Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wikio - Top des blogs - Cinéma

Rechercher

Présentation

Bonjour,

Sur ce blog, on peut trouver différentes rubriques :

     - Les films d'avril : présentation de nos projets 
     - Critiques ciné : notre avis sur les films qui sont à l'affiche
     - Classiques : critiques de films relativement anciens

     - Filmographies : filmographies des acteurs et réalisateurs qui font l'actualité

     - Qui qu'a joué qui ? : noms des acteurs ayant prêté leur visage et/ou leur voix à des personnages connus

     - Dans quoi c'est-y donc que je l'ai vu ? : rubrique consacrée aux acteurs assez peu connus, souvent seconds rôles, dont on ne connait jamais le nom

     - Verbatim : chaque dimanche, une citation en lien avec les sorties de la semaine... ou non

     - Affiches : certaines affiches de films se ressemblent étrangement. Hommage, coïncidence ou copie ? A vous de juger
     - Actualité : fait d'actualité du cinéma qui nous a marqué

     - Billets d'humeur : nos coups de gueule et réactions à tout ce que nous pouvons lire/voir/entendre

D'autre part, les suggestions de critiques et/ou filmographies sont les bienvenues !
Suite à la consultation des mots clés qui vous amènent sur ce blog, nous vous informons que vous pouvez toujours nous contacter pour nous demander qui jouait "bidule" dans tel film et, si on a la réponse, on vous répondra...
N'hésitez pas à donner votre avis ou a faire des remarques : ce blog est fait pour vivre !

Présentation

Les Films d'avril est le nom que nous avons donné a notre pseudo-boîte de production (qui en réalité n'a pas un rond). Nous réalisons donc des courts métrages que vous pouvez voir sur ce blog, mais surtout, nous sommes CINEPHAGES.
Et comme nous voyons pas mal de films au cinéma, mais aussi en DVD, nous nous permettons de vous donner notre avis en essayant de rester positifs (parce qu'on a pu toucher du doigt l'inverstissement colossal que représente un film, même court, et qu'on n'est pas des critiques frustrés) !

Notre système de notation est le suivant :
 A voir séance tenante
 A ne pas rater
 Se laisse regarder
 Mouais
 Vraiment pas terrible
 Passez votre chemin
Quoi qu'il arrive, n'hésitez pas à donner votre avis ou à émettre des requêtes. Pour cela, vous pouvez nous joindre en laissant un commentaire (ça fait toujours plaisir) ou en nous écrivant :
lesfilmsd.avril@free.fr.
A bientôt !

29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 19:21

De : J.J Abrams

Avec : Tom Cruise, Philip Seymour Hoffman, Michelle Monaghan, Billy Crudup

L’histoire : Ethan Hunt voulait commencer une vie plus tranquille en formant des espions et en évitant le terrain. Mais lorsque l’une de ses recrues se fait enlever, il se voit obliger de reprendre du service…

Mon avis : La franchise Mission : Impossible prend un sacré coup de jeune avec l’arrivée aux commandes de J.J Abrams, dont c’est pourtant le premier film (il renouvellera le lifting avec Star Terk en 2009). Le génial créateur de Lost a su insuffler aux aventures de Ethan Hunt un rythme effréné et de réjouissantes trouvailles visuelles (on ne sait lesquelles choisir d’ailleurs). Bien sûr, pour la crédibilité et la profondeur psychologique des personnages, on repassera. Mais, à vrai dire, on s’en fout un peu tant le spectacle, mené tambour battant entre Berlin, Rome et  Shangaï, décoiffe. Et puis le scénario joue habilement sur un drôle de McGuffin : une curieuse « patte de lapin » qui pousse tout le monde à s’entretuer. C’est amusant et cela apporte davantage de charme à ce film testostéroné mais hyper efficace. Bien sûr, Tom Cruise nous fait son petit numéro de Superman mais il faut avouer que son engagement physique (voir les bonus) force le respect et ajoute une touche de « réalisme » bienvenu à l’heure du tout numérique. Et puis le méchant, qui est très méchant, est très réussi puisque interprété par un Seymour Hoffman en pleine forme.

Repost 0
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 17:45


De : Robert Zemeckis

Avec : Jim Carrey, Gary Oldman, Colin Firth…

L’histoire : Scrooge est un vieil avare misanthrope. Les trois fantômes de Noël vont lui rendre visite et lui offrir une chance de changer de vie…

Mon avis : Connu pour ses idées foldingues, Zemeckis (Retour vers le futur, Qui veut la peu de Roger Rabbit) tourne une fois de plus le dos à la facilité. Un film avec des acteurs ? Oui, mais filmé entièrement en Motion Capture (cf. Le Pôle Express, La Légende de Beowulf) et en 3D, pour ensuite être intégré dans un film d’animation, rien que ça. La technique est superbe, il faut bien le reconnaître. Elle offre des possibilités sensationnelles, et Zemeckis ne se prive pas de les utiliser (il ne manquerait plus que ça). Même en 2D, on est emportés par la vitesse et surpris par les effets. Mais la sauce ne prendrait pas sans une histoire béton. En adaptant Dickens, les risques étaient limités, encore que. Pour avoir vu la version 1983 de Disney (avec Picsou dans le rôle de Scrooge), ça n’a rien de comparable ! Ce qui est vraiment amusant, c’est que l’on reconnaît très bien les acteurs malgré les images de synthèse. Bref, la mayonnaise prend bien, je me suis même surprise à sursauter quelques fois. Bref, une nouvelle réussite pour le talentueux M. Zemeckis dont on attend la prochaine folie avec impatience.

A signaler : le film, très sombre par moments, n’est pas conseillé pour les enfants de moins de 8 ans…

Repost 0
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 19:32


De : Steven Spielberg

Avec : Richard Dreyfuss, François Truffaut, E.T…

L’histoire : 1977 : des évènements étranges se produisent dans le monde : des avions qui avaient disparu durant la Seconde Guerre mondiale sont retrouvés au Mexique, un bateau est retrouvé échoué au beau milieu du désert, et dans l'Indiana des OVNIS font leur apparition…

Mon avis : Revoir Rencontres du troisième type en 2009, en mettant de côté les souvenirs adolescents, reste une drôle d’expérience. Réalisé après les Dents de la mer, le troisième film de Spielberg qui nous montre de gentils extra terrestres, se révèle finalement assez sombre, voire inquiétant (l’obsession pour la montagne et le comportement bizarre du personnage incarné par Dreyfuss). Malgré une mise en scène très efficace, le rythme a quelque peu vieilli, il faut le reconnaître. Le film repose sur un sentiment d’imminence et Spielberg ne se gêne pas pour faire traîner l’histoire. Le plus étrange finalement, c’est le manque d’identification que l’on peut avoir avec le héros, un père de famille pas vraiment attachant qui finit par dynamiter les valeurs américaines (la fin peut surprendre…). Malgré ce bémol, ces Rencontres laissent pleinement voir le génie visuel de Spielberg, comme cette image très forte du  cargo abandonné en plein désert. Mais la grande réussite du film est de démontrer qu’il est finalement possible de mêler grand spectacle et thèmes personnels. A comparer pour s’amuser avec La Guerre des mondes

Repost 0
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 18:47

De : Robert De Niro

Avec : Robert De Niro, Chazz Palminteri…

L’histoire : 1960, dans le Bronx. Les siciliens règnent sur le quartier de Fordham. Lorenzo, chauffeur de bus, essaye tant bien que mal de tenir son fils à l'écart du très respecté Sonny…

Mon avis : Premier film en tant que réalisateur pour De Niro, cette chronique new yorkaise sortie en 1993, est une œuvre attachante et maîtrisée. Sans vouloir faire le malin, le génial acteur joue la carte de la sincérité dans cette peinture urbaine et inter raciale des sixties, portée par une bande son excellente et variée. La description de la vie quotidienne est l’une des cartes maîtresses de cette « fable » (pour faire allusion au titre original). Pas de fresque mafieuse ici, juste des gens bien ordinaires qui ont le choix entre trimer et gagner le nécessaire plutôt que de faire des conneries de fainéants. A une certaine époque, le grand Bob aurait sans doute choisi le rôle du charismatique chef mafioso. Mais ici on le retrouve en père tranquille et honnête, et ce rôle, bien loin des tourments et de la violence rentrée dont il aime à patiner ses personnages, lui va plutôt bien. Mais Il était une fois le Bronx décrit également sans complaisance les conséquences de la violence et de son pouvoir  chez les plus jeunes. On regrettera d’ailleurs que le jeune acteur du film ait rejoint les pages des plus tristes faits divers : Lillo Brancato Jr., qui incarne le fils de Robert De Niro à 16 ans, est incarcéré depuis 2005 pour un cambriolage qui a (très) mal tourné. Moins virtuose que Scorsese, l’élève De Niro n’a pourtant pas à rougir de son travail. Loin de là…

Repost 0
24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 18:56

 L'âge du bonze
De : Bernardo Bertolucci

Avec : Keanu Reeves, Chris Issac, Bridget Fonda...

L’histoire : Le petit Jesse, neuf ans, vit à Seattle entre un père ingénieur et une mère enseignante. Un jour, ils reçoivent la visite d'une délégation de moines venue du Tibet. Ces derniers pensent que l’enfant pourrait être la réincarnation de l’un de leurs chefs spirituels…

Mon avis : Sorti dans les salles en 1993, Little Buddha est sans doute le film le plus apaisé de Bertolucci. Entrecroisant l’histoire du petit Jesse et celle du premier bouddha, le réalisateur italien donne à voir un superbe livre d’images grâce au travail du chef opérateur Vittorio Storaro (Apocalypse Now, Le Dernier empereur). Bien sûr, le parti pris simple (ou simpliste, au choix) « Occident = images froides » et « Tibet/Inde= images chaudes » peut agacer certains spectateurs. Et d’autres s’ennuieront peut être devant ce récit parfois très pédagogique mais instructif. Il se dégage pourtant de cette ambiance orientaliste une candeur inhabituelle, qui apporte à cette fresque très soignée beaucoup de charme. Point de cynisme ici, juste une grosse envie de raconter une belle histoire mystique. C’est donc à un sacré voyage que nous convit Bertolucci. Il serait dommage de faire la fine bouche. Un conseil : malgré la présence de Emmanuel Curtil, la version française est à éviter…

Repost 0
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 09:48

  Vampire contre attaque

De : Chris Weitz

Avec : Kristen Stewart, Taylor Lautner, Robert Pattinson

L’histoire : L’amour entre Bella et Edward est enfin installé, mais le vampire supporte de moins en moins bien le danger que représente sa famille pour son amoureuse…

Mon avis : Adaptation du deuxième tome de la Saga Twilight de Stephenie Meyer, et suite du carton Fascination, Tentation prend quelques risques avec les fans de la série. En effet, avec le changement de réalisateur (les producteurs n’ayant pas été assez patients pour attendre Catherine Hardwicke), et le challenge des nouveaux effets spéciaux nécessaires à l’intrigue, la réussite n’était pas évidente. Pourtant, parier sur le réalisateur de l’excellent A la croisée des mondes : La Boussole d’or est sûrement la bonne idée du film. Une réalisation plus posée, des effets spéciaux vraiment réussis et une adaptation fidèle font la qualité de ce nouvel opus. Seuls bémols : le changement de musique (Alexandre Desplat n’a même pas conservé le thème de Fascination) et le maquillage too much du clan des vampires (3 mm de font de teint au moins, et des lentilles vraiment trop voyantes) qu’heureusement on voit relativement peu.

On espère vivement que le réalisateur de Hésitation (sortie prévue courant juillet 2010), David Spade (dont c’est le 3ème film, les deux autres étant des thrillers), saura allier les réussites des deux premiers tomes pour nous livrer un succès à la hauteur de nos attentes.

Repost 0
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 18:35

 C'est T-Rextra...

De: Steven Spielberg

Avec : Sam Neill, Laura Dern, Jeff Goldblum…

L’histoire : Le milliardaire John Hammond s’est lancé de le clonage de dinosaures et désire ouvrir un parc d’attraction. Avant d’obtenir l’accord définitif pour son projet, il fait visiter le parc à un groupe d'experts scientifiques. Un tempête imprévue va alors libérer les bestioles de leurs enclos…

Mon avis : Réalisé en 1993 (déjà), j’avais très envie de savoir si le film tenait encore la route dix sept ans après. La réponse est mille fois oui ! Les fameuses scènes cultes (l’attaque du T-Rex, celle des vélociraptors dans la cuisine…) n’ont vraiment rien perdu de leur efficacité. Bien sûr, les trucages numériques sont épatants mais sans le génie visuel de Spielberg, ils n’auraient été qu’un gadget spectaculaire. L’assurance dans le montage et la virtuosité des mouvements de caméra font incroyablement monter une tension qui ne faiblit jamais. A l’époque, maintes critiques reprochaient au réalisateur un scénario basique et tartignolle, comme si Spielberg avait construit son film comme une addition d’attractions foraines toutes aussi spectaculaires les unes que les autres. Et alors ? C’est tellement bon ! On remarque surtout que le réalisateur (une fois n’est pas coutume) n’a pas épargné les gamins : attaqués par une voiture coincée dans un arbre, électrifiés, poursuivis par des raptors bien teigneux. Le réalisateur qui savait si bien montrer l’enfance sous un angle merveilleux (E.T, Hook), décide de revoir sa copie et de leur en faire voir de toutes les couleurs. L’envie de se défaire d'une certaine étiquette sans doute. Evidemment, les plus blasés renâcleront sur le discours « faut pas jouer avec la nature » mais il n’est pas pilonné de façon trop systématique et cela passe plutôt bien. Jurassic Park, c’est deux heures de spectacle échevelé (la film a l’air de durer beaucoup moins) qui n’a pas pris une ride. Et puis, la musique de John Williams… Bref, les dinosaures ont encore de beaux jours devant eux…


Version Angry Aliens ici.

Repost 0
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 18:58

 Mayas label

De : Roland Emmerich

Avec : John Cusack, Amanda Peet, Chiwetel Ejiofor...

L’histoire : 2012 : de multiples séismes ravagent les plus grandes villes du monde. Jackson Curtis, romancier sans succès, et sa famille tentent de sauver leurs vies en atteignant l’une des arches construites pour sauver l’humanité. Mais les places sont chères…

Mon avis: Ayé, la fin du monde arrive, et c’est Roland Emmerich qui s’y colle pour filmer tout cela ! Le cinéaste allemand n’étant pas connu pour sa finesse psychologique (Independance Day, Le jour d’après), mais plutôt pour sa capacité à faire exploser tout ce que le monde compte comme symboles (Maison Blanche, Tour Eiffel, Chapelle Sixtine…), on est surpris de voir dans un premier temps un bon divertissement soigné et TRES spectaculaire. Rarement images de destructions ont été aussi plausibles. Le choix d’acteurs peu accoutumés au genre est également une bonne surprise. 2012 fait donc partie dans un premier temps de ces plaisirs coupables que l’on regarde avec une certaine jubilation, si l’on aime le genre bien sûr. Dommage que Emmerich finisse par sortir dans le dernier tiers du film ses gros sabots habituels. Le film avait le potentiel de poser de vraies questions, notamment dans le choix de ce que les gouvernements du monde se devaient de conserver pour recommencer une nouvelle ère. Elément affleuré ici, comme d’ailleurs l’organisation post-apocalyptique. On ne se refait pas : Emmerich ne sera jamais Spielberg, et la référence suprême en terme de fin du monde restera La Guerre des mondes. Mais pour un film de 2h40, le temps passe assez vite. Ce qui veut dire que ce gros blockbuster-là a bien réussi son objectif.

Repost 0
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 20:25

 Grise mine
De : Randal Kleiser

Avec : John Travolta, Olivia Newton-John…

L’histoire : Danny, chef d’une bande de loubards, tombe amoureux d’une jeune fille de bonne famille. Tout les oppose et pourtant…

Mon avis : Sorti en 1978, « l’action » de Grease prend place dans les années 50 rock’n’roll. Film phénomène pour plusieurs générations, tant pour son casting que pour ses chansons ou ses chorégraphies, Grease est donc culte ou affligeant, selon les goûts. Culte pour donc les raisons évoquées, mais aussi pour la révélation de John Travolta et la caricature des années 50 (musiques, costumes, voitures et cafés). Affligeant pour le scénario insipide et la morale navrante : « pour faire plaisir à ton homme, deviens une pouffe ». Quant aux répliques ultra connues comme « Sandie, on ne peut pas sortir d’un drive-in à pied », je vous laisse juge de les ranger dans la catégorie de votre choix. La déception vient aussi de tout ce qu’on peut attendre d’un film dont on parle toujours autant après plus de 30 ans, et qui hélas ne tient plus ses promesses…

Repost 0
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 10:58

 Maison en thé

De : Alejandro Amenabar

Avec : Nicole Kidman, Fionnula Flanagan...
L’histoire : En 1945, sur une île de Jersey. Dans une immense demeure victorienne isolée, Grace vit avec ses deux jeunes enfants, Anne et Nicholas, atteints d’une maladie qui les empêche de voir la lumière du jour. Lorsque trois nouveaux domestiques arrivent chez elle, des évènements étranges se produisent…

Mon avis : Troisième film du très doué Amenabar (Ouvre les yeux, Mar Adentro), Les Autres est sans doute l’une des plus belles réussites de cinéma fantastique de ces dernières années. S’appuyant sur une ambiance en clair obscur superbe et angoissante, le réalisateur fait sobre (peu de trucages spectaculaires) mais touche juste : cadrages parfaits, lumières soignée, importance du hors champ (bruits de pas, chuchotements), le cinéaste sait à merveille distiller la tension. Amenabar connaît ses classiques mais sait également pervertir les codes du genre, comme avec cette scène où la terreur naît de la lumière inondant la maison. Voilà un réalisateur entièrement au service de son histoire, et qui sait mettre ses acteurs en valeur : les enfants sont très convaincants, et Nicole Kidman fait montre une nouvelle fois de son talent protéiforme. Bref, un film fantastique vraiment… fantastique.

Repost 0