Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wikio - Top des blogs - Cinéma

Rechercher

Présentation

Bonjour,

Sur ce blog, on peut trouver différentes rubriques :

     - Les films d'avril : présentation de nos projets 
     - Critiques ciné : notre avis sur les films qui sont à l'affiche
     - Classiques : critiques de films relativement anciens

     - Filmographies : filmographies des acteurs et réalisateurs qui font l'actualité

     - Qui qu'a joué qui ? : noms des acteurs ayant prêté leur visage et/ou leur voix à des personnages connus

     - Dans quoi c'est-y donc que je l'ai vu ? : rubrique consacrée aux acteurs assez peu connus, souvent seconds rôles, dont on ne connait jamais le nom

     - Verbatim : chaque dimanche, une citation en lien avec les sorties de la semaine... ou non

     - Affiches : certaines affiches de films se ressemblent étrangement. Hommage, coïncidence ou copie ? A vous de juger
     - Actualité : fait d'actualité du cinéma qui nous a marqué

     - Billets d'humeur : nos coups de gueule et réactions à tout ce que nous pouvons lire/voir/entendre

D'autre part, les suggestions de critiques et/ou filmographies sont les bienvenues !
Suite à la consultation des mots clés qui vous amènent sur ce blog, nous vous informons que vous pouvez toujours nous contacter pour nous demander qui jouait "bidule" dans tel film et, si on a la réponse, on vous répondra...
N'hésitez pas à donner votre avis ou a faire des remarques : ce blog est fait pour vivre !

Présentation

Les Films d'avril est le nom que nous avons donné a notre pseudo-boîte de production (qui en réalité n'a pas un rond). Nous réalisons donc des courts métrages que vous pouvez voir sur ce blog, mais surtout, nous sommes CINEPHAGES.
Et comme nous voyons pas mal de films au cinéma, mais aussi en DVD, nous nous permettons de vous donner notre avis en essayant de rester positifs (parce qu'on a pu toucher du doigt l'inverstissement colossal que représente un film, même court, et qu'on n'est pas des critiques frustrés) !

Notre système de notation est le suivant :
 A voir séance tenante
 A ne pas rater
 Se laisse regarder
 Mouais
 Vraiment pas terrible
 Passez votre chemin
Quoi qu'il arrive, n'hésitez pas à donner votre avis ou à émettre des requêtes. Pour cela, vous pouvez nous joindre en laissant un commentaire (ça fait toujours plaisir) ou en nous écrivant :
lesfilmsd.avril@free.fr.
A bientôt !

12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 14:12

DiCaprio-Leonardo

« Il est clair que mes préférences vont à ce genre de personnages [psychologiquement vulnérables], parce qu’ils me donnent la possibilité de sonder la douleur humaine et de l’exprimer à divers degrés. »

Leonardo DiCaprio in Studio Ciné Live n°13 – mars 2010

Repost 0
Les Films d'avril - dans Verbatim
commenter cet article
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 18:16

Voyage-en-Italie.jpg

 
De : Roberto Rossellini
Avec : Ingrid Bergman, George Sanders…

L’histoire : Un couple d’anglais se voit contraint de se rendre à Naples pour régler un héritage. Une fois sur place, les deux époux réalisent qu’ils ne sont peut-être pas faits l’un pour l’autre…

Mon avis : Réalisé en 1953, Voyage en Italie traite de l’incommunicabilité au sein du couple. C’est bien connu, les voyages forment la jeunesse, mais qu’en est-il des vieux amants ? Rossellini plonge ses personnages dans un univers qu’ils ne connaissent pas, révélateur des tensions et autres différends non exprimés. Loin de ses bases, le couple se fissure. Le personnage de Katherine comble l’ennui en visitant musées et autres sites archéologiques. Son mari, lui, cède à la frivolité et est presque tenté par une aventure sans lendemain. Curieux film que ce voyage-là : entre néo-réalisme (on voit bien que les plans de Naples vus de la voiture sont « volés ») et modernité (dramaturgie en berne), le rythme du film est languide, presque mortifère malgré le soleil de Naples. Ce n’est pas un hasard si l’on croise autant de statues, de crânes et de ruines dans ce film qui annonce clairement les œuvres à venir d’Antonioni. Un film d’ailleurs prémonitoire pour le couple Rossellini/Bergman (dont la liaison fit scandale en Italie dès 1948) qui se séparera quatre ans après ce film déroutant et inclassable…

Repost 0
Les Films d'avril - dans Classique
commenter cet article
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 10:11

Un morcellement pour montrer l'imbrication des vies des personnages, qu'ils soient colocataires, réunis par un lieu, par leur famille, ou simplement amis...

L-auberge-espagnole.jpgpar-effraction.jpgLes-poupees-russes.jpg fauteuilsdorchestre.jpg

le premier jour du reste de ta vie les petits mouchoirsan other happy day

 

L'Auberge espagnole (Cédric Klapisch) - 2002, Par Effraction (Anthony Minghella) - 2005,

Les Poupées russes (Cédric Klapisch) - 2005, Fauteuils d'orchestre (Danièle Thompson) - 2006, 

Le Premier jour du reste de ta vie (Rémi Bezançon) - 2008, Les Petits mouchoirs (Guillaume Canet) - 2010

et Another Happy Day (Sam Levinson) - 2012

Repost 0
Les Films d'avril - dans Affiches
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 09:53

J.Edgar.jpg

 

De : Clint Eastwood

Avec : Leonardo DiCaprio, Naomi Watts, Armie Hammer…

L’histoire: Arrivé à la fin de sa vie, mais toujours à la tête du FBI, J. Edgar Hoover se livre à de jeunes agents pour écrire ses mémoires. Il se remémore son parcours, en commençant par l'éducation de sa mère omniprésente…

Mon avis : En s’attaquant au créateur du FBI et de la police scientifique, Clint Eastwood ne sombre ni dans le pamphlet simpliste ni dans l’hagiographie béate. En grand sage qu’il est devenu, Eastwood sait bien qu’un homme n’est pas fait d’un seul tenant, et Hoover n’échappe pas à la règle. On y découvre un homme certes ambigu, arrogant, ambitieux et dangereux dans sa soif de pouvoir, mais  également un homme ordinaire vivant constamment dans la peur : peur des communistes, peur du regard de sa mère, peur de sa propre sexualité, peur de perdre le contrôle... Cette approche sans concession rend le découpage du film (et ses allers-retours temporels) très pertinent. En effet,  Hoover est un puzzle : un peu héros, souvent salaud, bref un homme pétri d’aspirations et de contradictions en tous genres. Avec sa patte pudique et la superbe lumière du fidèle Tom Stern (un maître du clair-obscur), J. Edgar n’est pas qu’un biopic, c’est également le portrait d’un pays qui s’est toujours cherché des héros et des ennemis potentiels. Cerise sur le gâteau, il réussit même à émouvoir en abordant une histoire d’amour totalement fusionnelle mais inavouée !  La performance de DiCaprio (grand absent des Oscar 2012), pleine de violence rentrée et de froideur, est remarquable et fait souvent penser à Aviator de Martin Scorsese. Elle permet de rendre passionnante ce destin controversé. Bref, cet opus eastwoodien est une réussite totale.

Repost 0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 09:00

angelopulos_Theo.JPEG

« "Je devais faire en première année de l’IDHEC (ancienne FEMIS) mon découpage, le premier, et ensuite le tourner sur le plateau de l’École. Je suis arrivé en retard. La classe et le professeur m’attendaient. J’ai pris la craie et j’ai tracé un cercle sur le tableau. Le professeur a sifflé : "Qu’est-ce que c’est, Monsieur ?"  J’ai répondu : "Un panoramique à 360 degrés.
− C’est votre découpage ?
− Oui."

Le professeur est allé vers la porte pour se plaindre à la direction car il considérait ma réponse comme une insulte à sa personne. J’ai été expulsé de l’École, malgré la réaction de mes camarades et des autres professeurs qui ont fait grève. »

Theo Angelopoulos

Repost 0
Les Films d'avril - dans Verbatim
commenter cet article
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 10:30

qui-a-envie-d-etre-aime.jpg

 Il était une foi…

De : Anne Giafferi

Avec : Eric Caravaca, Valérie Bonneton…

L’histoire : Antoine, marié, deux enfants, brillant avocat, semble avoir réussi sa vie. Mais un jour, il va faire une rencontre inattendue, irrationnelle, bouleversante... un peu honteuse aussi. Antoine va rencontrer Dieu,

Mon avis : Adaptation du témoignage de Thierry Bizot (producteur de télévision), Qui a envie d’être aimé ? est un film fragile et sincère sur l’histoire d’une conversion sur le tard. Les intentions sont louables et n’ont rien d’une apologie ou d’un prosélytisme embarrassants (la réalisatrice, épouse de Thierry Bizot, est elle-même agnostique). Pourtant, la mise en scène, trop modeste pour le coup, se révèle assez plate et terne et évoque l’esthétique d’un téléfilm. De la même manière, le film manque de joie et de feu intérieur, et ne pousse pas assez les situations inattendues crées par cette révélation. Le personnage renoue avec sa foi, mais bizarrement, il ne semble pas bousculé plus que cela dans sa vie intime ou professionnelle. Dommage pour un film au sujet original et rarement traité à l’écran…

Repost 0
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 10:38

golden globe

Meilleur film dramatique : The Descendants

Meilleur film musical ou de comédie : The Artist

Meilleur film d’animation : Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne de Steven Spielberg

Meilleur film étranger : Une Séparation de Asghar Farhadi

Meilleur réalisateur : Martin Scorsese pour Hugo Cabret

 

 

Meilleur acteur dans un film dramatique : George Clooney dans The Descendants

Meilleure actrice dans un film dramatique : Meryl Streep dans La Dame de Fer

Meilleur acteur dans un film musical ou de comédie : Jean Dujardin dans The Artist

Meilleure actrice dans un film musical ou de comédie : Michelle Williams dans My Week With Marylin

Meilleur acteur dans un second rôle : Christopher Plummer dans Beginners

Meilleure actrice dans un second rôle : Octavia Spencer dans La Couleur des sentiments
Meilleur scénario : Minuit à Paris

Meilleure bande-originale : Ludovic Bource dans The Artist

Repost 0
Les Films d'avril - dans Actualité
commenter cet article
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 08:22

sex-friends.jpg

 

De : Ivan Reitman

Avec : Natalie Portman, Ashton Kutcher…

L’histoire : Adam et Emma se sont rencontrés brièvement à plusieurs moments de leur vie. Un soir, ils finissent par coucher ensemble mais décident de ne pas s’engager sentimentalement et de mettre en place des règles de conduites à respecter entre eux…

Mon avis : Autant le dire de suite, Sex Friends vaut beaucoup par la présence de Natalie Portman, parfaite en handicapée des sentiments. Après le tournage éprouvant de Black Swan, cette dernière s’est sans doute octroyée une petite récréation avec son pote Ashton Kutcher et confirme sa capacité à être à l’aise dans la fantaisie (Garden State). Sex Friends fait partie de ces films ancrés dans l’air du temps et que l’on regarde sans déplaisir. Bien sûr, l’ensemble est calibré et non dénué de clichés (l’assistante du réalisateur overbookée et sans vie sentimentale) mais Ivan Reitman, en vieux routier de la comédie (S.O.S Fantômes), a su concocter quelques scènes assez cocasses (avec par exemple, Kevin Kline en père irresponsable) dans cette intrigue sans surprise. Sex Friends est une comédie mineure qui aurait pu davantage bousculer les codes du genre, mais se révèle plaisante et divertissante pour quiconque cherchera à se changer les idées…

Repost 0
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 09:07

hugo-cabret.jpg

 Méliès populaire 

De : Martin Scorsese

Avec : Asa Butterfield, Ben Kingsley, Chloë Moretz…

L’histoire : Dans le Paris des années 30, le jeune Hugo est un orphelin de douze ans qui vit sous le toit de la gare Montparnasse. De son père, il ne lui reste qu’un étrange automate dont il cherche la clé qui pourrait le faire fonctionner. Sa rencontre avec Isabelle et le parrain de la jeune fille vont le plonger dans une aventure inoubliable…

Mon avis : Premier film pour enfants de Martin Scorsese, Hugo Cabret est une adaptation très fidèle du très beau roman graphique de Brian Selznik. On voit assez vite ce qui a séduit le maître dans cette adaptation : le livre est effet une ode aux premiers films, en particulier à ceux du grand Méliès. Mais ce qui rend ce film très surprenant, c’est son mélange de technologie de pointe (trucages numériques, tournage en 3D) et de respect total pour l’imagination prolifique du premier magicien du cinéma. Virtuosité (le premier plan, par exemple), poésie (l’automate mystérieux) et farce (le personnage du policier interprété par Sacha Baron Coen) cohabitent avec grâce et émotion durant les deux heures de film. Mais Hugo Cabret n’est pas qu’un film de cinéphile : il aborde avec délicatesse des thèmes aussi divers que le temps qui passe ou les fêlures avec lesquelles les adultes doivent vivre : solitude, amours défuntes, carrière brisée… Bref Hugo Cabret a déjà tous les éléments pour devenir un futur classique intergénérationnel. Espérons surtout que le message de Scorsese sur la nécessité de conserver le patrimoine cinématographique sera entendu par les plus jeunes spectateurs…

Repost 0
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 18:44

un-sherif-a-new-york.jpg

 

De : Don Siegel

Avec : Clint Eastwood, Lee J. Cobb, Susan Clark…

L’histoire : Coogan est un adjoint aux méthodes expéditives envoyé à New York pour escorter un prisonnier jusqu’à son Arizona natal. Mais le détenu s’échappe…

Mon avis : Avec un titre pareil, vous vous attendez à voir débarquer L’Homme sans nom à New York ? Bin vous n’avez pas tort. Mais vous pourrez aussi admirer le précurseur de L’inspecteur Harry (qui ne sortira que 3 ans plus tard) dans toute sa splendeur. En effet, Coogan est pourvu des côtés réactionnaires et misogynes de son rejeton : il tape volontiers les femmes et déteste les hippies. Pourtant, Un Shérif à New York est loin des deux trilogies qu’il évoque. Un peu pataud, manquant de rythme et de profondeur, c’est le premier mais pas le meilleur film du duo Eastwood-Siegel, et de loin.

A découvrir pour les fans de Clint, même s’il ne fait pas partie des plus grandes réussites de sa carrière !

Repost 0