Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wikio - Top des blogs - Cinéma

Rechercher

Présentation

Bonjour,

Sur ce blog, on peut trouver différentes rubriques :

     - Les films d'avril : présentation de nos projets 
     - Critiques ciné : notre avis sur les films qui sont à l'affiche
     - Classiques : critiques de films relativement anciens

     - Filmographies : filmographies des acteurs et réalisateurs qui font l'actualité

     - Qui qu'a joué qui ? : noms des acteurs ayant prêté leur visage et/ou leur voix à des personnages connus

     - Dans quoi c'est-y donc que je l'ai vu ? : rubrique consacrée aux acteurs assez peu connus, souvent seconds rôles, dont on ne connait jamais le nom

     - Verbatim : chaque dimanche, une citation en lien avec les sorties de la semaine... ou non

     - Affiches : certaines affiches de films se ressemblent étrangement. Hommage, coïncidence ou copie ? A vous de juger
     - Actualité : fait d'actualité du cinéma qui nous a marqué

     - Billets d'humeur : nos coups de gueule et réactions à tout ce que nous pouvons lire/voir/entendre

D'autre part, les suggestions de critiques et/ou filmographies sont les bienvenues !
Suite à la consultation des mots clés qui vous amènent sur ce blog, nous vous informons que vous pouvez toujours nous contacter pour nous demander qui jouait "bidule" dans tel film et, si on a la réponse, on vous répondra...
N'hésitez pas à donner votre avis ou a faire des remarques : ce blog est fait pour vivre !

Présentation

Les Films d'avril est le nom que nous avons donné a notre pseudo-boîte de production (qui en réalité n'a pas un rond). Nous réalisons donc des courts métrages que vous pouvez voir sur ce blog, mais surtout, nous sommes CINEPHAGES.
Et comme nous voyons pas mal de films au cinéma, mais aussi en DVD, nous nous permettons de vous donner notre avis en essayant de rester positifs (parce qu'on a pu toucher du doigt l'inverstissement colossal que représente un film, même court, et qu'on n'est pas des critiques frustrés) !

Notre système de notation est le suivant :
 A voir séance tenante
 A ne pas rater
 Se laisse regarder
 Mouais
 Vraiment pas terrible
 Passez votre chemin
Quoi qu'il arrive, n'hésitez pas à donner votre avis ou à émettre des requêtes. Pour cela, vous pouvez nous joindre en laissant un commentaire (ça fait toujours plaisir) ou en nous écrivant :
lesfilmsd.avril@free.fr.
A bientôt !

2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 12:58

Né le 12 octobre 1968 à Sydney, Hugh Jackman et ses quatre frères et soeurs ont été élevés par leur père, leur mère ayant émigré en Angleterre quand il avait 8 ans. Il fait des études de journalisme avant d'étudier la comédie et de faire ses premiers pas dans une série australienne en 1995.

Fan de la franchise des Vendredi 13, il est devenu acteur pour avoir l'occasion de jouer Jason.

Après un début sur grand écran en 1998 avec Paperback Hero, sa carrière internationale est lancée grâce à son rôle dans Mission : Impossible 2 en 2000 et surtout grâce à X-Men de Bryan Singer où il incarne Wolverine, rôle pour lequel il rempilera dans les deux épisodes suivants en 2003 et 2006.

Ces deux blockbusters lui permettent d'obtenir le rôle principal aux cotés de têtes d'affiche (John Travolta, Halle Berry...) dans Opération Espadon en 2002, puis celui du chasseur de vampires dans Van Helsing l'année suivante.

Mais il ne laisse pas de côté les comédies romantiques pour autant. Face à Ashley Judd dans Attraction animale en 2001 puis à Meg Ryan dans Kate & Léopold de James Mangold en 2002, il prouve qu'il est tout aussi capable de jouer les jolis cœurs. La même année, il anime seul la cérémonie des Oscar et multiplie les numéros dansés et chantés, montrant l'étendue de ses talents. Pourtant, il a refusé le rôle tenu par Richard Gere dans Chicago, se considérant trop jeune pour faire face au duo Catherine Zeta-Jones - Renée Zellweger,ce qui aurait donné une autre tournure au film selon lui.

2006 est l'année de la consécration. Du Le Prestige de Christopher Nolan où il campe un magicien du début du 20ème siècle aux cotés de Christian Bale et Scarlett Johansson à Scoop de Woody Allen, toujours avec Scarlett Johansson en passant par l'étrange The Fountain de Darren Aronofsky, il enchaîne des rôles de plus en plus variés sous la direction de réalisateurs talentueux. Mais il ne s'arrête pas là : la même année, il prête sa voix aux films d'animation Happy Feet et Souris City.

En 2008, il donne la réplique à Ewan McGregor dans Manipulation et on le retrouve dans la fresque Australia mise en scène par Baz Luhrmann où il joue aux cotés de sa compatriote Nicole Kidman. Cette année-là, il est élu "Homme le plus sexy" par le magazine People.

Il rempile en 2009 dans le rôle de Wolverine dans X-Men Origins : Wolverine, premier film produit par sa société de production, dont un deuxième opus (The Wolverine : Le combat de l'immortel) sort en 2013. Entre temps, il a repris son rôle le temps d'une apparition dans X-Men : Le Commencement, et a enchaîné Real Steel, le doublage du lapin de Pâques des Cinq Légendes et Les Misérables (qui lui vaut un Golden Globe du meilleurs acteur en 2013).

En 2014, il retrouve Bryan Singer qui le dirige une nouvelle fois en Wolverine dans X-Men : Days of Future Past qui lui donne l'occasion  de côtoyer à la fois l'ancien et le nouveau casting.

En 2010, il tourne une pub dansée pour Lipton, qu'il faut pouvoir assumer.

 


FILMOGRAPHIE

1998 Paperback Hero (Bowman)

1999 Erskineville Kings (White)

2000 X-Men (Singer)

2001 Attraction animale (Goldwyn)

        Opération Espadon (Sena)

2002 Kate & Léopold (Mangold)

2003 X-Men 2 (Singer)

2004 Van Helsing (Sommers)

2005 Stories Of Lost Souls (Furness)

2006 X-Men, L'Affrontement final (Ratner)

        Scoop (Allen)

        Le Prestige (Nolan)

        Souris City (Bowers)

        Happy Feet (Miller)

        The Foutain (Aronofsky)

2008 Manipulation (Langenegger)

        Australia (Luhrmann)

2009 X-Men Origins : Wolverine (Hood)

2011 X-Men : Le Commencement (Vaughn)

         Real Steel (Levy)

2012 Les Cinq légendes

2013 Les Misérables (Hooper) 

        The Wolverine : Le Combat de l'immortel (Mangold)

        Prisoners (Villeneuve)

        My Movie Project (Brill, Farrelly)

Repost 0
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 18:18

Baz Luhrmann, réalisateur et scénariste, voit le jour le 17 septembre 1962 à New South Wales en Australie. Il doit son amour du cinéma à son père qui était gérant du cinéma de son village. Plus tard, il étudiera au réputé National Institute of Dramatic Art de Sidney. Après une spécialisation dans l'opéra, il se tourne vers le cinéma avec une ambition certaine. Inspiré par la passion de ses parents pour la danse professionnelle, il met en scène un champion de danse rebelle dans Ballroom Dancing en 1991. Cinq ans plus tard, il propose une relecture du classique de Shakespeare Roméo et Juliette en mêlant texte original et contexte contemporain. Romeo + Juliette, emmené par Leonardo DiCaprio et Claire Danes, qui lui permet de conquérir le public. Mais la consécration arrive avec Moulin Rouge, une comédie musicale alliant film d'époque et musique d'aujourd'hui et mettant un scène un nouveau couple : Nicole Kidman et Ewan McGregor dans une réalisation exubérante et colorée.

Il signe également la fameuse publicité Chanel avec Nicole Kidman et retrouve son actrice fétiche en 2008 pour Australia, déclaration d'amour à son pays réunissant un casting de célèbres compatriotes, dont Hugh Jackman.

Cinq ans plus tard, il  propose sa version du roman américain par excellence : Gatsby le Magnifique, qui lui permet de retrouver Leonardo DiCaprio tout en laissant libre cours à son sens du grandiose et du kitch. A suivre !

FILMOGRAPHIE
1991 Ballroom Dancing
1996 Romeo + Juliette
2001 Moulin Rouge
2008 Australia
2013 Gatsby le Magnifique

Repost 0
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 14:19

Après l'enregistrement de la voix off le 28 août 2008, nous avons (enfin) tourné Le Film de ma vie les 1er et 2 novembre de la même année.
Le premier jour a été reservé pour l'installation du plateau : décors, travelling, grue, etc. Et après quelques petites inquiétudes et beaucoup de plaisir, nous avons terminé l'installation à temps pour l'arrivée de notre vedette le lendemain.
Le dimanche 2 novembre, nous étions tous à pied d'oeuvre à 10 heures, et après 14 prises (quand même) et 3h30 de tournage, tout était dans la boîte. Il faut expliquer ces nombreuses prises non par la faute de Roger Carel, professionnel au possible, mais plutôt par les mouvements de grue et de caméra très compliqués à mettre en place.
Nous avons visionné les rushes la semaine dernière et nous avons trouvé LA prise que l'on voulait. Le montage et surtout l'étalonnage devraient se faire dans le mois, avec l'objectif annoncé de participer aux plus grand nombre de festivals possible, y compris les plus prestigieux. Après tout, qui ne tente rien n'a rien !

Repost 0
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 14:16

 

Très Moyen Man III, le retour !

Repost 0
31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 17:49

 Jackman + Kidman
Avec : Nicole Kidman, Hugh Jackman, David Wenham...

L'histoire : Fin des années 30. Afin de sauver de la ruine la propriété que son mari a achetée dans le Nord sauvage de l'Australie, une aristocrate anglaise doit s'allier à un « cow-boy »  local un peu rustre...

Mon avis : Le nouveau film de Baz Luhrmann étant très attendu, il n'est pas surprenant de lire dans la presse l'accueil tiédasse des journalistes. On se demande bien pourquoi. Australia, sur le papier, avait un goût de mélo flamboyant mâtiné de western et de film de guerre. Le film est exactement ce qu'il n'a jamais caché vouloir être. Personne ne peut dire qu'il y a « erreur sur la marchandise » et il serait particulièrement injuste de nier qu'un tel film, populaire dans le bon sens, et spectaculaire en diable, ne contient pas de sacrées scènes de cinoche. Luhrmann ne fait certes pas dans l'intimiste minimaliste, mais c'est justement son atout : ce gars là croit encore dans le pouvoir d'un certain cinéma que l'on ne fait plus (budget oblige mais pas que) et le film contient nombres de clins d'œil en ce sens. Respectueux d'un classicisme formel (le spectateur peut même y voir quelques images du Magicien d'Oz), le réalisateur imprime malgré tout sa petite griffe perso en transformant certaine scènes en véritables tableaux. Que l'ensemble soit parfois un brin two much n'est pas si grave quand on connaît le prix des places actuelles. Enfin, dernier atout et pas des moindres, le duo Kidman / Jackman, vrai beau couple de cinéma, qui donne à l'ensemble la petite touche pétillante qu'il faut pour ne pas sombrer dans le gigantisme sans émotion. Voilà un film idéal pour cette fin d'année.

Repost 0
30 décembre 2008 2 30 /12 /décembre /2008 12:23

Avec son faux air de Sean Bean, le vilain méchant d'Australia a une tête qui vous dit quelque chose ? Nous aussi. Mais c'est vrai qu'il est difficile à reconnaître sans les cheveux longs et la barbe qu'il portait pour le rôle de Faramir dans Le Seigneur des anneaux tomes 2 et 3 !

En réalité, si ce rôle est vraiment le principal de sa carrière, sa filmographie n'est pas si limitée. Les spectateurs vraiment observateurs auront aussi reconnu Carl de Van Helsing (déjà avec Hugh Jackman), Audrey de Moulin Rouge (de Baz Luhrmann) et éventuellement Dilios pourtant bien grimé dans 300. Enfin, nous le reconnaissons à nouveau dans Public Enemies de Michael Mann où il donnera la réplique à Johnny Depp, Christian Bale et Marion Cotillard.

Repost 0
27 décembre 2008 6 27 /12 /décembre /2008 22:10

Burn After Reading nous donne l'occasion de parler de Richard Jenkins. Il y joue le patron du club de fitness ou travaillent les deux crétins du film respectivement interprétés par Brad Pitt et Frances McDormand. Le grand public le découvre avec Hannah et ses sœurs de Woody Allen. Il enchaîne avec Sea of love-Mélodie pour un meurtre aux cotés d'Al Pacino puis Wolf avec Jack Nicholson. Après ces rôles plutôt dramatiques, il montre son talent comique en jouant dans deux films des frères Farrelly : Mary à tout prix et Fous d'Irène. Puis c'est au tour des frères Coen de l'employer dans Intolérable cruauté et Burn After Reading. Entre temps, il a fait une courte apparition dans Les Pleins Pouvoirs, de et avec Eastwood. En 2006, il était à l'affiche de La Rumeur court, Braqueurs amateurs et L'Affaire Josey Aimes.

Les fans de la série Six pieds sous terre en voudront aux pauvres incultes que nous sommes, car eux n'auront certainement pas besoin de cette rubrique pour reconnaître Nathaniel Fiser Senior le directeur de pompes funèbres.

The Visitor, Grand prix du jury du Festival de Deauville en 2008, lui offre un premier rôle à la mesure de son talent, celui du professeur d'université qui s'attache à des immigrés clandestins, rôle bien éloigné de celui de père débordé qu'il a dans Frangins malgré eux... Le grand écart est nettement moins important en 2010 où il se spécialise en comédie romantique avec Cher John (M. Tyree) et Mange, prie, aime (Richard). Il enchaîne ensuite Sexe entre amis, Rhum Express, Bon à tirer (B.A.T), et deux films musclés : Jack Reacher et Cogan : Killing Them Softly.

Jusqu'à présent, il a tourné 6 fois avec son collègue de rubrique Stanley Tucci.

Repost 0
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 19:42

 Espions couillons
Avec : George Clooney, Brad Pitt, John Malkovich, Tilda Swinton, Richard Jenkins, J.K. Simmons...

L'histoire : Au milieu d'histoires de CIA, de licenciements et de coucheries débarquent deux crétins qui pensent être tombés sur l'affaire de leur vie en tentant de faire chanter celui qu'ils croient être un gros bonnet de la CIA...

Mon avis : Commençons par dire que le film est assez mal vendu. La bande-annonce, trompeuse, nous fait croire à une grosse comédie type Farrelly avec Brad Pitt en loser absolu. Ça donne envie, mais attention : les Coen n'ont pas le même humour que vous et moi, et le mélange des genres n'est pas toujours le meilleur plan pour un film. Burn After Reading est annoncé comme une comédie, sauf que c'est aussi un pseudo film d'espionnage. Dans certains cas ça fonctionne, là pas. De plus, les scènes de comédie se limitent trop souvent à Brad Pitt (et de temps en temps à George Clooney) en blonde peroxydée mâchant son chewing gum en dansant sur la musique de son MP3. Il se trouve que ça me fait rire, mais je préfère vous prévenir, les situations cocasses ne sont pas légions et ça fait un peu cher le billet vu le spectacle. Pour conclure, disons que ce nouvel opus des Coen est loin d'être un chef d'œuvre mais qu'il peut vous faire rire si vous savez à quoi vous attendre... A vous de voir !

Repost 0
7 décembre 2008 7 07 /12 /décembre /2008 16:42

Avec : Ava Gardner, Humphrey Bogart...

L'histoire : Repérée dans un bar de Madrid, la jeune et indépendante Maria Vargas est choisie par un producteur débutant pour devenir la nouvelle grande star d'Hollywood. Mais Maria découvrira que la vie d'actrice n'est pas aussi épanouissante qu'elle l'avait espérée...

Mon avis : Réalisé en 1954 par Joseph Mankiewicz, La Comtesse aux pieds nus montre bien le miroir aux alouettes que peut être l'industrie hollywoodienne. Teinté d'amertume, le film ne sombre heureusement pas dans un cynisme hypocrite. Certains personnages comme le scénariste-réalisateur Harry Dawes (épatant Bogart) montrent que le cinéma, même commercial, est l'affaire de professionnels et d'amoureux du Septième art. Surtout, au grès des différents flashbacks et des narrateurs (dont l'un n'est pas vraiment essentiel) le film laisse transparaître le portait d'une femme moderne que peu d'hommes (un seul ?) réussiront à comprendre. Difficile de voir ainsi une autre actrice que Ava Gardner dans le rôle. Même s'il est un tantinet bavard, La Comtesse aux pieds nus garde pourtant un fort pouvoir d'attraction : son casting de rêve et l'efficacité de la mise en scène (superbe premier plan) en font indéniablement un classique.

Repost 0
6 décembre 2008 6 06 /12 /décembre /2008 21:53

 Maman Jolie
Avec : Angelina Jolie, John Malkovich, Michael Kelly...

L'histoire : Los Angeles, 1928. Le fils de Christine Collins, disparaît alors que celle ci est au travail. La police annonce que le garçon a été retrouvé, mais Christine ne le connaît pas...

Mon avis : Histoire forte (et vraie), ambiance crépusculaire, mise en scène superbe. Pas de doute, L'Echange est une belle réussite dans l'impressionnante filmographie de Clint Eastwood réalisateur. Son film est à la fois un mélodrame, un film d'époque, un suspense qui prend aux tripes. A la fois classique et ambitieuse, la réalisation et la sublime lumière de Tom Stern impressionnent. Et n'épargne pas non plus les scènes fortes (attention deux d'entre elles sont assez perturbantes), sans toutefois verser dans le voyeurisme ou la gratuité. J'avoue ne pas être fan d'Angelina Jolie et de son omniprésence dans les médias, mais force est de constater qu'elle fait ici plutôt bien son boulot. Le film aurait pu être raccourci de quelques scènes, mais l'ensemble est d'une maîtrise remarquable. Le dernier jury du festival de Cannes s'est une nouvelle fois bien gouré en attribuant à Clint Eastwood un prix complètement bidon, (Sean Penn ayant eu sans doute peur de favoriser les copains...). L'Echange méritait mieux. Peut-être un ou deux Oscars ? Affaire à suivre...

Repost 0