Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wikio - Top des blogs - Cinéma

Rechercher

Présentation

Bonjour,

Sur ce blog, on peut trouver différentes rubriques :

     - Les films d'avril : présentation de nos projets 
     - Critiques ciné : notre avis sur les films qui sont à l'affiche
     - Classiques : critiques de films relativement anciens

     - Filmographies : filmographies des acteurs et réalisateurs qui font l'actualité

     - Qui qu'a joué qui ? : noms des acteurs ayant prêté leur visage et/ou leur voix à des personnages connus

     - Dans quoi c'est-y donc que je l'ai vu ? : rubrique consacrée aux acteurs assez peu connus, souvent seconds rôles, dont on ne connait jamais le nom

     - Verbatim : chaque dimanche, une citation en lien avec les sorties de la semaine... ou non

     - Affiches : certaines affiches de films se ressemblent étrangement. Hommage, coïncidence ou copie ? A vous de juger
     - Actualité : fait d'actualité du cinéma qui nous a marqué

     - Billets d'humeur : nos coups de gueule et réactions à tout ce que nous pouvons lire/voir/entendre

D'autre part, les suggestions de critiques et/ou filmographies sont les bienvenues !
Suite à la consultation des mots clés qui vous amènent sur ce blog, nous vous informons que vous pouvez toujours nous contacter pour nous demander qui jouait "bidule" dans tel film et, si on a la réponse, on vous répondra...
N'hésitez pas à donner votre avis ou a faire des remarques : ce blog est fait pour vivre !

Présentation

Les Films d'avril est le nom que nous avons donné a notre pseudo-boîte de production (qui en réalité n'a pas un rond). Nous réalisons donc des courts métrages que vous pouvez voir sur ce blog, mais surtout, nous sommes CINEPHAGES.
Et comme nous voyons pas mal de films au cinéma, mais aussi en DVD, nous nous permettons de vous donner notre avis en essayant de rester positifs (parce qu'on a pu toucher du doigt l'inverstissement colossal que représente un film, même court, et qu'on n'est pas des critiques frustrés) !

Notre système de notation est le suivant :
 A voir séance tenante
 A ne pas rater
 Se laisse regarder
 Mouais
 Vraiment pas terrible
 Passez votre chemin
Quoi qu'il arrive, n'hésitez pas à donner votre avis ou à émettre des requêtes. Pour cela, vous pouvez nous joindre en laissant un commentaire (ça fait toujours plaisir) ou en nous écrivant :
lesfilmsd.avril@free.fr.
A bientôt !

16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 15:30

marnie.jpg

 American Hystérie X   

De : Alfred Hitchcock

Avec : Tippi Hedren, Sean Connery…

L’histoire : Marnie Edgar est une voleuse. Se faisant passer pour une secrétaire motivée, elle quitte ses emplois avec le contenu du coffre. Mark Rutland, un séduisant homme d’affaires, la reconnaît mais l'engage comme secrétaire comptable dans sa société…

Réalise en 1964, Marnie n’est ni le plus célèbre, ni le plus réussi des films réalisés par sir Alfred mais il mérite néanmoins le coup d’œil. Le film est davantage un portrait de femme névrosée qu’un suspense à proprement parler. Marnie (titre original) est surtout un film sur le désir et sur la fascination qu’exerce certaines femmes sur des hommes qui veulent les modeler à leur manière. Mark veut sans doute guérir Marnie, mais il veut surtout assouvir son désir pour elle. Une projection sans doute éprouvée par le réalisateur que l’on savait littéralement obsédé par son actrice. L’utilisation des couleurs (jaune, rouge) est visuellement étonnante même si certains effets, très appuyés, ont quelque peu vieilli. Un tantinet longuet, Pas de printemps pour Marnie reste tout à fait fréquentable, ne serait-ce pour son intéressante vision de la psychanalyse…

Repost 0
Les Films d'avril - dans Classique
commenter cet article
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 10:21

cousin-de-campagne.jpg

De : David Hand et Wilfred Jackson

L’histoire : Une souris rustre et bruyante est invitée à évoluer dans l’espace élégant et raffiné de sa cousine de ville. Mais ce milieu cache de nombreux dangers…

Mon avis : Librement inspiré de la fable de La Fontaine Le Rat de ville et le Rat des champs, Cousin de campagne joue sur l’opposition et les gaffes dues au changement de milieu de son héros. On peut d’ailleurs y voir une amorce du personnage de Gus-Gus de Cendrillon par bien des côtés. Comme toujours dans les Silly Symphonies, la musique joue nettement en faveur de l’action, soulignant le grandiose du buffet jusqu’au bruit assourdissant de la ville. Récompensé de l'Oscar du meilleur court métrage d'animation en 1936.

Repost 0
Les Films d'avril - dans Classique
commenter cet article
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 10:12

le-lievre-et-la-tortue.jpg

De : Wilfred Jackson

L’histoire : Une course oppose le Lièvre à la Tortue, qui va l’emporter ?

Mon avis : Largement inspiré de la fable de La Fontaine, qui lui-même s’était inspiré d’Esope, Le Lièvre et la Tortue est un des Silly Symphonies les plus connus. Dans une animation très fluide, soulignée par une musique rendant parfaitement compte de l’action, la course sans grand suspense revêt un nouvel intérêt. Le Lièvre vantard et moqueur attire une certaine tendresse tandis que l’on s’attache à la laborieuse et aimable Tortue, et le fait qu’ils prennent chacun le spectateur à parti n’y est pas pour rien. Ce court métrage a reçu l'Oscar du meilleur court métrage d'animation en 1934 et a fait l’objet d’une suite deux ans plus tard, intitulée Le Retour de Toby la Tortue, toujours réalisée par Wilfred Jackson.

Repost 0
Les Films d'avril - dans Classique
commenter cet article
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 10:06

Elmer-l-elephant.jpg

De : Wilfred Jackson

L’histoire : Invité à l’anniversaire de Lilly la tigresse, Elmer l’éléphant se voit tyranniser par les autres convives qui se moquent de sa trompe…

Mon avis : Nouvel hymne à la différence sorti des Studios Disney en 1936, Elmer l’éléphant fait penser un certain nombre d’autres films : du Vilain Petit Canard, Elmer hérite des moqueries et du constat de celles-ci dans une mare. Il transmet à Dumbo l’éléphant volant un complexe physique et des clowns pompiers très proches des singes du court métrage. Et on ne peut pas voir Lilly en haut de son mat dévoré par les flammes sans penser à la fois à Dumbo et à Robin des Bois. Bref, si ce n’est certainement pas le meilleur des Silly Symphonies, Elmer vaut le coup d’œil pour l’origine d’idées qui seront utilisées bien ultérieurement.

Repost 0
Les Films d'avril - dans Classique
commenter cet article
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 10:11

Psychose.jpg

 J’habite seul avec maman…
De : Alfred Hitchcock

Avec : Anthony Perkins, Janet Leigh, Vera Miles…

Mon avis : Réalisé en 1960, Psychose n’a rien perdu de son pouvoir de fascination. Vénéré (l’artiste Douglas Gordon a crée une installation vidéo intitulée 24 Hour Psycho (1993) qui consiste en l’étirement sur 24 heures des 109 minutes originales du film), parodié (ah, la scène de la douche) ou bien imité (en 1998, Gus Van Sant l’a repris plan par plan pour son Psycho en couleurs), le film de sir Alfred est incontestablement un must de la culture populaire. Les critiques l’avaient pourtant froidement accueilli à l’époque. Belle clairvoyance ! Psychose est un film vraiment à part, de part sa construction originale. De plus, la photographie est vraiment belle, les mouvements de caméra très fluides et l’ambiance délicieusement anxiogène. Il bénéficie de la présence fascinante de Anthony Perkins, parfait dans son rôle de fils à maman. Un seul passage a subi le passage du temps : l’explication psychologique finale du médecin qui a interrogé Norman Bates. A par cela, le film n’a pas volé son statut de film culte. Psychose fait partie de ces vieux films qui apparaissent bien plus audacieux que bon nombres de sorties actuelles. Pour l’anecdote, la voix de la maman de Norman est en fait un mixage de deux comédiennes et d’un acteur…

Repost 0
Les Films d'avril - dans Classique
commenter cet article
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 10:01

Les-enfants-des-bois.jpg

De : Burton Gillett

L’histoire : Deux enfants se promènent dans la forêt et rencontrent des lutins. Mais quand arrive une sorcière, ils sont trop grands pour se cacher dans leurs abris…

Mon avis : Très librement inspiré du conte Hansel et Gretel des Frères Grimm, Les Enfants du bois ne présente que peu d’intérêt par rapport à d’autres Silly Symphonies. L’animation y est relativement grossière et les personnages peu élaborés. Pourtant, il est toujours amusant de voir comment les Studios Disney s’approprient un conte et y ajoutent des figures qui parlent au fan a posteriori. Le personnage de la sorcière et sa fin tragique ajouté aux nains font clairement allusion à Blanche Neige et les 7 nains, projet qui ne sera pourtant amorcé que deux ans plus tard.

Repost 0
Les Films d'avril - dans Classique
commenter cet article
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 20:41

la-main-du-diable.jpg

 Démon et merveille

De : Jacques Tourneur

Avec : Pierre Fresnay, Noël Roquevert…

L’histoire : Un peintre sans le sou passe un pacte avec le diable : il lui achète une main, véritable talisman pour obtenir gloire et fortune…

Mon avis : Réalisé en 1943, cette variation du mythe de Faust est un des rares films fantastiques de cette époque. Rappelons que le film a été produit par la Continental, société de production cinématographique française financée par des capitaux allemands durant l'Occupation. Si le son de ce long métrage a subi les dommages du temps, le style de Tourneur père n’a pas pris beaucoup de rides : caméra fluide, inventivité de la mise en scène, dialogues bien ciselés… Qualités que l’on retrouve d’ailleurs dans les films de son fils Jacques (La Féline, L’Homme Léopard), qui mettait lui aussi en scène les forces obscures qui (parfois) nous gouvernent. Cette Main du Diable a été quelque peu oublié par le grand public, espérons que le DVD de bonne facture signé Gaumont lui apportera quantité de nouveaux fans…

Repost 0
Les Films d'avril - dans Classique
commenter cet article
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 10:39

raging-bull.jpg

 Coup de bull

De : Martin Scorsese

Avec : Robert De Niro, Joe Pesci...

L’histoire : Evocation de la vie de Jake LaMotta, boxeur américain des années 50, de son ascension qui le mena au titre de champion du monde des poids moyens jusqu'à l'échec de sa vie privée et de sa reconversion en gérant de boîte de nuit...

Mon avis : Réalisé en 1980, le film marqua la renaissance de Martin Scorsese, bien mal en point après l’échec de New York New York. C’est De Niro lui-même qui initia le projet, apportant le scénario à Scorsese alors hospitalisé pour abus de tout un tas de choses. L’implication de l’acteur pour le projet est d’ailleurs totale, à l’image de ces trente kilos qu’il pris pour incarner un LaMotta vieillissant. Le film est surtout une saisissante plongée dans l’esprit d’un homme qui ne s’apprécie guère, et qui fait parfois preuve d’un masochisme assez flagrant. Mais Scorsese en fait un héros de cinéma, presque une icône, comme le montrent ces plans où le boxeur est soigné entre deux rounds, et où le sang coule sur son corps, préfigurant certaines images de La Dernière tentation du Christ. Les combats sont d’ailleurs d’une violence graphique assez inouïes, et ont de quoi mettre KO le spectateur peu habitué à ce genre de scènes. Le superbe noir et blanc de la photographie de Michael Chapman est davantage utilisé pour rendre compte de l’espace mental du héros, qui a bien du mal à modérer ses émotions, que pour refléter une quelconque réalité historique. Bref, avec Raging Bull, Martin Scorsese démontre une nouvelle fois que l’on peut faire du vrai cinoche avec des personnages peu fréquentables…

Repost 0
Les Films d'avril - dans Classique
commenter cet article
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 10:07

du-silence-et-des-ombres.jpeg

 Les enfants du paradis (perdu)

De : Robert Mulligan

Avec : Gregory Peck, Mary Badham…

L’histoire : Dans les années 30, dans le sud des Etats-Unis. Atticus Finch, père de deux enfants, est un avocat qui doit défendre un homme noir accusé de viol…

Mon avis : Réalisé en 1962, Du silence et des ombres est l’adaptation très fidèle du classique de Harper Lee Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur (Prix Pullitzer en 1961). Si le livre est un classique de la littérature initiatique, le film, moins connu, mérite de l’être. Porté par une très belle photographie en noir et blanc, il décrit avec délicatesse la fin de l’innocence enfantine, et le début de la plongée dans la réalité des adultes. La seconde partie du film, largement consacrée au procès intenté à un paysan noir injustement accusé de viol sur une femme blanche va en être le catalyseur. Tout sonne juste dans cette belle adaptation, qui va au-delà du plaidoyer antiraciste. Humaniste mais pas mièvre, classique sans être académique, Du silence et des ombres est un très beau film. Pour l’anecdote, il permet de découvrir Robert Duvall dans son premier rôle… déjà marquant.

Repost 0
Les Films d'avril - dans Classique
commenter cet article
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 12:41

le-train-sifflera.jpg

 

De : Fred Zinneman

Avec : Gary Cooper, Grace Kelly…

L’histoire : Le shérif Will Kane, qui vient d'épouser une jeune Quaker, apprend la libération de Frank Miller, un homme qu’il a arrêté et envoyé en prison cinq ans auparavant…

Mon avis : Réalisé en 1952, lors de la triste chasse aux sorcières menée par McCarthy, Le train sifflera trois fois se déroule quasiment en temps réel, comme le montrent les nombreux plans de cadrans d’horloges. Le film prend donc une autre dimension dans sa critique de la lâcheté de la majorité silencieuse, à travers celle des habitants qui décident de ne pas réagir face à la mort annoncée du shérif. On n’écorne pas impunément le mythe américain : le scénariste du film, Carl Foreman, fut placé sur la liste noire peu après sa sortie. Le train sifflera trois fois ne manque donc pas d’audace : on y voit un héros admettre sa peur, et même une femme d’affaire indépendante… mexicaine ! Bref, un film simple mais pas simpliste, dont le noir et blanc très soigné renforce l’aspect tragique et intemporel. A noter : Le train sifflera trois fois constitue la première apparition au cinéma de Lee Van Cleef (déjà très charismatique) et valut au très classe Gary Copper un second Oscar après celui de Sergent York, ainsi qu’un Golden Globe.

Jean Léturgie et Xavier Fauche se sont vraisemblablement inspirés de ce classique du western pour le scénario des 62ème aventures de Lucky Luke : Les Dalton à la noce.

Repost 0
Les Films d'avril - dans Classique
commenter cet article