Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wikio - Top des blogs - Cinéma

Rechercher

Présentation

Bonjour,

Sur ce blog, on peut trouver différentes rubriques :

     - Les films d'avril : présentation de nos projets 
     - Critiques ciné : notre avis sur les films qui sont à l'affiche
     - Classiques : critiques de films relativement anciens

     - Filmographies : filmographies des acteurs et réalisateurs qui font l'actualité

     - Qui qu'a joué qui ? : noms des acteurs ayant prêté leur visage et/ou leur voix à des personnages connus

     - Dans quoi c'est-y donc que je l'ai vu ? : rubrique consacrée aux acteurs assez peu connus, souvent seconds rôles, dont on ne connait jamais le nom

     - Verbatim : chaque dimanche, une citation en lien avec les sorties de la semaine... ou non

     - Affiches : certaines affiches de films se ressemblent étrangement. Hommage, coïncidence ou copie ? A vous de juger
     - Actualité : fait d'actualité du cinéma qui nous a marqué

     - Billets d'humeur : nos coups de gueule et réactions à tout ce que nous pouvons lire/voir/entendre

D'autre part, les suggestions de critiques et/ou filmographies sont les bienvenues !
Suite à la consultation des mots clés qui vous amènent sur ce blog, nous vous informons que vous pouvez toujours nous contacter pour nous demander qui jouait "bidule" dans tel film et, si on a la réponse, on vous répondra...
N'hésitez pas à donner votre avis ou a faire des remarques : ce blog est fait pour vivre !

Présentation

Les Films d'avril est le nom que nous avons donné a notre pseudo-boîte de production (qui en réalité n'a pas un rond). Nous réalisons donc des courts métrages que vous pouvez voir sur ce blog, mais surtout, nous sommes CINEPHAGES.
Et comme nous voyons pas mal de films au cinéma, mais aussi en DVD, nous nous permettons de vous donner notre avis en essayant de rester positifs (parce qu'on a pu toucher du doigt l'inverstissement colossal que représente un film, même court, et qu'on n'est pas des critiques frustrés) !

Notre système de notation est le suivant :
 A voir séance tenante
 A ne pas rater
 Se laisse regarder
 Mouais
 Vraiment pas terrible
 Passez votre chemin
Quoi qu'il arrive, n'hésitez pas à donner votre avis ou à émettre des requêtes. Pour cela, vous pouvez nous joindre en laissant un commentaire (ça fait toujours plaisir) ou en nous écrivant :
lesfilmsd.avril@free.fr.
A bientôt !

2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 21:23

Quand on fait un film sur un génie afro-américain de la musique (Charlie Parker dans un cas, Ray Charles dans l'autre), faut croire que l'affiche est toute trouvée...

Bird.jpgRay.jpg

Bird de Clint Eastwood (1987) et Ray de Taylor Hackford (2004)

Repost 0
Les Films d'avril - dans Affiches
commenter cet article
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 10:13

jesus.jpg

L’histoire de Jésus a tout pour intéresser le cinéma. Un destin hors du commun, une vie pleine de drames et d’amour, une mort violente dans la force de l’âge… Bref, une vie de rock star avant l’heure ! Depuis la naissance du cinématographe, le personnage a donné lieu à de nombreuses adaptations, qu’elles soient fidèles aux Evangiles ou totalement loufoques. On remarquera non seulement l’éclectisme des acteurs qui l'ont incarné, mais aussi celui des réalisateurs qui l'ont choisi pour sujet principal...

 

La Passion du Christ selon les frères Lumière

1898 Bretteau dans La Vie et la Passion de Jésus Christ de Georges Hatot

1899 Georges Méliès dans Le Christ marchant sur les flots de lui-même

1906 Edouard Grisollet dans La Vie du Christ de Alice Guy

1907 Jacques Normand dans La Vie et la Passion de Notre Seigneur Jésus Christ de Ferdinand Zecca

1909 Jean Mounet-Sully dans Le Baiser de Judas de André Calmaettes

1912 Robert Henderson-Bland dans De la Crèche à la Croix de Sidney Olcott

1912 Mario Roncoroni dans Hérodiade de Oreste Mentasti

1914 Sydney Ayres dans Le Dernier Dîner de Lorimer Johnson

1916 Howard Gaye dans Intolerance de D.W. Griffith avec Olga Grey en Marie-Madeleine

1916 Alberto Pasquali dans Christus de Giulio Antamoro

1917 M. Vannoti dans Judas de Febo Mari

1918 Howard Gaye dans Restitution de lui-même

1918 Guido Guiducci dans Marie de Magdala de Aldo Molinari

1919 Alberto Pasquali dans Redemption de Carmine Gallone

1921 Halvard Hoff dans Pages arrachées au livre de Satan de Carl Theodor Dreyer

1924 Gregori Chmara dans INRI de Robert Wiene

1927 H.B. Warner dans Le Roi des Rois de Cecil B. DeMille

1927 Lionel Salem dans L’Agonie de Jérusalem de Julien Duvivier

1934 Robert Le Vigan dans Golgotha de Julien Duvivier

1942 José Cibrian dans Jésus de Nazareth de José Diaz Morales

1946 Luis Alcoriza dans Maria de Magdala de Miguel Contreras Torres

1946 Luis Alcoriza dans Reina de reinas : La Virgen Maria de Miguel Contreras Torres

1950 Giorgio Constantini dans Mater Dei de Emilio Cordero

1951 Robert Wilson dans The Living Christ Series de John T. Coyle

1952 Enrique Rambal dans Le Martyr du Calvaire de Miguel Morayta

1953 Donald C. Klune dans La Tunique de Henry Koster

1954 Robert Wilson dans Day of Triumph de John T. Coyle

1954 Eugenio Valenti dans Le Fils de l’homme de Virgilio Sabel

1954 Gabriel Alcover dans Le Baiser de Judas de Rafael Gil

1958 Jon Shepodd dans The Power of Resurrection de Harold D. Schuster

1959 Luis Alvarez dans Le Rédempteur de Joseph Breen

1959 Claude Heater dans Ben-Hur de William Wyler

1961 Jeffrey Hunter dans Le Roi des rois de Nicholas Ray

1962 Roy Mangano dans Barabbas de Richard Fleischer

1962 John Drew Barrymore dans Ponce Pilate de Gian Paolo Callegari et Irving Rapper film dans lequel il a aussi interprété Judas

1963 Nicolau Nunes Da Silva dans Le Mystère de la Passion de Manoel de Oliveira

1964 Enrique Irazoqui dans L’Evangile selon St Matthieu de Pier Paolo Pasolini avec Susana Pasolini, la mère du réalisateur, dans le rôle de Marie (adulte), Marcello Morante dans celui de Joseph et Mario Socrate dans celui de Jean Le Baptiste.

1965 Max Von Sydow dans La Plus Grande histoire jamais contée de George Stevens

1966 Igor Donskoy dans Andrei Roublev de Andrey Tarkovski

1971 Claudio Brook dans Jesus, nuestro Senor de Maguel Zacarias

1971 Donald Sutherland dans Johnny s’en va en guerre (Johnny got his gun) de Dalton Trumbo

1971 Jeremy Curry dans une hallucination du personnage de Orange Mécanique de Stanley Kubrick

1973 Robert Elfstrom dans Gospel Road, qu’il a lui-même réalisé et produit par le chanteur Johnny Cash

1973 Victor Garber dans Godspell de David Green

1974 Ted Neeley dans la comédie musicale Jesus Christ Superstar de Norman Jewison, avec Carl Anderson en Judas, Yvonne Elliman en Marie Madeleine et Barry Dennen en Ponce Pilate

1975 Pier Maria Rossi dans Le Messie de Roberto Rossellini

1980 Graham Chapman en tant que Brian dans Monty Pyton : Life of Brian de Terry Jones

1981 John Hurt dans La Folle Histoire du Monde de Mel Brooks

1988 Willem Dafoe dans La Dernière Tentation du Christ de Martin Scorsese avec Harvey Keitel en Judas, Verna Bloom en Marie et un David Bowie surprenant en Ponce Pilate

1992 Gérard Lanvin dans La Belle Histoire de Claude Lelouch

1995 Didier Bienaimé dans Marie de Nazareth de Jean Delannoy

1999 Will Ferrell dans Superstar de Bruce McCulloch

2000 Ralph Fiennes dans Il était une fois Jésus de Derek Hayes et Stanislav Sokolov

2004 Jim Caviezel dans La Passion du Christ de Mel Gibson avec Monica Bellucci en Maire Madeleine

Sans oublier Christian Bale (dans Marie, mère de Jésus en 1999 dont on vous recommande vivement cet extrait) et Henry Ian Cusick (alias Desmond dans LOST que vous pouvez admirer ici) qui ont interprété le prophète dans des téléfilms.

Soulignons également que Marie Madeleine fut incarnée par Anne Bancroft dans un téléfilm intitulé Jesus de Nazareth, par Juliette Binoche dans Mary de Abel Ferrara et par Ornella Muti dans L’Enquête sacrée de Giulio Base

Sources : allociné, wikipédia et imdb

Repost 0
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 10:15

JJ-Abrams.jpeg

"A 8 ans, quand j'ai découvert que je pouvais faire des films, je me découvrais enfin un but. Cela m'a donné l'impression d'avoir un pouvoir."

J.J. Abrams à propos de Super 8,

in Studio-Ciné Live été 2011

Repost 0
Les Films d'avril - dans Verbatim
commenter cet article
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 10:10

radcliff-daniel.jpg

"Avec la série des Truffaut, Harry Potter est la seule saga qui a suivi son héros de l'enfance à l'âge adulte. Plutôt classe comme comparaison, non ?"

Daniel Radcliffe in Première, été 2011

Repost 0
Les Films d'avril - dans Verbatim
commenter cet article
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 09:54

Autre moyen de montrer les stars du casting sans qu'il n'y ait de jalousies : toutes les montrer en même temps dans un espace équivalent...

themanwhocried.jpgcharliewilson.jpgburnafterreading.jpgNine

The Man who Cried de Sally Potter (2000) - La Guerre selon Charlie Wilson de Mike Nichols (2008) -

Burn after Reading des frères Coen (2008) - Nine de Rob Marshall (2010)

Repost 0
Les Films d'avril - dans Affiches
commenter cet article
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 10:45

Harry-Potter.jpgHarry Potter est une saga qui, à l’écran, a duré 10 ans. Elle débute avec l’arrivée dudit Harry Potter (Daniel Radcliffe) à l’école des sorciers de Poudlard et s’achève avec la fin de ses études. Adaptée de la saga éponyme écrite par J.K. Rowling, elle a été à la hauteur du succès des livres de l’écrivaine britannique. Tout au long de ses études, Harry va développer ses pouvoirs, découvrir l’amitié et l’amour et découvrir les circonstances tragiques de la mort des parents qu’il n’a jamais connus. Accompagné de ses deux fidèles amis,  la bûcheuse Hermione (Emma Watson) et l’insouciant Ron (Rupert Grint), il va cumuler les aventures et se mesurer de nombreuses fois à son ennemi juré Voldemort (Ralph Fiennes) et ses Mangemorts.

En 10 ans, les 7 tomes littéraires ont été adaptés en 8 films (le dernier tome a été divisé en deux films) et de célèbres acteurs britanniques ont tenu un rôle dans la série.


Richard Harris puis Michael Gambon en Professeur Dumblebore

Alan Rickman en Severus Rogue

Maggie Smith en Minerva McGonagall

John Hurt en Mr Ollivander

Warwick Davis en Professeur Filius Flitwick

Kenneth Branagh en Gilderoy Lockhart

Jim Broadbent en Horace Slughorn

Julie Waters en Molly Weasley

Timothy Spall en Peter Pettigrew

Bill Nighy en Rufus Scrimgeour

John Cleese en fantôme Nick Quasi-Sans-Tête

Fiona Shaw en Petunia Dursley

Gemma Jones en Madame Pomfresh

Rhys Ifans en Xenophilius Lovegood

Jason Isaacs en Lucius Malfoy

Emma Thompson en Sybille Trelawney

Toby Jones pour doubler Dobby, l’elfe de maison


Harry Potter à l’école des sorciers de Chris Colombus (2001)

Harry-Potter-Chris-Columbus.jpgHarry Potter est tiré de l’horrible famille moldue qui l’a élevé depuis la mort de ses parents et découvre l’univers magique de Poudlard.

Ce que Daniel Radcliffe en dit : « [Chris Colombus] savait gérer 300 ou 400 figurants, garder intact leur enthousiasme jusqu’à la dernière prise, rester cool avec les enfants, tout en faisant face aux problèmes techniques. J’ai le souvenir d’un tournage amusant où l’on passait notre temps à rigoler avec Rupert et Emma. »

Ce que Chris Colombus en dit : « J’ai eu la responsabilité de faire le casting du film et de concevoir l’univers dans lequel allaient se dérouler les 7 épisodes. On m’a chargé de créer ce monde de A à Z. Si j’échouais, c’est toute une franchise qui s’écroulait. Autant dire que j’avais légèrement la pression… »

 

Harry Potter et la Chambre des secrets de Chris Colombus (2002)

S’il veut sauver son école, Harry Potter va devoir fermer la chambre des secrets qui permettrait à l’héritier de Serpentard de semer le chaos à Poudlard.

 

Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban de Alfonso Cuaron (2004)

Harry-Potter-Alfonso-Cuaron.jpgSirius Black parvient à s’échapper de la prison d’Azkaban. Son objectif : retrouver Harry Potter…

Ce que Daniel Radcliffe en dit : « [Alfonso Cuaron] nous a sensibilisés à un cinéma plus… indépendant. Je me rappelle qu’avant le tournage il nous avait montré Les Quatre Cents Coups, de François Truffaut, pour nous mettre dans l’ambiance. Il voulait que je retrouve la colère d’Antoine Doinel. »

Ce qu’Alfonso Cuaron en dit : « Si j’ai apporté quelque chose à la série, c’est ma naïveté. Je ne savais rien d’Harry Potter avant qu’on me propose le job. »

Soyons honnête, il a aussi dû trouver un remplaçant à Richard Harris en la personne de Michael Gambon en Professeur Dumblebore, a apporté au casting l’excellent Gary Oldman en Sirius Black et a réalisé ce qui restera à notre avis le meilleur épisode de la franchise !

 

Harry Potter et la Coupe de Feu de Mike Newell (2005)

Harry-Potter-Mike-Newell.pngHarry Potter participe à la Coupe de Feu qui voit s’affronter trois écoles d’origine différentes, chacune représentée par son champion.

Ce que Daniel Radcliffe en dit : « Plus jamais vous ne me reverrez avec les cheveux longs. On nous avait demandé de ne pas couper nos cheveux pendant les vacances d’été et, en revenant sur le plateau, Mike avait trouvé ça pas mal. Je crois que ça correspondant à l’ambiance qu’il voulait instaurer, à cette atmosphère de rébellion adolescente, plus libre, presque hippie. »

Ce que Mike Newell en dit : « J’ai été le premier anglais à réaliser un épisode d’Harry Potter et, aussi bizarre que cela puisse paraitre, malgré les dragons et les sortilèges, je me suis vraiment senti chez moi. »

Il a aussi eu la lourde responsabilité de donner un visage à Maugrey Fol Œil (excellent Brendan Gleeson) et a « découvert » Robert Pattinson auquel il a offert le rôle du jeune premier Cedric Diggory.

 

Harry Potter et l’Ordre du Phénix de David Yates (2007)

Harry-Potter-David-Yates.jpgL’Ordre du Phénix est une association crée pour apprendre à se défendre alors que le ministre de la magie a imposé Dolorès Ombrage comme professeur de Défense contre les forces du mal.

Ce que David Yates en dit : « Je voulais voir « grandir » la saga, l’entrainer sur un terrain plus sombre et plus adulte. Je voulais que les films mûrissent en même temps que le public. »

Du coup, il s’est offert les services de l’oscarisée Imelda Staunton dans le rôle de l’épouvantable Dolorès Ombrage et de Mme Tim Burton, Helena Bonham Carter pour jouer Bellatrix Lestrange.

 

Harry Potter et le Prince de sang mêlé de David Yates (2009)

La découverte d’un livre va permettre à Harry Potter d’en apprendre plus sur Voldemort.

 

Harry Potter et les Reliques de la mort parties 1 et 2 de David Yates (2010 et 2011)

Voldemord ayant retrouvé toute sa puissance, le chaos règne et Harry Potter et ses amis sont contraints de se cacher tout en cherchant les horcrux dispersés par leur ennemi pour avoir une chance de gagner le combat final.

Ce que Daniel Radcliffe en dit : « Ces deux volets marquaient surtout la fin de la saga et, émotionnellement, ce fut compliqué à gérer. David Yates, l’un des plus grands directeurs d’acteurs que je connaisse, nous a aidés à nous dépasser. J’espère que les spectateurs le verront. »

Sources : Allociné (résumés) et Première été 2011 (citations)

Repost 0
Les Films d'avril - dans Saga
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 09:54

radcliff-daniel

"Je vois Les Reliques de la mort 1 et 2 comme un road movie qui devient un film de hold-up avant de se transformer en film de guerre."

Daniel Radcliffe in Première, été 2011

Repost 0
Les Films d'avril - dans Verbatim
commenter cet article
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 09:04

Harry-Potter-8.jpg

 Dernier coup de balai avant fermeture

De : David Yates

Avec : Daniel Radcliffe, Emma Watson, Rupert Grint…

L’histoire : Toujours à la recherche des derniers Horcruxes, Harry Potter sent la menace se rapprocher et Voldemort approcher. Et la bataille finale les opposant a enfin lieu…

Mon avis : Dernier opus de la saga du célèbre magicien à lunettes, le film de David Yates clôt la série de façon efficace et spectaculaire. Harry Potter 8 est d’ailleurs mené à un train d’enfer : beaucoup d’action et de combats et peu de digressions psychologiques inutiles (seul l’histoire de Rogue est développée, avec beaucoup de rythme et pas mal d’émotion). Du coup, les personnages de Hermione et Ron semblent un peu sacrifiés dans ce grand barnum de magie noire. La belle surprise concerne les effets spéciaux, dont la fluidité a de quoi impressionner. Les accros à la saga de J.K Rowling tiqueront sans doute à cause des ellipses décidées par la production et les scénaristes, mais c’est est un impondérable des adaptations ciné. Bref, un opus réussi qui clôt joliment une saga déjà devenue historique.

Repost 0
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 10:38

Autre grand classique de l'affiche de film voulant mettre en avant son casting prestigieux : la succession de visages de stars.

Légendes d'automnele sourire de mona lisales-femmes-de-l-ombre.jpgles chèvres du pentagone

Légendes d’automne de Edward Zwick (1995) - Le Sourire de Mona Lisa de Mike Newell (2002) –

Les Femmes de l’ombre de Jean-Paul Salomé (2008) – Les Chèvres du Pentagone de Grant Heslov (2010)

Repost 0
Les Films d'avril - dans Affiches
commenter cet article
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 08:54

mondwest.jpg

 Robots pour être vrais

De : Michael Crichton

Avec : Yul Brynner, James Brolin, Richard Benjamin…

L’histoire : Dans un futur proche, à Delos, un parc d'attractions permet aux visiteurs de se retrouver à l'époque de leur choix (romaine, médiévale ou conquête de l'Ouest) au milieu de robots... presque humains.

Mon avis : Réalisé en 1973 par l’écrivain Michael Crichton (Jurassic Park), Mondwest a plutôt bien passé l’épreuve du temps. Si le film possède un rythme 70’s assez tranquille (la bagarre dans le saloon s’étire en longueur) et des décors devenus désuets, il se révèle malgré tout divertissant et surprenant, grâce à certains effets spéciaux ingénieux. Evidemment, Crichton ne livre pas là une œuvre philosophique majeure sur la place des androïdes dans la société de demain, mais son postulat de base, très efficace, a de quoi faire réfléchir. Et puis il Mondwest a sans conteste inspiré moult réalisateurs, dont James Cameron avec son Terminator. Cerise sur le gâteau : Yul Brynner, qui pour l’occasion a repris son look des Sept Mercenaires, tout à fait crédible en robot meurtrier. Il fallait oser !

Repost 0