Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wikio - Top des blogs - Cinéma

Rechercher

Présentation

Bonjour,

Sur ce blog, on peut trouver différentes rubriques :

     - Les films d'avril : présentation de nos projets 
     - Critiques ciné : notre avis sur les films qui sont à l'affiche
     - Classiques : critiques de films relativement anciens

     - Filmographies : filmographies des acteurs et réalisateurs qui font l'actualité

     - Qui qu'a joué qui ? : noms des acteurs ayant prêté leur visage et/ou leur voix à des personnages connus

     - Dans quoi c'est-y donc que je l'ai vu ? : rubrique consacrée aux acteurs assez peu connus, souvent seconds rôles, dont on ne connait jamais le nom

     - Verbatim : chaque dimanche, une citation en lien avec les sorties de la semaine... ou non

     - Affiches : certaines affiches de films se ressemblent étrangement. Hommage, coïncidence ou copie ? A vous de juger
     - Actualité : fait d'actualité du cinéma qui nous a marqué

     - Billets d'humeur : nos coups de gueule et réactions à tout ce que nous pouvons lire/voir/entendre

D'autre part, les suggestions de critiques et/ou filmographies sont les bienvenues !
Suite à la consultation des mots clés qui vous amènent sur ce blog, nous vous informons que vous pouvez toujours nous contacter pour nous demander qui jouait "bidule" dans tel film et, si on a la réponse, on vous répondra...
N'hésitez pas à donner votre avis ou a faire des remarques : ce blog est fait pour vivre !

Présentation

Les Films d'avril est le nom que nous avons donné a notre pseudo-boîte de production (qui en réalité n'a pas un rond). Nous réalisons donc des courts métrages que vous pouvez voir sur ce blog, mais surtout, nous sommes CINEPHAGES.
Et comme nous voyons pas mal de films au cinéma, mais aussi en DVD, nous nous permettons de vous donner notre avis en essayant de rester positifs (parce qu'on a pu toucher du doigt l'inverstissement colossal que représente un film, même court, et qu'on n'est pas des critiques frustrés) !

Notre système de notation est le suivant :
 A voir séance tenante
 A ne pas rater
 Se laisse regarder
 Mouais
 Vraiment pas terrible
 Passez votre chemin
Quoi qu'il arrive, n'hésitez pas à donner votre avis ou à émettre des requêtes. Pour cela, vous pouvez nous joindre en laissant un commentaire (ça fait toujours plaisir) ou en nous écrivant :
lesfilmsd.avril@free.fr.
A bientôt !

18 novembre 2006 6 18 /11 /novembre /2006 12:30

  

Génial

Avec : Cate Blanchett, Brad Pitt, Gael Garcia Bernal, Rinko Kinkuchi…

L’histoire : Comment une balle tirée dans le désert marocain va bouleverser l’existence de personnes qui n’avaient rien en commun…

Mon avis : Après le bouleversant 21 grammes, le mexicain Inárittu frappe une nouvelle fois très fort avec son nouvel opus. Le récit, toujours écrit par Guillermo Arriega, est moins déstructuré que précédemment mais la patte du scénariste est toujours là : la vie est un tissu de connections qui s’opposent et se complètent, bref un gigantesque effet papillon. La maîtrise de Inárittu est impressionnante et lui a valu le prix de la mise en scène à Cannes cette année. Elle aurait pu faire une belle palme d’or ex æquo avec Le vent se lève. En tout cas, ce que certains lui reprochent (je plains ceux qui vont au cinéma pour ressortir aussi sec qu’un grain de sable en plein désert), à savoir cette sublime capacité à filmer l’humain, et ses gestes simples qui peuvent vous faire chavirer, en font un cinéaste unique qui n’a pas peur de se frotter à l’émotion. Les acteurs sont formidables, et je n’aurai jamais pensé écrire cela de Brad Pitt. C’est dire. Babel est un film fort, puissant et intelligent qu’il faut voir absolument.

Repost 0
18 novembre 2006 6 18 /11 /novembre /2006 11:34

 Pipicacaprout

Avec : Sacha Baron Cohen, Sacha Baron Cohen, Sacha Baron Cohen…

L’histoire : Un reporter du Kazakhstan est envoyé en Amérique par les autorités de son pays afin d’en rapporter le meilleur pour son pays...

Mon avis : C’est vrai qu’il y a des scènes très drôles dans ce film (et plus particulièrement au Kazakhstan) mais bon, faire de Borat un film politique comme certains journaux l’attestent, faut quand même pas pousser. Borat est un film déconnant, puéril, horriblement drôle, souvent scato mais assez malhonnête : le spectateur est incapable de savoir si les pauvres victimes de Borat sont complices ou non. A terme, c’est assez embarrassant puisque le rire dépend forcément  de l’aspect « reportage » que donne Cohen à son film (Borat s’adresse aux spectateurs comme n’importe quel journaliste). De plus, le côté « Américains, tous des cons » n’est pas un refrain très nouveau (le pas très fin Michael Moore en a fait sa marque de fabrique), et on se dit qu’on commence à en avoir fait le tour. Cette stigmatisation des Américains est certes à la mode (merci m’sieur Bush) mais elle est surtout dangereusement simpliste et paresseuse : ça m’embêterait assez que l’on se moque des français uniquement sous le prisme des extrémistes de la France profonde. De la même manière, l’antisémitisme de Borat crée le malaise : comment ne pas s’empêcher de frémir à l’idée que le film soit récupéré par des loustics aux idées courtes et nauséabondes. Bref, si j’ai effectivement pleuré de rire (la scène de poursuite avec le producteur) devant tant de consternation régressive, je ne sais pas si cela vaut vraiment le coup de dépenser 8 euros pour un film à l’humour aussi « hénaurme » et qu’il n’est pas bon de mettre devant tous les yeux.
Version Angry Aliens, pour le coup, vraiment drôle ici !

Repost 0
16 novembre 2006 4 16 /11 /novembre /2006 18:34

 Comédie pas coco

Avec : Greta Garbo, Melvyn Douglas…

L’histoire: Ninotchka, un cadre russe du parti communiste, est envoyée à Paris pour récupérer des bijous appartenant à la noblesse exilée. Sa mission sera rendue difficile du fait de son attirance pour un compatriote mondain…

Mon avis : Avec Lubitsch au commande et Wilder au scénario, Ninotchka ne pouvait être que réussi. Voilà du cinéma champagne (désolé, camarades), grisant et léger, rendu célèbre par une Greta Garbo impériale (et oui, camarades). Réalisé en 1939, ce film qui est aussi l’avant dernier de Garbo, est une ode à la frivolité et une farce anti-coco pleine de lucidité et d’esprit. Les dialogues sont irrésistibles et le rythme endiablé. Une perle de la comédie.

Repost 0
15 novembre 2006 3 15 /11 /novembre /2006 21:22

  Abracadabrantesque !

De : Christopher Nolan

Avec : Hugh Jackman, Christian Bale, Scarlett Johansson, Michael Caine…
L’histoire : Début 20ème, deux magiciens s’affrontent à coup de tours de magie de plus en plus audacieux et donc périlleux pour attirer le public. Ces anciens amis mus par la colère et un esprit de revanche se cherchent et se manipulent tour à tour tout au long de leur vie.
Mon avis : Tout tour de magie comporte trois actes : le premier s’appelle « la promesse » le magicien vous présente un objet ordinaire qui est bien sur loin de l’être, le deuxième acte s’appelle « le tour » le magicien a le don de transformer quelque chose d’ordinaire en quelque chose d’extra ordinaire  alors vous cherchez le secret, mais en vain c’est pourquoi il existe un troisième acte : « le prestige » celui des rebondissements imprévus. Voilà l’accroche de ce film qui ne traite donc pas (pour une fois) de pouvoirs surnaturels. Que vous dire ? Depuis que j’ai vu ce film, je fais de la pub auprès de tout le monde pour que vous alliez le voir. Les deux acteurs font beaucoup pour le charme qui se dégage du film (Wolverine contre Batman quand même !) et Christopher Nolan est définitivement un grand. Encore une fois il change de registre et encore une fois il nous bluffe. Moi je dis bravo et courrez-y !

Repost 0
13 novembre 2006 1 13 /11 /novembre /2006 19:42

C’est le genre de scènes que l’on voit de moins en moins sur les écrans : dans Le Dahlia noir, les protagonistes se rendent au cinéma et l’on peut voir le plaisir et l’émotion sur leur visages. Nous sommes après-guerre et le cinéma a encore gardé ce fort pouvoir d’émerveillement. Qu’en est-il aujourd’hui, époque où l’on télécharge outrageusement, où l’on se gave bruyamment de sucreries, où l’on pille les plus belles musiques de film pour « illustrer » des jeux débiles ou rendre dramatiques des reportages sans intérêt ? A croire que le cinéma ne fait plus rêver, et pourquoi le ferait-il d’abord, puisque dorénavant, on a le cinéma a la maison (écran plasma, son haute définition…). Equation perverse : de plus en plus de gens qui se rendent au cinéma font comme s’ils étaient à la maison. Vous me direz : c’est déjà pas si mal, les gens se déplacent. Vous avez raison. Mais plusieurs questions se posent : la cinéphilie est-elle en danger ? A t’elle encore sa place dans l’avenir ? …

Repost 0
11 novembre 2006 6 11 /11 /novembre /2006 19:04

Classique à la française

Avec : Michel Piccoli, Romy Schneider…

L’histoire : Un ancien juge devenu flic met au point un stratagème afin d’impliquer des ferrailleurs dans un hold up…

Mon avis : Réalisé en 1971 par Claude Sautet, Max et les ferrailleurs est avant tout l’histoire d’une obsession, celle d’un flic prêt à tout pour parvenir à ses fins : l’arrestation de criminels. Le scénario est formidablement ambigu puisque l’on voit la loi inciter des petits margoulins à commettre un délit grave, sous couvert d’efficacité. Sautet réussit un polar comme il n’en fit plus après, mais qui annonça pourtant ses films à venir : l’important dans son cinéma, ce sont les états d’âme, les caprices du destin, bref les choses de la vie. L’interprétation est irréprochable : Piccoli est glaçant en flic buté et implacable et Romy Schneider est sublime dans son rôle de prostituée émancipée. Le reste de la distribution (François Perrier, Bernard Fresson…) est épatant. Voilà un polar emblématique des années 70 : des flics aux feutres mous, des petites frappes qui vivent en communauté, des coups de fils décisifs que l’on attend fébrilement dans des cafés saturés par la fumée de la clope. Toute une époque, quoi…

Repost 0
7 novembre 2006 2 07 /11 /novembre /2006 11:02

 Formidable

Avec : Nanouk et sa petite famille.

Mon avis : Réalisé en 1922  dans des conditions extrêmes (on passe d’ailleurs tout le film à se demander comment donc ils l’ont tourné), Nanouk est une perle du cinéma documentaire. Son réalisateur, Robert Flaherty (qui tourna un autre documentaire fameux avec Murnau), fait preuve d’une empathie et d’une tendresse infinie envers ses «personnages ». Cela peut paraître chiant à certains de voir un type construire un igloo avec son couteau en corne de morse, ou d’aller à la chasse aux phoques, et bien non ! C’est tour à tour passionnant, fascinant et même émouvant. Parce que le film nous parle d’un monde qui est probablement  en voie de disparition. Et de voir un gars de la banquise s’émouvoir du pouvoir d’un gramophone, ça remet un peu les idées en place. Nanouk est mort de faim et de froid deux ans après le tournage, nous informe Flaherty au début du film. Ca aussi, ça refroidit (sans mauvais jeu de mots)…

Repost 0
4 novembre 2006 6 04 /11 /novembre /2006 18:49

 Rigolo

Avec : Alain Chabat, Charlotte Gainsbourg…

L’histoire : Pour calmer les inquiétudes de sa maman et de ses cinq sœurs, Luis, un quinquagénaire qui veut profiter de la vie en solo décide de « louer » une jeune femme qui devra se faire passer pour l’heureuse élue…

Mon avis : Prête-moi ta main est une comédie de situations dont les scènes, à défaut de révolutionner le cinéma, contiennent un festival de répliques qui font mouche et qui emportent l’adhésion. Les acteurs, dont une Charlotte Gainsbourg épatante dans le registre comique, se font plaisir et nous avec. Les comédies drôles sont assez rares ces deniers temps et ce film déroge à la règle. Pas inoubliable, mais plutôt euphorisant. Mission réussie donc.
Repost 0
3 novembre 2006 5 03 /11 /novembre /2006 10:46

 Thriller sous tension

Avec : François Cluzet, Marie-Josée Croze, François Berléand…

L’histoire : Alex et Margot s’aiment. Mais un jour, la jeune femme est mystérieusement assassinée dans un bois. Huit ans se passent sans qu’ Alex ne se remette du meurtre. Mais un jour, ce dernier reçoit dans un email la confirmation que Margot est bien vivante…

Mon avis : Le second film de Guillaume Canet est une réussite dans le genre thriller : suspense, poursuite (vous en avez tous entendu parler donc je n’en dirai rien), casting de luxe (dont quelques guest stars ne balançant que quelques répliques) avec des personnages étonnants ou limites caricaturaux mais c’est le genre qui veut ça… Bref, c’est du travail soigné et efficace. Pourtant, le film laisse un arrière goût d’inachevé, voire un sentiment de malaise : le scénario multiplie tant les pistes qu’il est difficile de s’y retrouver et les quelques petites invraisemblances (impossible d’en parler ici) n’arrangent pas les choses. Quand au thème sous-jacent, on est bien dans l’horreur absolue mais il est traité plutôt légèrement. Et puis, j’avoue que je suis souvent déçu par les résolutions d’intrigue de ce genre de film au départ diablement excitant et ce film ne change rien à l’affaire. Mais bon, la réalisation de Canet, l’énergie dantesque de Cluzet et la bande originale (U2, Jeff Buckley…) mérite le détour.

Repost 0
2 novembre 2006 4 02 /11 /novembre /2006 12:41

 Délirant

Avec : Woody Allen, Scarlett Johansson, Hugh Jackman

L’histoire : Une jeune étudiante se prenant pour une journaliste apprend que le fils d’un lord serait en fait un serial killer. A la recherche du scoop, elle tente de confondre le suspect dont les charmes ne la laisse pas insensible…

Mon avis : Après avoir abordé l’étude de mœurs londoniennes avec le pétrifiant Match Point, Woody Allen poursuit son travail de sape mais sous l’angle de la comédie débridée. Scoop ne s’embarrasse pas de crédibilité ou de satire pointue. L’intention est claire dès le début  pour le spectateur (et les acteurs ?) : on est là pour rigoler. Pour cela, il décide de redevenir comédien et s’est écrit un savoureux ping-pong verbal avec Scarlett Johansson, qu’il a attifée d’un look pas glamour genre petit boudin. Le film, brillamment éclairé, est aussi élégant que tordu, à l’image du petit nouveau Hugh Jackman (on se calme les filles) qui se fond bien dans le moule. Bref, après des tentatives assez inégales, Woody Allen réussit son come-back dans la comédie et ça fait bien plaisir…

Repost 0