Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wikio - Top des blogs - Cinéma

Rechercher

Présentation

Bonjour,

Sur ce blog, on peut trouver différentes rubriques :

     - Les films d'avril : présentation de nos projets 
     - Critiques ciné : notre avis sur les films qui sont à l'affiche
     - Classiques : critiques de films relativement anciens

     - Filmographies : filmographies des acteurs et réalisateurs qui font l'actualité

     - Qui qu'a joué qui ? : noms des acteurs ayant prêté leur visage et/ou leur voix à des personnages connus

     - Dans quoi c'est-y donc que je l'ai vu ? : rubrique consacrée aux acteurs assez peu connus, souvent seconds rôles, dont on ne connait jamais le nom

     - Verbatim : chaque dimanche, une citation en lien avec les sorties de la semaine... ou non

     - Affiches : certaines affiches de films se ressemblent étrangement. Hommage, coïncidence ou copie ? A vous de juger
     - Actualité : fait d'actualité du cinéma qui nous a marqué

     - Billets d'humeur : nos coups de gueule et réactions à tout ce que nous pouvons lire/voir/entendre

D'autre part, les suggestions de critiques et/ou filmographies sont les bienvenues !
Suite à la consultation des mots clés qui vous amènent sur ce blog, nous vous informons que vous pouvez toujours nous contacter pour nous demander qui jouait "bidule" dans tel film et, si on a la réponse, on vous répondra...
N'hésitez pas à donner votre avis ou a faire des remarques : ce blog est fait pour vivre !

Présentation

Les Films d'avril est le nom que nous avons donné a notre pseudo-boîte de production (qui en réalité n'a pas un rond). Nous réalisons donc des courts métrages que vous pouvez voir sur ce blog, mais surtout, nous sommes CINEPHAGES.
Et comme nous voyons pas mal de films au cinéma, mais aussi en DVD, nous nous permettons de vous donner notre avis en essayant de rester positifs (parce qu'on a pu toucher du doigt l'inverstissement colossal que représente un film, même court, et qu'on n'est pas des critiques frustrés) !

Notre système de notation est le suivant :
 A voir séance tenante
 A ne pas rater
 Se laisse regarder
 Mouais
 Vraiment pas terrible
 Passez votre chemin
Quoi qu'il arrive, n'hésitez pas à donner votre avis ou à émettre des requêtes. Pour cela, vous pouvez nous joindre en laissant un commentaire (ça fait toujours plaisir) ou en nous écrivant :
lesfilmsd.avril@free.fr.
A bientôt !

7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 16:47

rockwell-sam.jpg

Si Sam Rockwell se retrouve dans cette rubrique, c’est plus à cause de son goût pour les films indépendants (Basquiat, Box of Moonlight, Lawn Dogs ou Casses en tous genres, avec Steve Zahn) que du nombre de projets auxquels il a participé. Il est plus connu pour ses rôles déjantés dans des films plus grand public : La Ligne verte (avec Tom Hanks), Charlie et ses drôles de dames, Les Associés (avec Nicolas Cage) ou H2G2 : le guide du voyageur galactique. C’est d’ailleurs ce qui pousse George Clooney à lui confier le rôle principal de son premier film : Confessions d’un homme dangereux (2003). Coupé au montage de Jarhead (Sam Mendes) deux ans plus tard, il est pourtant capable de jouer sobrement, comme l’atteste sa performance d’un des frères Ford dans L’Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford (2007). Mais il nous montre l'étendue de son talent dans le schizophrène Moon (premier film de Duncan Jones, que le scénariste-réalisateur a écrit spécialement pour lui) en 2009. L'année suivante, pour notre plus grand plaisir, il est Hammer, le vil rival de Tony Stark (Robert Downey Jr) dans Iron Man 2 de Jon Favreau. Et parvient à donner de l'épaisseur au personnage de Doc face à Daniel Craig et Harrison Ford dans Cowboys & Aliens du même Favreau en 2011.

Repost 0
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 18:36

Shrek4 

 Shrek se met en 4

De : Mike Mitchell

Avec les voix de : Mike Myers/Alain Chabat, Cameron Diaz/Barbara Tissier, Eddie Murphy/Med Hondo, Antonio Banderas/Boris Rehlinger…

L’histoire : Face au « ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants » (trois petits ogres pour être précis), Shrek n’est plus si sûr d’apprécier cette fin de conte de fées. Le nain Tracassin lui propose alors un marché…

Mon avis : Après un troisième opus un peu en dessous des deux premiers épisodes, il n’était pas certain que ce Shrek-là puisse m’emballer réellement. Et pourtant ! La crise de la quarantaine est traitée de manière réaliste et intelligente, à tel point qu’on sent les animateurs concernés par la question. Que dire sinon que l’animation est toujours aussi bien maîtrisée (mention spéciale aux animaux à poils que sont l’Ane et le Chat Potté), le scénario toujours excellent (les personnages se retrouvent face à une vie de célibataire qu’ils vivent diversement) et la BO impeccable. Pourtant, on sent aussi une certaine nostalgie, liée tant à la fin d’une série à succès, qu’au thème abordé. Ce film, qui se recentre sur les personnages principaux, avec Tracassin nouveau méchant génial de roublardise, est donc nettement moins drôle que les précédents, mais il est aussi plus touchant. Bref, pour la déconne pure, revoyez Shrek 2, mais ne passez pas à coté d’une conclusion réussie. La 3D reste toujours aussi gadget, mais ne perdons pas espoir !

Repost 0
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 11:25

pleins pouvoirs

 

De : Clint Eastwood

Avec : Clint Eastwood, Gene Hackman, Ed Harris, Laura Linney...

L’histoire : Luther Whitney cambriole la mauvaise maison au mauvais moment. Témoin d’un meurtre mettant en cause le président des Etats-Unis, il va devoir fuir à la fois les services secrets et la police…

Mon avis : Adaptation du polar éponyme de David Baldacci, Les Pleins Pouvoirs est assez fidèle à l’œuvre originale, hormis la fin qu’Eastwood a choisi de modifier. Ce changement n’était pas forcément judicieux, et rend le scénario moins crédible. En effet, la rédemption de Luther auprès de sa fille et de la société est un peu facile. Malgré quelques incohérences (comment le personnage de Richard Jenkins est au courant du rendez-vous entre Luther et sa fille ?), le film est sympathique et agréable à regarder. Clint nous a tellement éblouis de chefs d’œuvre (Gran Torino, Million Dollar Baby) ces derniers temps que ses réalisations précédentes paraissent un peu en dessous, mais c’est tout de même tout à fait honorable. Intelligemment filmé, Les Pleins Pouvoirs est un bon polar, avec une tension permanente, et une jolie lumière, comme toujours chez Eastwood, tout en clair-obscur.

On remarquera la présence d’Alison Eastwood en étudiante d’art dans la première scène et celle de Kimber Eastwood en guide de la Maison Blanche. C’est assez amusant dans la mesure où le film parle clairement des difficultés de relation entre père et fille.

Repost 0
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 11:21

I Love You Man  Copain béni

De: John Hamburg

Avec : Paul Rudd, Jason Segel…

L’histoire :  Peter a fait sa demande en mariage a Zoé. Très vite, il réalise qu’il n’a pas de meilleur ami qui pourrait devenir son témoin. Le hasard va s’en mêler…

Mon avis : Comédie relativement passée inaperçue lors en sa sortie en juillet 2009, I love you, man est une comédie sympathique, qui sans révolutionner le genre, s’avère agréable pour se détendre. Quelques critiques ont souligné que ce n’était que du sous Apatow, mais on ne peut enlever à Hamburg le mérite d’avoir fait plus court que l’actuel chouchou d’Hollywood ! Tout n’est pas parfait, bien sûr, mais le film s’avère plus « délicat » que ce à quoi on aurait pu s’attendre. L’idée de ce type qui veut se trouver un ami pour son mariage s’avère pertinente en ces temps où l’on se vente de son nombre d’amis sur Facebook ! Beaucoup plus réussi que Sans Sarah rien ne va (déjà avec Jason Segel), I love you, man est un divertissement cool qui doit beaucoup au tandem Rudd-Segel.

Repost 0
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 16:26

rickman-alan

Né le 21 février 1946 à Londres d’une mère écossaise et d’un père irlandais, il perd son père à l’âge de 8 ans. Après des études de graphisme, il débute par le théâtre puis, auréolé de son succès à Broadway dans le rôle de Valmont dans l’adaptation théâtrale des Liaisons Dangereuses (récompensé par un Tony Award), il se tourne vers le cinéma. Il se fait remarquer dès ses débuts avec le rôle du vilain Hans Gruber dans Piège de Cristal (1988), mais c’est en 1991 qu’il perce réellement avec celui du shérif de Nottingham, qu’il a accepté à condition d’avoir carte blanche pour l’interprétation, dans Robin des Bois, Prince des voleurs, qui l’oppose à Kevin Costner. Ce succès lui permet de partager l’affiche de Raison et sentiments (Ang Lee) avec Hugh Grant, Emma Thompson et Kate Winslet. Il obtient ensuite le rôle du professeur Rogue dans la Saga des Harry Potter, à la suite du refus de Tim Roth, mais il était le premier choix de J.K. Rowling. Il est aussi le mari infidèle d’Emma Thompson (encore) dans Love Actually. Il semble aussi aimer le cinéma de Tim Burton qui l’a fait tourner dans Sweeney Todd et lui a offert de prêter sa voix et ses traits à la Chenille Absolem dans Alice aux Pays des Merveilles.

Il s’est lui-même essayé à la réalisation en 1998 avec L’Invité de l’hiver, mais ne délaisse pas pour autant le théâtre, qu’il considère comme sont premier amour, et retourne régulièrement sur les planches. Depuis 2003, il est d’ailleurs le vice-président de la Royal Academy of Dramatic Art.

Filmographie complète

Repost 0
Les Films d'avril - dans Filmographie
commenter cet article
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 10:42

le vent de la plaine 
De : John Huston

Avec : Audrey Hepburn, Burt Lancaster, Lilian Gish…

L’histoire : Une famille de fermiers américains voit sa vie bouleversée quand la vérité éclate sur les origines indiennes de la plus jeune d’entre eux…

Mon avis : Le Vent de la plaine est un western bancal, souffrant d’un rythme bien inégal, d’un jeu trop appuyé et de la musique souvent pénible de Dimitri Tiomkin. Paradoxalement, le film se tire par moments une balle dans le pied : la thématique dénonce le racisme anti-indien (« red niggers » selon des fermiers) mais la fin du film montre une famille de visages pâles les tuant sans une once de discernement.  En tant que spectateur, notre cœur pencherait plutôt pour la cause de ces Indiens décidés à récupérer une des leurs. Heureusement, le film contient de bons moments (le domptage de chevaux, le piano devant la maison de fermiers, les apparitions fantomatiques du mystérieux cavalier) et l’on sent bien que le réalisateur a essayé de donner à son film un aspect réaliste dans la vie de ses courageux colons. Mais on a connu John Huston plus inspiré. Pour sa défense, on pourrait croire qu’un léger vent de la malédiction a soufflé sur cette curiosité cinéphilique : Hepburn tomba de cheval (provocant quelques mois plus tard une fausse couche) et dut porter un corset pendant le tournage, trois techniciens trouvèrent la mort pendant sur le tournage, et les engueulades Huston-Lancaster  n’ont sans doute rien arrangé. Pour info, le frère de Lancaster est interprété par Audie Murphy, le soldat américain le plus décoré pendant la Seconde Guerre mondiale. Et puis c’est le seul western de la sublime Audrey…

Repost 0
Les Films d'avril - dans Classique
commenter cet article
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 10:52

D'Onofrio-Vincent

Acteur et producteur américain, Vincent D’Onofrio est né le 30 juin 1959 à New York. Sa carrière cinématographique débute réellement en 1987 avec le rôle marquant du Sergent Baleine de Full Metal Jacket. Il ne prend pas moins de 30 kg pour correspondre au rôle que lui offre Kubrick. En 2010, il partage l’affiche L’Elite de Brooklyn avec Richard Gere, Ethan Hawke et Don Cheadle. Entre temps, il n’a pas chômé : JFK (Oliver Stone), Le Choix d’aimer, The Player (Altman) et Malcom X (Lee, qui lui propose le rôle de Bill Newman, témoin du meurtre de Kennedy, qu’il tenait déjà dans JFK), puis Ed Wood (dans lequel il se paye le luxe de jouer Orson Welles pour Tim Burton), Men In Black, La Rupture et Little New York.

Repost 0
29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 16:25

Empire-Records.jpg

De : Allan Moyle

Avec : Anthony LaPaglia, Liv Tyler, Renée Zellweger...

L'histoire : Joe Reaves est le manager d'une boutique de disques qui emploie des ados. Quand il est question que le magasin soit racheté par une multinationale, la rebellion s'organise...

Mon avis : Teen movie en puissance, Empire Records met en scène des personnages nettement moins transparents que d'habitude, mais tout de même un peu caricaturaux. C'est justement cette caricature qui le rend amusant et gentiment déjanté. Le paroxysme est atteint avec l'excellent chanteur loser en dédicace. Les personnages sont attachants et apportent une bonne énergie au film de Allan Moyle. Empire Records est aussi l'occasion de voir de futurs acteurs célèbres (Liv Tyler, Renée Zellweger...) faire leurs gammes à l'écran. Pourtant, j'ai trouvé que la mise en place était un peu longue. La seconde partie est à mon avis plus réussie, malgré un final convenu. Un film sympathique dont la vision réjouira les adultes qui ont découvert le film lorsqu'ils avaient l'âge des personnages et les préados qui rêvent encore le vie !

Repost 0
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 10:46

little new york

De : James DeMonaco

Avec : Ethan Hawke, Vincent d’Onofrio, Seymour Cassel...

L’histoire : Dans le quartier de Staten Island, trois destins vont se croiser dans le milieu du crime : un parrain aux dents longues, un futur papa au métier ingrat et un septuagénaire sourd et muet travaillant dans une épicerie fine…

Mon avis : Etrange polar que voilà ! Si l’affiche semble orienter le spectateur vers une classique histoire de crime, le scénariste et réalisateur James DeMonaco a préféré se démarquer en tissant une intrigue à tiroirs. Par moments, l’originalité du scénario peut s’avérer déroutante. Et l’on se demande même où tout cela va bien nous mener. Mais petit à petit et assez rapidement (le film ne dure que 96 minutes), les pièces du puzzle s’assemblent et se profile un vrai regard de réalisateur. Il en fallait pour rendre assez intéressantes les parties consacrées au vieil homme sourd et muet ! Little New York n’amorce certes pas une révolution du film noir, mais pour un premier film, le résultat est prometteur. On appelle cela une vraie curiosité. Et Seymour Cassel excellent.

Repost 0
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 19:39

ford-john« Le meilleur cinéma, c’est celui où l’action est longue et les dialogues brefs… »

John Ford

Repost 0
Les Films d'avril - dans Verbatim
commenter cet article