Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Wikio - Top des blogs - Cinéma

Rechercher

Présentation

Bonjour,

Sur ce blog, on peut trouver différentes rubriques :

     - Les films d'avril : présentation de nos projets 
     - Critiques ciné : notre avis sur les films qui sont à l'affiche
     - Classiques : critiques de films relativement anciens

     - Filmographies : filmographies des acteurs et réalisateurs qui font l'actualité

     - Qui qu'a joué qui ? : noms des acteurs ayant prêté leur visage et/ou leur voix à des personnages connus

     - Dans quoi c'est-y donc que je l'ai vu ? : rubrique consacrée aux acteurs assez peu connus, souvent seconds rôles, dont on ne connait jamais le nom

     - Verbatim : chaque dimanche, une citation en lien avec les sorties de la semaine... ou non

     - Affiches : certaines affiches de films se ressemblent étrangement. Hommage, coïncidence ou copie ? A vous de juger
     - Actualité : fait d'actualité du cinéma qui nous a marqué

     - Billets d'humeur : nos coups de gueule et réactions à tout ce que nous pouvons lire/voir/entendre

D'autre part, les suggestions de critiques et/ou filmographies sont les bienvenues !
Suite à la consultation des mots clés qui vous amènent sur ce blog, nous vous informons que vous pouvez toujours nous contacter pour nous demander qui jouait "bidule" dans tel film et, si on a la réponse, on vous répondra...
N'hésitez pas à donner votre avis ou a faire des remarques : ce blog est fait pour vivre !

Présentation

Les Films d'avril est le nom que nous avons donné a notre pseudo-boîte de production (qui en réalité n'a pas un rond). Nous réalisons donc des courts métrages que vous pouvez voir sur ce blog, mais surtout, nous sommes CINEPHAGES.
Et comme nous voyons pas mal de films au cinéma, mais aussi en DVD, nous nous permettons de vous donner notre avis en essayant de rester positifs (parce qu'on a pu toucher du doigt l'inverstissement colossal que représente un film, même court, et qu'on n'est pas des critiques frustrés) !

Notre système de notation est le suivant :
 A voir séance tenante
 A ne pas rater
 Se laisse regarder
 Mouais
 Vraiment pas terrible
 Passez votre chemin
Quoi qu'il arrive, n'hésitez pas à donner votre avis ou à émettre des requêtes. Pour cela, vous pouvez nous joindre en laissant un commentaire (ça fait toujours plaisir) ou en nous écrivant :
lesfilmsd.avril@free.fr.
A bientôt !

6 mai 2007 7 06 /05 /mai /2007 21:22
Bullock-Sandra.jpgSandra Annette Bullock est née à Arlington (Virginie) le 26 juillet 1964. Très jeune, elle apprend à faire et à défaire ses valises pour suivre sa mère, une cantatrice allemande, qui déménage régulièrement. La petite Sandra part ainsi pour Nuremberg (Allemagne), où elle restera jusqu'à l'âge de 10 ans. Pendant cette période, elle va même jusqu'à suivre sa mère sur scène pour des petits rôles de gitanes en fond de scène ou comme choriste avec sa soeur Gesine. De retour aux Etats-Unis, la jeune fille décide rapidement de devenir actrice. Ayant achevé sa formation à l'East Carolina University, elle monte à New York pour prendre part à des spectacles off-Broadway tels que "No Time Flat". Elle apparaît également dans de toutes petites productions cinématographiques, désormais balayées de manière très pudique de sa filmo officielle. Son premier titre de gloire sera de reprendre le rôle de Melanie Griffith dans la série télé "Working Girl", tiré du film homonyme. Mais Sandra n'y trouve guère son compte, et s'exile rapidement en Californie où l'air est généralement bien plus bénéfique pour les stars en devenir.
Après un téléfilm avec William Baldwin, "The Preppie Murder", et, de nouveau, quelques petits rôles sans grande consistance, elle remplace au pied levé Lori Petty pour revêtir l'uniforme du principal personnage féminin de Demolition man, aux côtés de Sylvester Stallone. Une belle ligne à ajouter à un CV alors un peu aléatoire, qui va sans aucun doute l'aider à se retrouver dans le premier film de Jan de Bont, Speed. Aux prises avec un fou dangereux qui menace de tout faire exploser si le bus dans lequel elle s'est embarquée ralentit, son rôle de conductrice improvisée ensorcelle le public. Naturelle, d'une beauté simple et d'un charme évident, elle est promue star du jour au lendemain. On la retrouve rapidement dans diverses grosses productions sans grand charme : la comédie romantique L'amour à tout prix, le cyberpolar (un genre alors tout nouveau) Traque sur Internet et le film de prétoires que certains qualifieront de réac' Le droit de tuer ? Un an après Speed 2, version "bateau" du premier opus et bide monumental s'il en est, et le mélo léger Le temps d'aimer, où infirmière pendant la guerre d'Espagne, elle tombe amoureuse du jeune Ernest Hemingway, Sandra Bullock devient pour la première fois productrice exécutive pour Ainsi va la vie, une jolie bluette sentimentale où la comédienne excelle également dans le rôle principal, celui d'une jeune femme qui, après avoir été quittée par son mari, vient refaire sa vie dans son village d'enfance.
Après avoir prêté sa voix à Myriam dans Le prince d'Egypte, elle sort son balai et son chaudron pour quelques petits tours de sorcellerie avec Nicole Kidman dans Les Ensorceleuses, et s'éprend de Ben Affleck dans Un vent de folie. Mais l'ardeur et le succès de Speed sont déjà loin, et ce ne sont pas deux comédies d'action faiblardes plus tard (Mafia parano et Miss détective) qui la remettent sur le droit chemin, même si son incarnation d'une alcoolique en cure de désintox dans 28 jours, en sursis, est moins crispante que d'habitude. A croire qu'elle a retenu la leçon de la sobriété, puis que c'est l'adjectif qui vient en premier pour définir son rôle dans Calculs meurtriers (dont elle est coproductrice) : elle y mène l'enquète sur le meurtre d'une jeune femme, dans la peau de l'autoritaire inspecteur Cassie Mayweather. Autoritaire encore, mais soumise aux délires excentriques de sa mère dans Les divins secrets, avocate de choc face à un patron tyrannique (mais énamouré, parce que c'est Hugh Grant) dans L'amour sans préavis, puis de retour en miss catastrophe dans l'inutile Miss détective 2, Sandra Bullock marque ensuite davantage le pas, peut-être en quête du virage amorcé par Calculs meurtriers. Collision de Paul Haggis, le confirme. Le film à l'ambiance noire est un véritable triomphe et remporte trois Oscars à l’avant-dernière cérémonie, dont celui du Meilleur film et du Meilleur scénario. La comédie romantique restant sa meilleure amie au box-office, alors la belle nous en offre une nouvelle avec Entre deux rives, où elle craque pour Keanu Reeves via un échange de lettres enflammées dont chacun ignore l'auteur. Toute ressemblance avec pléthore de films existants... Et c’est aux côtés de Sigourney Weaver que Sandra Bullock réapparaît aujourd’hui avec le rôle de Harper Lee, un membre de l’entourage proche de l’écrivain à succès de Truman Capote dans Scandaleusement célèbre. L'été 2006, on la retrouve aux côtés de Julian McMahon (le célèbre Dr Christian Troy dans la série "Nip / Tuck") dans le film fantastique Premonition.
2010 est son année : elle remporte à la fois le Razzie Award de la pire actrice pour All About Steve et l'Oscar de la meilleure actrice pour The Blind Side.

FILMOGRAPHIE
 
1987 Hangmen (Ingvordsen)
1989 Religion, Inc. (Adams)
1990 Who Shot Patakango ? (R. Brooks)
1992 When the Party's Over (Irmas)
          Who Do I Gotta Kill ? (Rainone)
          Love Potion #9 (Launer)
1993 The Vanishing (La disparue) (Sluizer)
          The Thing Called Love (Bogdanovich)
          Demolition Man (id.) (Brambilla)
          Wrestling Ernest Hemingway (Haines)
          Fire on the Amazon (Llosa)
1994 Speed (id.) (De Bont)
1995 While You Were Sleeping (L'amour ˆ tout prix) (Turteltaub)
          The Net (Traque sur Internet) (Winkler)
1996 Two if by Sea (Bennett)
          A Time to Kill (Le droit de tuer ?) (Schumacher)
          In Love and War (Le temps d'aimer) (Attenborough)
1997 Speed 2 : Cruise Control (Speed 2 : Cap sur le danger) (De Bont)
          Hope Floats (Ainsi va la vie) (Whitaker)
1998 Practical Magic (Les ensorceleuses) (Dunne)
1999 Forces of Nature (Un vent de folie) (Hughes)
          Gun Shy (Mafia parano) (Blakeney)
2000 28 Days (28 jours, en sursis) (B. Thomas)
          Famous (Dunne)
          Miss Congeniality (Miss dŽtective) (Petrie)
2001 Murder by Numbers (Calculs meurtriers) (Schroeder)
          Divine Secrets of the Ya-Ya Sisterhood (Les divins secrets) (Khouri)
2002 Two Weeks Notice (L'amour sans prŽavis) (Lawrence)
2004 Crash (Collision) (Haggis)
2005 Loverboy (Bacon)
          Miss Congeniality 2 : Armed and Fabulous (Miss détective 2) (Pasquin) 
2006 The Lake House (Entre deux rives) (Agresti)
2007 Infamous (Scandaleusement célèbre) (McGrath)
          Premonition (Yapo)
2009 La Proposition (Fletcher)
2010 All About Steve (Traill)

Partager cet article

Repost 0

commentaires