Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Wikio - Top des blogs - Cinéma

Rechercher

Présentation

Bonjour,

Sur ce blog, on peut trouver différentes rubriques :

     - Les films d'avril : présentation de nos projets 
     - Critiques ciné : notre avis sur les films qui sont à l'affiche
     - Classiques : critiques de films relativement anciens

     - Filmographies : filmographies des acteurs et réalisateurs qui font l'actualité

     - Qui qu'a joué qui ? : noms des acteurs ayant prêté leur visage et/ou leur voix à des personnages connus

     - Dans quoi c'est-y donc que je l'ai vu ? : rubrique consacrée aux acteurs assez peu connus, souvent seconds rôles, dont on ne connait jamais le nom

     - Verbatim : chaque dimanche, une citation en lien avec les sorties de la semaine... ou non

     - Affiches : certaines affiches de films se ressemblent étrangement. Hommage, coïncidence ou copie ? A vous de juger
     - Actualité : fait d'actualité du cinéma qui nous a marqué

     - Billets d'humeur : nos coups de gueule et réactions à tout ce que nous pouvons lire/voir/entendre

D'autre part, les suggestions de critiques et/ou filmographies sont les bienvenues !
Suite à la consultation des mots clés qui vous amènent sur ce blog, nous vous informons que vous pouvez toujours nous contacter pour nous demander qui jouait "bidule" dans tel film et, si on a la réponse, on vous répondra...
N'hésitez pas à donner votre avis ou a faire des remarques : ce blog est fait pour vivre !

Présentation

Les Films d'avril est le nom que nous avons donné a notre pseudo-boîte de production (qui en réalité n'a pas un rond). Nous réalisons donc des courts métrages que vous pouvez voir sur ce blog, mais surtout, nous sommes CINEPHAGES.
Et comme nous voyons pas mal de films au cinéma, mais aussi en DVD, nous nous permettons de vous donner notre avis en essayant de rester positifs (parce qu'on a pu toucher du doigt l'inverstissement colossal que représente un film, même court, et qu'on n'est pas des critiques frustrés) !

Notre système de notation est le suivant :
 A voir séance tenante
 A ne pas rater
 Se laisse regarder
 Mouais
 Vraiment pas terrible
 Passez votre chemin
Quoi qu'il arrive, n'hésitez pas à donner votre avis ou à émettre des requêtes. Pour cela, vous pouvez nous joindre en laissant un commentaire (ça fait toujours plaisir) ou en nous écrivant :
lesfilmsd.avril@free.fr.
A bientôt !

13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 13:55

petits-meurtres-a-l-anglaise.jpg

 

De : Johnathan Lynn

Avec : Bill Nighy, Emily Blunt, Rupert Grint, Rupert Everett, Martin Freeman...

L’histoire : Victor Maynard, célèbre tueur professionnel, est engagé pour descendre Rose, une jolie arnaqueuse cleptomane. Mais ses plans ne vont pas se dérouler tout à fait comme prévu…

Mon avis : Remake anglais de Cible émouvante de Pierre Salvadori, cette adaptation est une excellente surprise. Malgré un titre français pas très engageant (le titre original est Wild Target), ce film sans prétention mérite pourtant le coup d’œil. D’abord parce que le film est truffé de scènes décalées et absolument irrésistibles (mélange réussi et détonant d’humour noir et de légèreté) et qu’en ce qui nous concerne, cela faisait longtemps que nous n’avions vu comédie si réussie. Ensuite pour son casting impeccable : Bill Nighy en tueur francophile est excellent (mais ça, on y est plutôt habitués), Emily Blunt (Sunshine Cleaning) en délurée intenable et Rupert Grint (le Ron des Harry Potter) en apprenti tueur, sont vraiment convaincants. Tout ce petit monde semble bien s’amuser dans cette course poursuite un brin déjanté dont le plaisir est communicatif. Vous l’avez compris, nous avons beaucoup aimé ces Petits Meurtres là et aimerions beaucoup que le bouche à oreille en fasse l’un des succès surprises de l’été…

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 10:39

millenium-2.jpg

 Lisbeth est méchante

De : Daniel Alfredson

Avec : Noomi Rapace, Michael Nyqvist…

L’histoire : Traquée et prise au piège par une manipulation de son ancien bourreau, Lisbeth Salender va devoir affronter son passé. Avec le soutien de Mikael Blomkvist, elle doit prouver qu'elle n'est pas la tueuse en série que la police recherche…

Mon avis : Un an après la première adaptation à l’écran, voici le retour du duo phénomène venu du froid. Je signale une nouvelle fois que n’ayant pas lu les ouvrages de Stieg Larsson, mes attentes en la matière seront sans doute différentes de celles du lecteur vorace qui aura englouti les trois épais volumes de cette série. Pour ma part, j’avoue avoir été plutôt séduit par cette suite : d’abord parce que les polars se font assez rares au cinéma ces derniers temps (la télévision, nous soûlant de flics jusqu’à la nausée, n’y est sans doute pas pour rien), et ensuite et surtout grâce à son héroïne aussi rock’n’roll qu’énigmatique. Le vrai point fort du film, c’est son actrice, Noomi Rapace. Une fille qui n’a pas froid aux yeux, et ailleurs (la Suède, ça caille, quand même). On peut regretter néanmoins l’esthétique téléfilm de l’ensemble (en même temps, c’est une version courte d’une mini série pour la télévision), assez tristoune mais en définitive cohérente avec les thèmes glauques abordés (le trafic des filles de l’est). Pas un chef d’ouvre, donc, mais un polar social qui contient suffisamment d’originalité pour retenir l’attention (la tension ?). Un conseil : le film attaquant bille en tête, il est conseillé de relire rapidement un résumé de l’épisode précédent…

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 10:33

un-frisson-dans-la-nuit.jpg

 Liaison fatale

De : Clint Eastwood

Avec : Clint Eastwood, Jessica Walter, Donna Mills…

L’histoire : Un animateur radio d’une petite ville est harcelé par une fan psychotique…

Mon avis : Premier film en tant que réalisateur du grand Clint, Un frisson dans la nuit (Play Misty for me en VO) fut réalisé en 1971. Même si ce film est la première et dernière incursion  à ce jour du réalisateur dans le genre « suspense », il contient en germes ce qui sera la patte du réalisateur, tant au niveau du thème que de la forme. Un personnage masculin pas si invincible que cela, une prédilection pour le clair-obscur (photographie de Bruce Surtees qui travaillera douze fois avec Eastwood, notamment sur Honkytonk Man ou Pale Rider) et une mise en scène « faussement » tranquille (le calme étrange au début du film). De plus, la scène de concert à Monterey (un peu longuette), fait figure de déclaration d’amour à son genre musical préféré, le jazz. Avec ce film, on sent que Clint avait envie de se faire plaisir (d’autant plus que les studios ont accepté de le produire s’ils ne le payaient pas), et il a d’ailleurs tourné à la maison, à Carmel, qu’il connaissait si bien qu’il n’a pas eu besoin de faire de repérages. Bref, un sujet Hitchcockien au possible (le maître du suspense n’aurait probablement pas renié le montage alterné et multiplication des angles de la séquence finale), que Clint réussi à transformer en film perso. En clair, un film prenant et indispensable pour tous les fans du grand bonhomme. A noter : dans le rôle d’un barman, on peut apercevoir Don Siegel, l’un des deux mentors d’Eastwood, avec qui ce dernier tourna entre autres L’inspecteur Harry, Les Proies et L’Evadé d’Alcatraz, et qui l’a poussé à passer dernière la caméra…

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 18:36

Shrek4 

 Shrek se met en 4

De : Mike Mitchell

Avec les voix de : Mike Myers/Alain Chabat, Cameron Diaz/Barbara Tissier, Eddie Murphy/Med Hondo, Antonio Banderas/Boris Rehlinger…

L’histoire : Face au « ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants » (trois petits ogres pour être précis), Shrek n’est plus si sûr d’apprécier cette fin de conte de fées. Le nain Tracassin lui propose alors un marché…

Mon avis : Après un troisième opus un peu en dessous des deux premiers épisodes, il n’était pas certain que ce Shrek-là puisse m’emballer réellement. Et pourtant ! La crise de la quarantaine est traitée de manière réaliste et intelligente, à tel point qu’on sent les animateurs concernés par la question. Que dire sinon que l’animation est toujours aussi bien maîtrisée (mention spéciale aux animaux à poils que sont l’Ane et le Chat Potté), le scénario toujours excellent (les personnages se retrouvent face à une vie de célibataire qu’ils vivent diversement) et la BO impeccable. Pourtant, on sent aussi une certaine nostalgie, liée tant à la fin d’une série à succès, qu’au thème abordé. Ce film, qui se recentre sur les personnages principaux, avec Tracassin nouveau méchant génial de roublardise, est donc nettement moins drôle que les précédents, mais il est aussi plus touchant. Bref, pour la déconne pure, revoyez Shrek 2, mais ne passez pas à coté d’une conclusion réussie. La 3D reste toujours aussi gadget, mais ne perdons pas espoir !

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 11:25

pleins pouvoirs

 

De : Clint Eastwood

Avec : Clint Eastwood, Gene Hackman, Ed Harris, Laura Linney...

L’histoire : Luther Whitney cambriole la mauvaise maison au mauvais moment. Témoin d’un meurtre mettant en cause le président des Etats-Unis, il va devoir fuir à la fois les services secrets et la police…

Mon avis : Adaptation du polar éponyme de David Baldacci, Les Pleins Pouvoirs est assez fidèle à l’œuvre originale, hormis la fin qu’Eastwood a choisi de modifier. Ce changement n’était pas forcément judicieux, et rend le scénario moins crédible. En effet, la rédemption de Luther auprès de sa fille et de la société est un peu facile. Malgré quelques incohérences (comment le personnage de Richard Jenkins est au courant du rendez-vous entre Luther et sa fille ?), le film est sympathique et agréable à regarder. Clint nous a tellement éblouis de chefs d’œuvre (Gran Torino, Million Dollar Baby) ces derniers temps que ses réalisations précédentes paraissent un peu en dessous, mais c’est tout de même tout à fait honorable. Intelligemment filmé, Les Pleins Pouvoirs est un bon polar, avec une tension permanente, et une jolie lumière, comme toujours chez Eastwood, tout en clair-obscur.

On remarquera la présence d’Alison Eastwood en étudiante d’art dans la première scène et celle de Kimber Eastwood en guide de la Maison Blanche. C’est assez amusant dans la mesure où le film parle clairement des difficultés de relation entre père et fille.

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 11:21

I Love You Man  Copain béni

De: John Hamburg

Avec : Paul Rudd, Jason Segel…

L’histoire :  Peter a fait sa demande en mariage a Zoé. Très vite, il réalise qu’il n’a pas de meilleur ami qui pourrait devenir son témoin. Le hasard va s’en mêler…

Mon avis : Comédie relativement passée inaperçue lors en sa sortie en juillet 2009, I love you, man est une comédie sympathique, qui sans révolutionner le genre, s’avère agréable pour se détendre. Quelques critiques ont souligné que ce n’était que du sous Apatow, mais on ne peut enlever à Hamburg le mérite d’avoir fait plus court que l’actuel chouchou d’Hollywood ! Tout n’est pas parfait, bien sûr, mais le film s’avère plus « délicat » que ce à quoi on aurait pu s’attendre. L’idée de ce type qui veut se trouver un ami pour son mariage s’avère pertinente en ces temps où l’on se vente de son nombre d’amis sur Facebook ! Beaucoup plus réussi que Sans Sarah rien ne va (déjà avec Jason Segel), I love you, man est un divertissement cool qui doit beaucoup au tandem Rudd-Segel.

Partager cet article
Repost0
29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 16:25

Empire-Records.jpg

De : Allan Moyle

Avec : Anthony LaPaglia, Liv Tyler, Renée Zellweger...

L'histoire : Joe Reaves est le manager d'une boutique de disques qui emploie des ados. Quand il est question que le magasin soit racheté par une multinationale, la rebellion s'organise...

Mon avis : Teen movie en puissance, Empire Records met en scène des personnages nettement moins transparents que d'habitude, mais tout de même un peu caricaturaux. C'est justement cette caricature qui le rend amusant et gentiment déjanté. Le paroxysme est atteint avec l'excellent chanteur loser en dédicace. Les personnages sont attachants et apportent une bonne énergie au film de Allan Moyle. Empire Records est aussi l'occasion de voir de futurs acteurs célèbres (Liv Tyler, Renée Zellweger...) faire leurs gammes à l'écran. Pourtant, j'ai trouvé que la mise en place était un peu longue. La seconde partie est à mon avis plus réussie, malgré un final convenu. Un film sympathique dont la vision réjouira les adultes qui ont découvert le film lorsqu'ils avaient l'âge des personnages et les préados qui rêvent encore le vie !

Partager cet article
Repost0
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 10:46

little new york

De : James DeMonaco

Avec : Ethan Hawke, Vincent d’Onofrio, Seymour Cassel...

L’histoire : Dans le quartier de Staten Island, trois destins vont se croiser dans le milieu du crime : un parrain aux dents longues, un futur papa au métier ingrat et un septuagénaire sourd et muet travaillant dans une épicerie fine…

Mon avis : Etrange polar que voilà ! Si l’affiche semble orienter le spectateur vers une classique histoire de crime, le scénariste et réalisateur James DeMonaco a préféré se démarquer en tissant une intrigue à tiroirs. Par moments, l’originalité du scénario peut s’avérer déroutante. Et l’on se demande même où tout cela va bien nous mener. Mais petit à petit et assez rapidement (le film ne dure que 96 minutes), les pièces du puzzle s’assemblent et se profile un vrai regard de réalisateur. Il en fallait pour rendre assez intéressantes les parties consacrées au vieil homme sourd et muet ! Little New York n’amorce certes pas une révolution du film noir, mais pour un premier film, le résultat est prometteur. On appelle cela une vraie curiosité. Et Seymour Cassel excellent.

Partager cet article
Repost0
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 16:43

la-petite-sirene.jpg

De : John Musker et Ron Clements

Avec les voix de : Claire Guyot, Thierry Ragueneau, Micheline Dax, Henri Salvador…

L’histoire : Ariel, fille chérie du roi Triton, est fascinée par les hommes. Elle tombe amoureuse du prince Eric et passe un pacte avec la sorcière Ursula…

Mon avis : Le traditionnel Disney de 1990 est une libre adaptation du fameux conte d’Andersen. L’animation est fluide (les mouvements et gestes sont comme toujours très bien exécutés), tant sous l’eau que lors des premiers pas de la sirène. Mais cela n’a tout de même rien à voir avec la beauté du monde aquatique de Némo. Les personnages attachants, avec un Prince plus présent que la moyenne et un doublage génial : Henri Salvador a fait du bon boulot avec le doublage du crabe Sébastien et que dire de Micheline Dax qui prête sa voix à la vraie méchante vicieuse qu’est Ursula ! Les chansons sont entraînantes, et quasiment aussi connues que celles du Roi Lion. Le film a d’ailleurs obtenu l’Oscar de la meilleure bande originale et de la meilleure chanson pour Sous l’Océan. Malgré un scénario traditionnel, toutes les conditions sont donc réunies pour que ce film soit un classique Disney. 

Il est amusant de revoir ce film après La Princesse et la grenouille, des mêmes réalisateurs (aussi auteurs d’Aladdin) car de nombreuses figures se répondent.

 

Partager cet article
Repost0
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 17:31

L-Agence-tous-risques.jpg

Casses-coups

De : Joe Carnahan

Avec : Liam Nesson, Bradley Cooper, Sharlto Copley, Patrick Wilson..

L’histoire : Un groupe d’anciens militaires devenus mercenaire lutte contre la CIA pour récupérer une planche à billets disparue pendant la guerre Iran-Irak…

Mon avis : Drôle d’idée tout de même d’adapter à l’écran cette série des années 80, où les gros mots étaient bannis et les morts absents (ben oui, c’était une série « familiale » tout de même). Et pourtant, ça fonctionne ! Gardant l’esprit cocasse de la série de Stephen J. Cannell, mais avec plein de gros mots et des morts, cette adaptation produite par les frères Scott passe bien la rampe du cinéma. Le casting est très réussi (mention spéciale à Sharlto Copley [District 9] dans le rôle de Looping), les scènes d’action sont assez spectaculaires et l’humour, qui faisait tout le sel de la série, notamment avec la relation entre Looping et Barracuda, bien présent. Bien sûr, l’histoire n’est pas crédible pour un sou, mais tous ceux qui connaissent plus ou moins bien la série savent bien qu’ils ne sont pas là pour se prendre la tête. Et comme la fameuse réplique d’Hannibal est là (« J’adore qu’un plan se déroule sans accrocs ») et le thème de la série conservé, on peut dire qu’il n’y pas erreur sur la marchandise. Spectaculaire et décontracté, voilà un blockbuster qui ne se prend pas au sérieux. Dernière chose : que les fans de la série restent bien jusqu’à la fin du générique…

 

Partager cet article
Repost0