whedon)

          Game 6 (Hoffman)

Prochainement

          Sherlock Holmes 2 (Ritchie)

          Iron Man 3 (Favreau)

Repost 0
1 septembre 2006 5 01 /09 /septembre /2006 18:11

Cillian Murphy joue ce mois-ci le personnage principal de Le vent se lève de Ken Loach.
Les amateurs de théâtre l’auront peut être aperçu dans Beaucoup de bruit pour rien ou The Shape of things. Mais les amateurs du genre retiendront son visage particulier grâce à 28 jours plus tard de Danny Boyle.
Etant trouillarde comme pas deux, c’est dans Retour à Cold Mountain et dans La Jeune fille à la perle que je l’ai aperçu pour la première fois. Mais il y tenait de petit rôles et c’est surtout par son rôle de l’Epouvantail dans Batman Begins (Christopher Nolan) qu’il marquera les esprits.
Pour plus d’info sur la carrière du bonhomme, voir sa filmo complète en ligne !

Repost 0
31 août 2006 4 31 /08 /août /2006 20:34

  Radical

Avec Samuel Boidin, Adélaïde Leroux...
L’histoire : Un jeune agriculteur, amoureux et frustre part à la guerre dans un pays nord-africain. Il n’en reviendra pas indemne.
Mon avis : L’œuvre de Bruno Dumont est atypique : on peut dire « je n’aime pas ses films »  mais il est plus singulier de dire « je les aime ». Car ce que l’on peut « aimer » dans ses films  peu attirants, c’est la démarche du réalisateur, sa radicalité, son sens de l’épure et du cadrage. L’intrigue est finalement anecdotique, ses personnages, bruts voire bestiaux, ne suscitent pas vraiment l’empathie, et aucune musique ne viendra vous rassurer. Flandres est donc dans cette veine là, bousculant et malmenant le spectateur, comme le personnage principal labourant sa terre avant de partir à la guerre. Dumont n’est pas moraliste, à chacun de se faire son idée. Ca passe ou ça casse. Flandres ne surpasse pas L’humanité, et s’adresse à ceux qui aiment être dérangés (film interdit au moins de 12 ans). On peut trouver cela chiant et insupportable mais on peut aussi trouver cela courageux et exigeant. Ames sensibles s’abstenir.

Repost 0
31 août 2006 4 31 /08 /août /2006 20:30

  Excellent

Avec Cillian Murphy, Padraic Delaney, Liam Cunningham...
L’histoire : Irlande, 1920. Damian abandonne sa prometteuse carrière de médecin pour rejoindre son frère Teddy dans une armée de volontaires en lutte contre l’envahisseur anglais. Mais lorsque les troupes anglaises se retirent, l’apprentissage de la liberté ne se fait pas sans déchirements…
Mon avis : Ken Loach s’attarde moins sur l’occupation anglaise que sur les difficultés d’entretenir une paix qui satisfasse tout le monde. Tant mieux. Ce conflit intérieur qui pousse  deux Irlandes, mais aussi deux frères, à se déchirer voire à se détruire a valu au réalisateur anglais une Palme d’or sans doute méritée. Et si Loach choisit clairement un camp (à gauche, en sortant de l’ascenseur !), il n’en n’étouffe pas pour autant la voix de ceux qui ne partagent pas ses opinions. Grande Histoire et petite histoire s’emmêle pour donner un excellent film.

Repost 0
30 août 2006 3 30 /08 /août /2006 16:45

  Pas mal

Avec : Michael Douglas, Kiefer Sutherland, Eva Longoria, Kim Basinger…
L’histoire : L’histoire d’agents du Service Secret au service du Président des Etats-Unis, à la recherche d’une taupe infiltrée dans leur service… mais qui peut bien être la taupe et pour qui diable travaille-t-elle ?
Mon avis : Vous avez l’impression d’avoir déjà vu ce film ? Bin c’est pas tout à fait faux : c’est un pêle-mêle de plans et / ou de séquences déjà vu(e)s, avec, en prime des tics de réalisation. Mais il faut être honnête : la bande annonce et l’affiche sont fidèles au contenu. De plus, pour un deuxième film, faut pas être trop exigent : n’ayant jamais vu The Shield et évité S.W.A.T (pour cause d’allergie à un certain C. F. – si si c’est vrai), je ne juge que ce film-là, mais peut-être qu’en format 50 min Clark Johnson est plus à l’aise… Allez, s’il soigne son casting (qui s’améliore pour l’instant de film en film) pour le prochain on ira le voir !

Repost 0