Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wikio - Top des blogs - Cinéma

Rechercher

Présentation

Bonjour,

Sur ce blog, on peut trouver différentes rubriques :

     - Les films d'avril : présentation de nos projets 
     - Critiques ciné : notre avis sur les films qui sont à l'affiche
     - Classiques : critiques de films relativement anciens

     - Filmographies : filmographies des acteurs et réalisateurs qui font l'actualité

     - Qui qu'a joué qui ? : noms des acteurs ayant prêté leur visage et/ou leur voix à des personnages connus

     - Dans quoi c'est-y donc que je l'ai vu ? : rubrique consacrée aux acteurs assez peu connus, souvent seconds rôles, dont on ne connait jamais le nom

     - Verbatim : chaque dimanche, une citation en lien avec les sorties de la semaine... ou non

     - Affiches : certaines affiches de films se ressemblent étrangement. Hommage, coïncidence ou copie ? A vous de juger
     - Actualité : fait d'actualité du cinéma qui nous a marqué

     - Billets d'humeur : nos coups de gueule et réactions à tout ce que nous pouvons lire/voir/entendre

D'autre part, les suggestions de critiques et/ou filmographies sont les bienvenues !
Suite à la consultation des mots clés qui vous amènent sur ce blog, nous vous informons que vous pouvez toujours nous contacter pour nous demander qui jouait "bidule" dans tel film et, si on a la réponse, on vous répondra...
N'hésitez pas à donner votre avis ou a faire des remarques : ce blog est fait pour vivre !

Présentation

Les Films d'avril est le nom que nous avons donné a notre pseudo-boîte de production (qui en réalité n'a pas un rond). Nous réalisons donc des courts métrages que vous pouvez voir sur ce blog, mais surtout, nous sommes CINEPHAGES.
Et comme nous voyons pas mal de films au cinéma, mais aussi en DVD, nous nous permettons de vous donner notre avis en essayant de rester positifs (parce qu'on a pu toucher du doigt l'inverstissement colossal que représente un film, même court, et qu'on n'est pas des critiques frustrés) !

Notre système de notation est le suivant :
 A voir séance tenante
 A ne pas rater
 Se laisse regarder
 Mouais
 Vraiment pas terrible
 Passez votre chemin
Quoi qu'il arrive, n'hésitez pas à donner votre avis ou à émettre des requêtes. Pour cela, vous pouvez nous joindre en laissant un commentaire (ça fait toujours plaisir) ou en nous écrivant :
lesfilmsd.avril@free.fr.
A bientôt !

18 novembre 2005 5 18 /11 /novembre /2005 16:36

Avec : Natalie Portman, Hanna Laslo, Hiam Abbass...

L'histoire : Une américaine d'origine israëlienne monte dans le taxi d'une femme et la convainc de l'emmener avec elle jusqu'à la Free zone.

Mon avis : Portraits de femmes pacifistes. Il n'y a que peu de dialogues dans ce film, il dure un brin, mais l'idéal selon lequel tout irait mieux si l'on se parlait est très bien porté par ces trois femmes. De nos jours, cet essai de compréhension inter-culturel a le mérite d'être présent. Et c'est déjà pas si mal...

Repost 0
3 novembre 2005 4 03 /11 /novembre /2005 00:00

 Jeu ,Sexe et Match
Avec : Jonathan Rhys-Meyers, Scarlett Johansson, Emily Mortimer...

L'histoire : Chris Wilton est un jeune prof de tennis issu d'un milieu modeste. Tom Hewett, un jeune homme de bonne famille le prend sous son aile et lui fait découvrir les joies du luxe à Londres et sa famille dans le même temps. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes : Chris est embauché dans la boîte du père de Tom, il tombe amoureux de sa soeur et l'épouse. Mais voilà, la fiancée de Tom est elle aussi très belle et Chris ne résiste pas longtemps au charme de la belle américaine. Et les problèmes commencent.

Mon avis : Ce film est absolument amoral et Woody Allen réussit ce tour de force de rendre attachant son héros, pourtant arriviste au possible. Fans du cinéaste, ne vous inquiétez pas, il filme Londres comme il l'aurait fait pour New York. Woody Allen se renouvelle et il le fait bien. Un délice qui va faire flipper quelques maris infidèles...

Repost 0
3 novembre 2005 4 03 /11 /novembre /2005 00:00

 

De : Martin Campbell

Avec : Antonio Banderas, Catherine Zeta-Jones, Rufus Sewell...

L'histoire : L'histoire n'est qu'un prétexte, on s'en serait douté. Toujours est-il que nous sommes en 1850 et la Californie est sur le point de devenir un des Etats de l'Union. Evidemment, des méchants ne sont pas d'accord et essayent d'empêcher le vote. Mais cela cache une machination bien pire...

Mon avis : Banderas fait des cascades. Bon, c'est Zorro. Catherine Zeta-Jones se bat bien à l'épée, normal c'est la femme de Zorro, et le fiston fait lui aussi des siennes sans savoir que Zorro, c'est son papa à lui. On est pas loin des Indestructibles. Le problème, c'est que ce film est bien en dessous de celui de Pixar. Les clichés, c'est drôle, mais ça va un moment. Le méchant est français et une énorme machination vise à détruire les Etats Unis. G. W. Bush n'aurait pas un peu aidé à écrire le scénario ?!

Repost 0
3 novembre 2005 4 03 /11 /novembre /2005 00:00

 

De : Bertrand Blier

Avec : Bernard Campan, Monica Bellucci, Gérard Depardieu...

L'histoire : François vient de gagner au loto et avec tout son argent, il a décidé de se payer une prostituée. Cette prostituée, c'est Daniela et elle accepte de jouer à la femme au foyer jusqu'à épuisement du pactole...

Mon avis : Mais quel dommage ! Les acteurs jouent tous effroyablement, l'intrigue n'a aucun intérêt et le film n'est même pas sauvé par la réalisation. Seuls deux acteurs s'en sortent : Jean-Pierre Darroussin (qui meurt bien trop tôt pour que ce soit intéressant) et Farida Rahouadj qui n'a qu'un tout petit rôle. Les grands ne sont pas toujours où l'on croit...

Repost 0
27 octobre 2005 4 27 /10 /octobre /2005 00:00

 

De : Roman Polanski

Avec : Barney Clark, Ben Kingsley, Jamie Forman...

L'histoire : Tout le monde connait l'histoire d'Oliver Twist, ce petit orphelin à qui toutes les misères du monde arrivent. Tout d'abord il doit quitter la maison du curé qui l'a élevé pour aller dans un orphelinat tout ce qu'il y a de moins recommandable, puis il est placé chez différents patrons tous plus méchants les uns que les autres. Il finit par fuir et se retrouve seul dans les rues de Londres...

Mon avis : La réalisation est magnifique, rien à redire là dessus. Chaque plan est une photo et le chef opérateur a fait du très bon boulot. Cependant, après son dernier chef d'oeuvre, je m'attendais à mieux de la part de Polanski. Je trouve qu'il s'est contenté de faire une adaptation et qu'il ne s'est pas assez approprié l'oeuvre originale. Il est écrit partout que son lien avec cette histoire doit venir de son expérience en camp de concentration, mais sans que le spectateur ait à s'apitoyer et sans utiliser les violons pour tirer une larmichette au spectateur, on aurait peut être aimé pouvoir s'identifier ou au moins avoir des sentiments pour ce petit bonhomme qui joue si bien ! Il est vrai qu'on est toujours plus difficile quand on est déçu. Mais malgré la beauté du film, je n'ai pas été emballée plus que ça.

Repost 0
21 octobre 2005 5 21 /10 /octobre /2005 00:00

Grande Soeur s'est révelé particulièrement difficile a monter. En effet, nous avions deux jours de tournage en exterieur, une équipe conséquente (nous étions entre 10 et 15 personnes chaque jour sur le tournage), le film dure presque 12 min et nous tournions avec des adolescents. Ces acteurs ont d'ailleurs été difficiles à trouver : nous avons cherché dans des courts de théâtre à Lyon, et deux jeunes filles nous plaisaient, mais elles se sont désistées au dernier moment et nous avons du reporter le tournage. Nous sommes donc arrivés au mois d'octobre 2004 très préparés et sûrs de ce qu'on voulait faire. Un mal pour un bien, donc. De plus les actrices avec qui nous avons fini par tourner le film ont été adorables et ne se sont pas plaint une seule fois. Avant le tournage, cependant, le chef opérateur a dû partir (comme stagière sur Un fil à la patte de Deville, on l'a compris, bien sûr !) et a été remplacé au pied levé, ce que je ne recommanderais pas.

Au niveau financier, nous avons fait appel a des producteurs amateurs dans les collègues de travail d'Aurélien Clappe, le réalisateur de ce court métrage, et dans ses amis. L'histoire aborde le sujet à la fois des adolescents qui ont parfois dans résponsabilités trop lourdes pour eux et la consommation des anxiolitiques à cet âge là. Chloé, qui est une adolescente d'une quinzaine d'année, s'apperçoit que sont frère, sous traitement thérapeutique revend ses médicaments pour rejoindre son père, elle doit réagir vite.

Repost 0
19 octobre 2005 3 19 /10 /octobre /2005 00:00

Aurélien Clappe est ce qu'on peut appeler un autodidacte. Quand on lui demande ce qui l'a poussé à passer derrière la caméra, il répond: "A force de voir des films, on a envie d'en faire".

Après une maîtrise d'anglais, il est naturellement devenu enseignant dans cette matière. A présent, il est professeur documentaliste. Parallèlement, il s'est lancé dans la réalisation de courts métrages. Tout d'abord en 2003 avec Tout est dans le ventre, un projet gonflé dont il a écrit le texte et l'a illustré d'un plan séquénce de 5 min 50. En voici l'histoire: un homme perd son père le jour de la naissance de son fils, le soir de l'enterrement, sa femme l'observe. Ce film a déjà eu une jolie vie pour un court métrage autoproduit : il a été sélectionné dans trois festivals dont Off Court à Trouville et a été diffusé sur la chaîne TLM à plusieures reprises

Ensuite il y a eu Grande Soeur en 2004, le vrai passage au montage. Ce projet a été relativement difficile à monter, bien que moins cher que le précedent. Ce court métrage dure une douzaine de minutes et aborde deux thèmes : les adolescents qui ont de trop lourdes responsabilités pour leur âge et ceux qui prennent des anxiolitiques. L'histoire est celle de Chloé, 15 ans, qui s'aperçoit que son petit frère revend ses médicaments pour partir retrouver son  père. Ce film est lui aussi diffusé sur TLM et a été séléctionné lors du Festi'Val d'Oise à l'Ile Adam.

Ce fut ensuite au tour de Gymnopédie. Ce film est beaucoup plus léger, car Aurélien voulait vraiment se retrouver seul derrière la caméra. Il n'y a pas vraiment d'histoire, c'est une fille qui court sur une musique d'Erik Satie (Gymnopédie n°3) avec des images photographiques intercalées d'un homme qui attend. Ce court métrage dépasse de peu 3 min car il est rythmé par la musique de Satie.

En 2008, place au Film de ma vie. Pour la première fois Aurélien travaille avec des producteurs qui financent son projet. Cela lui permet d'employer les grands moyens pour filmer Roger Carel qui a accepté de jouer dans son film : enregistrement d'une voix off, grue, décors, techniciens et stagiaires... Une entrée chez les professionnels et une ambition particulière : être sélectionné et récompensé dans le plus de festivals possibles.
Mais Aurélien ne se prend pas la tête pour autant : il adore toujours les petits tournages à trois et s'amuse beaucoup avec Très Moyen Man, son (super) héros aux pouvoirs qui ne servent à rien que vous pouvez voir sur ce blog.
Vous pouvez suivre ses projets dans cette rubrique et dans Actualités.

Repost 0
16 octobre 2005 7 16 /10 /octobre /2005 00:00

lenfant.jpg

De : Luc et Jean-Pierre Dardenne

Avec : Jérémie Renier, Déborah François, Jérémie Segard...

L'histoire : Bruno et Sonia, respectivement 20 et 18 ans vivent sur les allocations de la jeune fille et des petits larcins de son compagnon. Le film commence avec la sortie de l'hôpital de Sonia qui vient d'accoucher d'un petit garçon. Comment Bruno qui vit au jour le jour va-t-il assumer sa paternité ?

Mon Avis : Il est certain que voir un film en avant première en présence des réalisateurs donne probablement un point de vue relativement différent sur l'oeuvre en général. Mais cela permet de réaliser que les frères Dardenne ne sont pas coincés et typés public de Télérama comme l'on s'y attendait. Pour revenir à leur film, il est évidemment extrêmement bien réalisé et il est vrai que voir ces réalisateurs qui pourraient se contenter de faire des histoires larmoyantes pour plaire au public (ou du moins à l'idée du public que se font la plupart des producteurs) défendre des vraies valeurs de la vraie vie, être toujours aussi sensibles au monde réel, cela fait plaisir. Les acteurs vivent leurs personnages, Jérémie Renier n'a jamais paru aussi juvénile et le jeune acteur Jérémie Segard est époustouflant. Heureusement que certains indices belges (type "GSM" ou "septante") nous permettent de garder un peu de recul et de sens critique, malgré les lieux universels.

Repost 0
16 octobre 2005 7 16 /10 /octobre /2005 00:00

 

De : Wim Wenders

Avec : Sam Shepard, Jessica Lange, Tim Roth, Sarah Polley...

L'histoire : Howard Spence est un acteur sur le retour. Après avoir connu le succès pour quelques films dans sa jeunesse, il fait surtout la une des magazines pour ses déboires avec les dépendances quelles qu'elles soient. Un jour, il quitte le tournage d'un film de seconde zone sur un coup de tête et part retrouver sa mère qu'il n'a pas vue depuis 30 ans. Celle-ci le cache et lui apprend qu'il est père d'un enfant. Howard qui n'a plus de but dans la vie, décide de partir à la découverte de sa famille.

Mon avis : Ne vous fiez pas à l'affiche française, la photographie de ce film est tout simplement magnifique. Chaque plan mériterait d'être exposé dans un musée. Mais au delà de cela, l'histoire de paternité à moitié recherchée, à moitié assumée (qui était déjà présente dans Broken Flowers) est vraiment développée, contrairement au film de Jarmusch. Les rapports entre les personnages sont étudiés et délicatement filmés par Wenders, surtout quand on sait que Jessica Lange est l'actuelle femme de Sam Shepard (qui, sans faire la fan de base est extrêmement sexy en vieux cow boy solitaire). Magnifique et à voir absolument au cinéma en attendant la sortie en DVD !

Repost 0
16 octobre 2005 7 16 /10 /octobre /2005 00:00

 

Avec les voix en VO de : Helena Bonham Carter, Peter Sallis, Ralph Fiennes...

L'histoire : Grande effervescence dans la petite bourgade de Wallace et Gromit : Lady Tottington organise un grand concours de légumes géants. Mais voilà qu'un Lapin Garou vient tout chambouler en boulottant tous les énormes légumes des habitants... qui avaient justement fait appel aux inventions de Pesto. Wallace et Gromit vont donc devoir faire face à cet énorme problème...

Mon avis : Les studios Aardman nous ont habitués à de la qualité, et ce film ne dénote en rien de cette réputation. Contrairement à bien des confrères, les deux créateurs ont écrit un véritable scénario pour le passage de leurs petits protégés du court métrage au long (sur grand écran qui plus est !). L'histoire est savoureuse (pour qui aime la verdure) et totalement dans l'esprit. Un bonheur pour les grands et les petits.

Repost 0