Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wikio - Top des blogs - Cinéma

Rechercher

Présentation

Bonjour,

Sur ce blog, on peut trouver différentes rubriques :

     - Les films d'avril : présentation de nos projets 
     - Critiques ciné : notre avis sur les films qui sont à l'affiche
     - Classiques : critiques de films relativement anciens

     - Filmographies : filmographies des acteurs et réalisateurs qui font l'actualité

     - Qui qu'a joué qui ? : noms des acteurs ayant prêté leur visage et/ou leur voix à des personnages connus

     - Dans quoi c'est-y donc que je l'ai vu ? : rubrique consacrée aux acteurs assez peu connus, souvent seconds rôles, dont on ne connait jamais le nom

     - Verbatim : chaque dimanche, une citation en lien avec les sorties de la semaine... ou non

     - Affiches : certaines affiches de films se ressemblent étrangement. Hommage, coïncidence ou copie ? A vous de juger
     - Actualité : fait d'actualité du cinéma qui nous a marqué

     - Billets d'humeur : nos coups de gueule et réactions à tout ce que nous pouvons lire/voir/entendre

D'autre part, les suggestions de critiques et/ou filmographies sont les bienvenues !
Suite à la consultation des mots clés qui vous amènent sur ce blog, nous vous informons que vous pouvez toujours nous contacter pour nous demander qui jouait "bidule" dans tel film et, si on a la réponse, on vous répondra...
N'hésitez pas à donner votre avis ou a faire des remarques : ce blog est fait pour vivre !

Présentation

Les Films d'avril est le nom que nous avons donné a notre pseudo-boîte de production (qui en réalité n'a pas un rond). Nous réalisons donc des courts métrages que vous pouvez voir sur ce blog, mais surtout, nous sommes CINEPHAGES.
Et comme nous voyons pas mal de films au cinéma, mais aussi en DVD, nous nous permettons de vous donner notre avis en essayant de rester positifs (parce qu'on a pu toucher du doigt l'inverstissement colossal que représente un film, même court, et qu'on n'est pas des critiques frustrés) !

Notre système de notation est le suivant :
 A voir séance tenante
 A ne pas rater
 Se laisse regarder
 Mouais
 Vraiment pas terrible
 Passez votre chemin
Quoi qu'il arrive, n'hésitez pas à donner votre avis ou à émettre des requêtes. Pour cela, vous pouvez nous joindre en laissant un commentaire (ça fait toujours plaisir) ou en nous écrivant :
lesfilmsd.avril@free.fr.
A bientôt !

31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 08:59

inception

 

TOP 10

1 - Inception

2 - Shutter Island - Brothers

4 - Bliss

5 - Fantastic Mr Fox - Nine

7 - Lovely Bones

8 - Petits meurtres à l'anglaise

9 - Moi, moche et méchant - Invictus

Ils ont faillit y être, mais il faut bien se limiter : Welcome to the Rileys, Megamind, Le Livre d'Eli et Remember Me.

 

FLOP

(rapport entre le casting et la promotion du film et le résultat somme toute décevant)

1 - Les Petits mouchoirs

2 - Valentine's Day

Repost 0
Les Films d'avril - dans Actualité
commenter cet article
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 08:27

Philo-mag-45.jpg

Dans son numéro 45 de décembre 2010/janvier 2011, Philosophie Magazine nous offre son interprétation philosophique de 8 films d’animation Pixar dans son article intitulé "Voyage en Pixarosophie". En voici les idées principales, mais on ne serait que trop vous recommander la lecture de l’article intégral si le sujet vous intéresse.

 

Toy-Story-1.jpgToy Story 1 (1995) : Que fait un jouet quand il est seul ?

Il joue pour se détendre et prend conscience de sa nature de jouet. C’est le chemin que fera Buzz l’Eclair (au départ persuadé qu’il a pour mission de sauver la planète) après une crise existentielle. C’est aussi le chemin qui attend les enfants qui doivent prendre de la distance pour construire leur identité.

Toy-Story-2.jpg 

Toy Story 2 (2000) : L’ego en question

Woody, enlevé par un trafiquant qui veut le vendre à un musée japonais, connait une crise narcissique et rêve de gloire aux côtés des autres personnages de son univers (tous vêtus du même « uniforme »). Mais il comprend qu’il ne sera heureux qu’en retrouvant sa place dans son groupe d’amis.

Toy Story 3 

Toy Story 3 (2010) : Le recyclage comme forme d’immortalité ?

Tout comme les humains, les jouets ont une finitude. Cette finitude pose des questions sur le sens de la vie et sur l’après. Ici, le « paradis » des jouets est la seconde vie qu’ils trouvent chez un nouvel enfant, dans un cycle perpétuel.

 

1001-pattes.jpg1001 pattes (1998) : De la monarchie à la démocratie

La princesse fourmi doit apprendre à gouverner et hésite sur le modèle à choisir. Finalement, elle s’associe à une bande de saltimbanques issus d’un autre milieu et s’appuie sur une fourmi capable d’outrepasser les règles traditionnelles pour s’imposer.

 

monstres-et-cie.jpgMonstres et compagnie (2001) : Le rire stratégie plus rentable que la peur ?

La concurrence effrénée mise en place par le management de l’usine de Monstropolis dérive sur la conception d’une machine automatique, alors que le héros découvre une énergie plus puissante encore que les cris d’enfants : leurs rires. Ainsi, Pixar communique sur la conception de ses studios, proposant toutes les commodités (des garderies aux cours de sports) avec de grands carrefours d’échange entre tous ses employés. Mais on peut aussi y voir une métaphore d’internet avec des portes qui s’ouvrent sur des mondes divers et variés, avec la crainte de ce qu’on va trouver une fois la porte ouverte.

 

les-indestructibles.jpgLes Indestructibles (2004) : Quel est le rôle des super héros dans une société pacifiée ?

A l’aube de leur quarantaine, M. & Mme Indestructibles ont fondé une famille et sont bien loin des combats contre les forces du mal qui ont rythmé leur jeunesse. Dans une société pacifiée, l’exercice manque et ils se sont laissés débordés par le quotidien et les kilos superflus. Ils sont devenus inutiles, et sont même rejetés pour leurs supers pouvoirs, vus comme des privilèges dans une société tellement démocratique qu’elle refuse ce qui ne peut être partagé et les condamne donc  à être comme les autres.

 

ratatouille.jpgRatatouille (2007) : Un rat exalte l’artisanat

Rémi valorise les produit, passe du temps derrière les fourneaux et s’oppose à la malbouffe surgelée… proposée aux lobotomisés de Wall-E. Les amoureux de leur art prennent le temps et savent profiter de la vie.

 

WallE.jpgWall-E (2008) : Le robot écolo sensible au beau

Le robot esthète Wall-E est mis en opposition des humains consuméristes et obèses. En les ouvrants à l’art, Wall-E les sauvera de la lobotomie et les ouvrira à des relations humaines riches et aux émotions. Le robot déglingué aura toujours plus de charme que les outils les plus sophistiqués.

Repost 0
Les Films d'avril - dans Actualité
commenter cet article
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 21:26

Pour élargir la promo de Raiponce, les Studio Disney  ont réalisé des petits clips pour le net. La communication joue habilement avec les codes de ses  films les plus célèbres, l’humour en plus...

 

Pour le plaisir et pour les fans, voici les principales auto citations que nous avons remarquées dans ce film.sorciere-vieille.jpg

sorciere-jeune.jpgBlanche Neige : Sorcière ayant joué le rôle de la mère de la princesse, qui n’assume pas du tout son âge. D’ailleurs, elle mange des pommes pour leur effet anti-oxydant.

 

La Belle au bois dormant : Parents à la recherche de leur fille disparue (sauf que là, ils vieillissent les pauvres).

 

Chateau RLa-Petite-Sirene-objets.jpgLa Petite sirène : coupée du monde, l’héroïne ne rêve que de s’enfuir et se méprend  sur l’usage de certains objets. Mais cela ne l’empêche pas de passer une journée à découvrir le village local et de terminer sa journée dans une barque, en compagnie de son héros.Barque R

fleur-BB.jpgLa Belle et la Bête :

La fleur magique qui montre et/ou empêche le temps qui passe selon les cas. Et les vilains méchants aiment se retrouver dans une taverne à boire des coups et à se raconter leurs derniers forfaits. Du coup, ils ont besoin de relâcher la pression et la scène part en live. tarverne-R.jpg

aladdin_and_genie.jpgHéros voleur et sûr de lui cachant une faille comme Aladdin, et qui fait du surf sur raiponce-heros.jpgles barrages, à la manière de Tarzan.

 

La figure de la fratrie brutale n’est plus une citation mais un classique: Flotsam et Jetsam de La Petite sirène, Néron et Brutus des Aventures de Bernard et Bianca, Javotte et Anastasie dans Cendrillon, et plus largement, sans lien autre que la méchanceté et la bêtise, Jasper et Horace dans Les 101 dalmatiens, Grand coquin et Gédéon dans Pinocchio, Pendard et Niquedouille dans Robin des Bois, Gaston et Lefou dans La Belle et la Bête, Si et Am dans La Belle et le clomushu.jpgchard

raiponce_pascal.jpg 

Et Raiponce a elle aussi un compagnon d'aventure improbable, comme Mulan, ayant tendance à se prendre pour un chien, comme dans Shrek 3 (mais là, rien à voir avec Disney).

Repost 0
Les Films d'avril - dans Actualité
commenter cet article
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 09:41

Mostra-2010.png

Lion d'or  : Somewhere de Sofia Coppola

Lion d'argent : Balade triste de trompeta pour Alex de la Iglesia

Prix du jury : Essential Killing de Jerzy Skolimowski

Prix du meilleur acteur : Vincent Gallo pour Essential Killing

Prix de la meilleure actrice : Ariane Labed pour Attenberg

Prix de la meilleure jeune actrice : Mila Kunis dans Black Swan

Prix de la meilleure photo : Le Dernier voyage de Tanya de Aleksei Fedorchenko

Prix du meilleur scénario : Alex de la Iglesia pour Balade triste de trompeta

Lion spécial pour l'ensemble de sa carrière à Monte Hellman

Repost 0
Les Films d'avril - dans Actualité
commenter cet article
13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 19:20

IMAX.JPG

L’IMAX est l’abréviation d’Image Maximum, un format de pellicule créé par les Canadiens d’IMAX Corporation. Son intérêt repose sur la taille et la résolution (de l’ordre de 70 megapixels) bien supérieure des images, ainsi que sur la profondeur de champ. Ce format est aussi adapté à la 3D. Si l’engouement pour ce format est relativement récent (et surtout dû à The Dark Knight de Christopher Nolan, qui a été le premier réalisateur à utiliser ce format pour un film qui n’est ni d’animation ni un documentaire), le premier système date de l’exposition universelle de 1970 au Japon. Ainsi, les trois derniers Harry Potter, les Batman de Nolan, 300, Spiderman 3, Je suis une légende, Superman Returns et évidemment Inception ont été remasterisés pour une sortie en IMAX. C’est la technologie IMAX DMR (pour Digital Re-Matering) qui permet de convertir les longs métrages traditionnels au format IMAX par une post production consistant à retravailler numériquement chaque image du film à très haute résolution. Les premiers films à en profiter ont été Apollo 13 (pour sa ressortie en 2002) et les deux suites de Matrix. Mais cela aide aussi certains films « tout numériques » à obtenir une résolution beaucoup plus importante (Happy Feet ou Beowulf par exemple).

Par extension, IMAX est devenu le nom des cinémas capables de projeter ce format. L’écran standard est alors de 22 mètres de long sur 16 mètres de haut, et la plupart des cinémas ont des enceintes placés derrière l’écran, mais aussi autour de la salle pour créer un effet tridimentionnel. Il y a aujourd’hui 445 salles réparties dans 47 pays. Si leur nombre est si peu élevé, c’est pour la même raison que les cinémas ont hésité à passer à la 3D : le coût. En effet, une copie IMAX coûte 20 fois plus cher qu’une copie 35mm normale et les cabines de projections ne sont pas toutes aptes à accueillir les 35 km de pellicule que nécessite un film de 2h30 en IMAX. C’est pour cette raison que les studios réservent ce format à leurs blockbusters, qui leur permettent de rentrer dans leurs frais. Par ailleurs, la plupart des salles équipées demandent un surcoût de 3 € supplémentaires pour les spectateurs, comme pour la 3D. En France, on trouve 5 salles équipées, principalement dans les cinémas Gaumont-Pathé : à Disney Village, Paris, Toulouse, Lyon, Rouen. IMAX Corporation souhaitant que ces projections restent exceptionnelles, elle a défini 39 localisations envisageables dans les prochaines années. Ainsi, toutes les villes ne seront pas équipées et il n’y aura en théorie pas deux salles IMAX dans la même ville. Signalons tout de même que c’est pourtant le cas à Londres, par exemple, qui compte 3 IMAX intra-muros.

 

Petite chronologie (plus de détails sur le site officiel d’IMAX, en anglais) :

1997 Les innovations d’IMAX ont été récompensées par un Oscar spécial pour la réussite scientifique et technique d’avoir capturé et projeté la meilleure image du monde.

1999 Le premier long métrage produit en IMAX est Fantasia 2000

2004 Le Pôle Express de Zemeckis, est le premier film hollywoodien entièrement réalisé en IMAX 3D

2007 IMAX et Dreamworks animation se mettent d’accord pour produire 4 films ensemble. Monstres contre Aliens, Dragons, Shrek 4 et Kung Fu Panda seront les fruits de cette collaboration

2008 IMAX et Disney signent un accord pour 5 films dont le Concert 3D des Jonas Brothers, Le Drôle de Noël de Scrooge et Alice au Pays des merveilles sont les 3 premiers.

2010 IMAX est en contrat avec Warner Bros pour sortir 20 films entre 2010 et 2013.

Sources : imax.comWikipédia, excessif.com, ecranlarge.com

Repost 0
Les Films d'avril - dans Actualité
commenter cet article
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 19:28

cannes 2010

Palme d’or : Loong Boonmee Raleuk Chaat (Apichatpong WEERASETHAKUL)

Grand Prix : Des hommes et des dieux (Xavier BEAUVOIS)

Prix du jury : Un Homme qui crie (Mahamat-Saleh HAROUN)

Caméra d’or : Ano Bisiesto (Michael ROWE)

Prix de la mise en scène : Mathieu AMALRIC (Tournée)

Prix du scénario : Lee Chang-dong (Poetry)

Prix interprétation masculine : Javier BARDEM Biutiful (Alejandro GONZÁLEZ IÑÁRRITU)

Prix interprétation masculine : Elio GERMANO La Nostra Vita (Daniele LUCHETTI)

Prix interprétation féminine : Juliette BINOCHE Copie Conforme (Abbas KIAROSTAMI)

Palme d’or du court métrage : Chienne d’histoire (Serge Avedikian - France)

Prix du jury du court métrage : Micky Bader (Frida KEMPFF - Suède) 

Repost 0
Les Films d'avril - dans Actualité
commenter cet article
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 19:32

Gerard.jpg

Evidemment, on est pas d'accord avec tout. C'est méchant, mais tellement drôle !

Gérard de l'acteur qui vient manger le pain des français : Sergi Lopez dans Partir

Gérard du film avec des petits chiens ou des grosses chiennes : Coco avant Chanel (de Anne Fontaine avec Audrey Tautou)

Gérard de la grosse comédie qui tâche comme on en tournait du temps des Charlots avec Paul Préboist et Alice Sapritch, sauf qu'on est en 2010 : Le Baltringue (avec Vincent Lagaf')

Gérad de Madame La Grande Actrice qui va s'encanailler dans une comédie de ploucs pour casser son image de vieille bourgeoise coincée du cul : Carole Bouquet dans Protéger et servir

Gérard du film par nul, mais pas bien. Pas nul, hein. Mais pas bien. Mais pas nul pour autant. Mais pas bien non plus. Mais pas nul. Ceci dit, pas bien. Voyez ? Gainsbourg (vie héroïque) de Joan Sfarr

Gérard de l'acteur qui a un nom de maladie : Anna Mouglalis

Gérard du film qui parle d'une meuf qui fait moyennement envie, et du coup le film bah c'est pareil : Mademoiselle Chambon (avec Sandrine Kiberlain)

Gérard de l'acteur que c'et pas qu'on l'aime pas, mais on en a un peu marre de voir sa gueule partout : Kad Merad

Gérard du titre gay : Ne te retourne pas de Marina De Van

Gérard du film vraisemblablement adapté d'un article de Marie Claire : Une semaine sur deux (et la moitié des vacances scolaires) de Ivan Calbérac

Gérard de l'acteur dont on espère qu'il n'aura jamais de premier rôle quand on voit comment il se débrouille avec les seconds : Manu Payet dans RTT

Gérard du réalisateur qui continue à faire des films en toute impunité malgré un CV déjà passablement chargé : Luc Besson avec Arthur et la Vengeance de Maltazard

Gérard du film que quand tu vas le voir, dans la salle, t'as l'impression d'être dans un wagon du RER D un samedi soir à Villiers-le-Bel : Banlieue 13 Ultimatum de Patrick Alessandrin

Gérard de l'actrice dont le mari s'est tellement couvert de ridicule que ses réseaux ne lui permettent plus le moindre rôle, pas même un tapin dans le film de Lagaf' : Arielle Dombasle (dans rien)

Gérard de l'actrice qui ne bénéficie définitivement pas des réseaux de son beau-frère : Valeria Bruni Tedeschi dans Les Regrets

Gérard du désespoir féminin : Virginie Efira dans Le Siffleur

Gérard du désespoir masculin : Franck Dubosc dans Cinéman

Gérard du plus mauvais film : Cinéman de Yann Moix

Repost 0
Les Films d'avril - dans Actualité
commenter cet article
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 08:21

razzie-awards.jpgPire film : Transformers 2 : La Revanche de Michael Bay
Pire acteur : Joe Jonas, Nick Jonas et Paul Kevin Jonas (Jonas Brothers : le concert événement 3D)
Pire actrice : Sandra Bullock (All About Steve)
Pire acteur dans un second rôle : Billy Ray Cyrus (Hannah Montana, le film)
Pire actrice dans un second rôle : Sienna Miller (G.I. Joe, Le Réveil du Cobra)
Pire couple à l'écran : Sandra Bullock et Bradley Cooper (All About Steve)
Pire remake, suite ou film-dérivé : Le Monde (presque) perdu de Brad Silberling
Pire réalisateur : Michael Bay (Transformers 2 : La Revanche)
Pire scénario : Ehren Kruger, Roberto Orci et Alex Kurtzman (Transformers 2 : La Revanche)
Pire film de la décennie : Terre champ de bataille de Roger Christian (10 nominations, 8 Razzies)
Pire acteur de la décennie : Eddie Murphy (12 nominations, 3 Razzies)
Pire actrice de la décennie : Paris Hilton (5 nominations, 4 Razzies)

Repost 0
Les Films d'avril - dans Actualité
commenter cet article
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 07:54

oscars2010.jpg
Meilleur film : Démineurs de Kathryn Bigelow
Meilleur réalisateur : Kathryn Bigelow (Démineurs)
Meilleur acteur : Jeff Bridges (Crazy Heart)
Meilleure actrice : Sandra Bullock (The Blind Side)
Meilleur acteur dans un second rôle : Christoph Walz (Inglorious Basterds)
Meilleure actrice dans un second rôle : Mo'Nique (Precious)
Meilleur film d'animation : Là-Haut de Pete Docter et Bob Peterson
Meilleur film étranger : El secreto de sus ojos de Juan José Campanella (Argentine)
Meilleur film documentaire : The Cove - La Baie de la honte de Louie Psihoyos
Meilleur court métrage : The New Tenants de Joachim Back
Meilleur court métrage d'animation : Logorama de H5
Meilleur court métrage documentaire : Music by Prudence de Roger Ross Williams
Meilleur scénario original : Mark Boal (Démineurs)
Meilleure adaptation : Geoffrey Fletcher (Precious)
Meilleure photographie : Mauro Fiore (Avatar)
Meilleur montage : Bob Murawski et Chris Innis (Démineurs)
Meilleurs décors : Rick Carter, Robert Stromberg et Kim Sinclair (Avatar)
Meilleurs costumes : Sandy Powell (Victoria : les jeunnes années d'une reine)
Meilleur maquillage : Barney Burman, Mindy Hall et Joel Harlow (Star Trek)
Meilleure musique : Michael Giacchino (Là-Haut)
Meilleure chanson : The Weary Kind de T-Bone Burnett et Ryan Bingham (Crazy Heart)
Meilleur son : Paul N. J. Ottosson et Ray Beckett (Démineurs)
Meilleur montage sonore : Paul N. J. Ottosson (Démineurs)
Meilleurs effets visuels : Joe Letteri, Stephen Rosenbaum, Richard Baneham et Andy Jones (Avatar)

Repost 0
Les Films d'avril - dans Actualité
commenter cet article
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 21:17

cesar.jpgMeilleur premier film : Les Beaux gosses de Riad Sattouf, produit par Anne-Dominique Toussaint
Meilleur film : Un Prophète de Jacques Audiard
Meilleur film étranger : Gran Torino de Clint Eastwood
Meilleur réalisateur : Jacques Audiard (Un Prophète)
Meilleur film documentaire : L'Enfer d'Henri-Georges Clouzot de Serge Bromberg et Ruxandra Medrea
Meilleur espoir féminin : Mélanie Thierry (Le Dernier pour la route)
Meilleur espoir masculin : Tahar Rahim (Un Prophète)
Meilleure actrice : Isabelle Adjani (La Journée de la jupe)
Meilleur acteur : Tahar Rahim (Un Prophète)
Meilleure actrice dans un second rôle : Emmanuelle Devos (A l'Origine)
Meilleur acteur dans un second rôle : Niels Arestrup (Un Prophète)
Meilleur scénario original : Jacques Audiard, Adbel Raouf Dafri, Nicolas Peufaillit et Thomas Bidegain (Un Prophète)
Meilleure adaptation : Stéphane Brizé et Florence Vignon d'après l'oeuvre de Eric Holder (Mademoiselle Chambon)
Meilleur son : Pierre Excoffier, Bruno Tarrière et Sélim Azzazi (Le Concert)
Meilleur photo : Stéphane Fontaine (Un Prophète)
Meilleur montage : Juliette Wekfling (Un Prophète)
Meilleurs décors : Michel Barthélemy (Un Prophète)
Meilleurs costumes : Catherine Leterrier (Coco avant Chanel)
Meilleure musique écrite pour un film : Armand Amar (Le Concert)
Meilleur court-métrage : C'est gratuit pour les filles (Claire Burger et Marie Amachoukeli)
César d'honneur : Harrison Ford

Repost 0
Les Films d'avril - dans Actualité
commenter cet article