Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wikio - Top des blogs - Cinéma

Rechercher

Présentation

Bonjour,

Sur ce blog, on peut trouver différentes rubriques :

     - Les films d'avril : présentation de nos projets 
     - Critiques ciné : notre avis sur les films qui sont à l'affiche
     - Classiques : critiques de films relativement anciens

     - Filmographies : filmographies des acteurs et réalisateurs qui font l'actualité

     - Qui qu'a joué qui ? : noms des acteurs ayant prêté leur visage et/ou leur voix à des personnages connus

     - Dans quoi c'est-y donc que je l'ai vu ? : rubrique consacrée aux acteurs assez peu connus, souvent seconds rôles, dont on ne connait jamais le nom

     - Verbatim : chaque dimanche, une citation en lien avec les sorties de la semaine... ou non

     - Affiches : certaines affiches de films se ressemblent étrangement. Hommage, coïncidence ou copie ? A vous de juger
     - Actualité : fait d'actualité du cinéma qui nous a marqué

     - Billets d'humeur : nos coups de gueule et réactions à tout ce que nous pouvons lire/voir/entendre

D'autre part, les suggestions de critiques et/ou filmographies sont les bienvenues !
Suite à la consultation des mots clés qui vous amènent sur ce blog, nous vous informons que vous pouvez toujours nous contacter pour nous demander qui jouait "bidule" dans tel film et, si on a la réponse, on vous répondra...
N'hésitez pas à donner votre avis ou a faire des remarques : ce blog est fait pour vivre !

Présentation

Les Films d'avril est le nom que nous avons donné a notre pseudo-boîte de production (qui en réalité n'a pas un rond). Nous réalisons donc des courts métrages que vous pouvez voir sur ce blog, mais surtout, nous sommes CINEPHAGES.
Et comme nous voyons pas mal de films au cinéma, mais aussi en DVD, nous nous permettons de vous donner notre avis en essayant de rester positifs (parce qu'on a pu toucher du doigt l'inverstissement colossal que représente un film, même court, et qu'on n'est pas des critiques frustrés) !

Notre système de notation est le suivant :
 A voir séance tenante
 A ne pas rater
 Se laisse regarder
 Mouais
 Vraiment pas terrible
 Passez votre chemin
Quoi qu'il arrive, n'hésitez pas à donner votre avis ou à émettre des requêtes. Pour cela, vous pouvez nous joindre en laissant un commentaire (ça fait toujours plaisir) ou en nous écrivant :
lesfilmsd.avril@free.fr.
A bientôt !

16 janvier 2007 2 16 /01 /janvier /2007 17:56

 Heat (avant l'heure)

Avec : Victor Mature, Richard Conte…

L’histoire : Rome et Candella ont grandi ensemble dans le quartier italien de New York. Mais le destin va opposer les deux hommes, devenus respectivement gangster et flic…

Mon avis : Solide polar à l’ancienne, La proie de Robert Siodmak (1948) offre cet affrontement que l’on aime tant entre flics et voyous qui viennent du même milieu, ici le prolétariat italien. Le canevas est classique mais fonctionne toujours aussi bien. Le formidable Victor Mature campe un flic obstiné mais honnête, le genre de personnage rassurant et protecteur, qui fait du bien en ces temps de cynisme et de sarcasme…

Repost 0
14 janvier 2007 7 14 /01 /janvier /2007 18:27

HaroldCrick.jpg Abyssal

Avec : Will Ferrel, Dustin Hoffman, Emma Thompson…

L’histoire: Un beau matin, Harold Crick, un obscur fonctionnaire du fisc, entend soudain une voix de femme qui se met à commenter tout ce qu'il vit : cette voix est celle d'une romancière, Karen Eiffel, qui s'efforce d'écrire la fin de son livre : en l’occurrence, la mort de son personnage principal, Harold…

Mon avis: L’histoire, casse-gueule au possible, tient toute ses promesses grâce à un scénario ingénieux et en tout point remarquable. C’est un modèle de mise en abyme que réalise là Marc Foster, réalisateur de A l’ombre de la haine ou de Neverland. La distribution étonnante est aussi une réussite :  Will Ferrell, physique de BD, est très touchant dans son rôle de comptable à la vie étriquée, Dustin Hoffman étonne encore dans son rôle de professeur de littérature et Emma Thomson s’éclate en écrivaine tourmentée . L’ensemble ressemble à du Charlie Kauffman mais en plus doux, en moins tordu. Voilà une comédie étonnante et subtile, profitez-en…

Repost 0
13 janvier 2007 6 13 /01 /janvier /2007 18:17

 Bienvenue à Zarbiland

Avec : Nicole Kidman, Robert Downey Jr…

L’histoire: New York, fin des années 50.Diane Arbus est l'assistante de son mari, un photographe de mode réputé. Issue d'une riche famille, elle ne trouve pas sa place dans un monde de convenances . Sa rencontre avec son niveau voisin, ancienne attraction de fête foraine, va transformer sa vie et lui révéler l’essence de son art…

Mon avis: Le film est un curieux concept : à la fois biographie fantasmée et conte moderne genre « La belle et la bête, le retour ». Mais le procédé est efficace : on comprend mieux ce qui se cache derrière les photos (dérangeantes au demeurant) d’Arbus: la volonté de voir le beau derrière le laid. Les acteurs sont exceptionnels : Kidman insuffle beaucoup de classe à un rôle finalement assez antipathique et le talent de Robert Downey Jr (un génie on vous dit) rend fascinant un rôle qui n’aurait pu qu’être grotesque. Fur a donc beaucoup d’allure et de caractère (plans étranges, malaise diffus..) mais il lui manque l’émotion nécessaire pour  bouleverser vraiment. A voir si vous aimez les curiosités…

Repost 0
11 janvier 2007 4 11 /01 /janvier /2007 17:29

Tantquilyauradeshom.jpg Guerre et amour

Avec : Burt Lancaster, Montgomery Clift, Frank Sinatra…

L’histoire : La vie d’une garnison à Pearl Harbor quelques jours avant l'attaque des Japonais…

Mon avis : Voilà un film immortalisé par une seule séquence (le baiser passionné et humide sur une plage caressée par les vagues, si célèbre même qu’on la retrouve pendant le générique de Shrek 2, c’est dire) mais qui mérite mieux que cette image (trop) romantique. Le film étonne plus d’une fois (réalisé en 1953), notamment dans l’évocation de la frustration de ses personnages, et dans le refus de « l’armée, c’est bien avec les copains ». On n’y trouvera donc nulle trace de patriotisme déplacé. L’intrigue s’attarde plutôt sur le destin de personnages qui ne semblent jamais à la place qu’ils voudraient être. La distribution est mémorable : Montgomery Clift (sensible mais buté), Burt Lancaster (solide mais insatisfait), Frank Sinatra (chétif et souvent bourré)…A noter le riquiqui rôle de George Reeves, dont la vie a été récemment portée à l’écran dans Hollywoodland.

Repost 0
9 janvier 2007 2 09 /01 /janvier /2007 11:42

 Tragédie en verres

Avec : Ray Milland, Jane Wyman…

L’histoire : Un apprenti écrivain tombe dans la déchéance suite à ses démêlés avec l’alcool…

Mon avis : Réalisé en 1945, ce film n’a pas pris de rides : le sujet, l’alcoolisme, est traité par Billy Wilder avec un courage et une franchise qui force le respect (le lobby de l’alcool et les prohibitionnistes se déchaînèrent sur le film). Le réalisateur n’épargne rien à son héros (déchéance physique et morale basée sur le mensonge et la lâcheté) et certaines scènes sont très impressionnantes (la scène de delirium tremens, notamment). Le film va à l’essentiel, comme le prouve l’intrigue basée sur deux jours seulement. Le spectateur ne quitte pas le protagoniste, ce qui lui permet de mieux « plonger » avec lui dans sa descente aux enfers. On ne peut qu’admirer le culot de Billy Wilder et la performance de Ray Milland, tour à tour désespéré et pathétique. Superbe et tragique.

Repost 0
8 janvier 2007 1 08 /01 /janvier /2007 11:37

 Polar tragique

Avec : Victor Mature, Richard Widmark…

L’histoire : Arrêté par la police après un hold up raté, Nick Bianco se voit proposer par l'assistant du District Attorney une réduction de peine s'il dénonce ses complices. Nick refuse dans un premier temps. Apprenant trois ans plus tard que sa femme s'est suicidée et que ses deux filles ont été placées dans un orphelinat, il se met à table…

Mon avis : Henry Hathaway réussit là un magnifique polar. Le Carrefour de la Mort, réalisé en 1947, utilise magistralement les décors naturels (rues, prison…) et donne à voir une superbe tragédie humaine. Le scénario, écrit par Ben Hecht (Gilda, La Corde…) est un modèle de construction. L’ensemble est sublimé par une interprétation inoubliable : Victor Mature (acteur sous-estimé) est très émouvant et Richard Widmark (dans son premier rôle, celui d’un psychopathe) est réellement flippant à chaque fois que l’on entend son rire démoniaque. Un vrai classique, noir et efficace. Grand polar !

Repost 0
5 janvier 2007 5 05 /01 /janvier /2007 18:38

A la place de Dash Mihok, je serai drôlement furax : je l’ai reconnu dans Hollywoodland (un journaliste, celui qui remet un dossier à Adrien Brody vers la fin du film) et impossible de retrouver comment il s’appelle. Je savais que je l’avais vu dans Romeo + Juliet de Baz Luhrmann et après comparaison des castings soi-disant complets d’allociné (au demeurant très pratique), impossible de mettre la main dessus. Bref ayé, je l’ai. Ce garçon qui ressemble drôlement à David Boreanaz a une filmographie bien plus intéressante. Jugez plutôt : Shane Black’s Kiss Kiss Bang Bang, En pleine tempête et la Ligne Rouge notamment.

Repost 0
5 janvier 2007 5 05 /01 /janvier /2007 18:06

 

Tom Hollander est à l’affiche d’Une grande année où il joue Charlie, le meilleur ami de Russell Crowe. Nous l’avions déjà repéré dans Orgueil et préjugé ou il interprétait Mr Collins (pasteur au charisme d’une huître), et il semble définitivement aimer les films d’époque car il était aussi dans Stage Beauty, Rochester et… Pirates des Caraïbes, Le secret du coffre maudit, dans le rôle de Lord Culter Beckett qu'il reprend dans le 3ème volet. En 2009, on le voit notamment en Président dans Coups d'état de Robert Edwards et en soldat allemand dans Walkyrie. Sam Mendes est un de ses amis d'enfance.

Repost 0
5 janvier 2007 5 05 /01 /janvier /2007 15:32

 Charmant

Avec : Russel Crowe, Marion Cotillard, Tom Hollander

L’histoire : Max Skinner, un redoutable banquier d'affaires anglais, hérite du vignoble provençal où il passait autrefois ses vacances d'été aux côtés de son oncle. Il va  peu à peu goûter la douceur de la vie provençale grâce à laquelle il apprendra à mieux se connaître…

Mon avis : Ode à la douceur de vivre (en France), le film est un régal pour les yeux à défaut d’être novateur. Son thème (l’histoire du type qui plaque tout pour repartir à zéro avec des bases plus saines) a été vu et revu au cinéma. Mais ce film de Ridley Scott possède de beaux atouts comme sa lumière impeccable ou son sens aiguisé du cadre. Alors évidemment, Une grande année étonne en comparaison avec Duellistes, Alien, Blade Runner… Pas bien grave, le film a du charme à revendre et montre que le si le cinéaste a envie de souffler un peu après des projets très hollywoodiens, il n’a pas perdu pour autant l’envie de se faire plaisir. Russel Crowe s’en sort bien dans le rôle de l’affairiste sans foi ni loi et la distribution est un mélange de classicisme british (Albert Finney) et de terroir frenchy (Didier Bourdon in English mais sans fuck…). Un film gouleyant donc…

Repost 0
3 janvier 2007 3 03 /01 /janvier /2007 13:05

 Sobre et classe

Avec : Adrien Brody, Ben Affleck, Diane Lane…

L’histoire: 16 juin 1959. L'acteur George Reeves, le héros du feuilleton télévisé Les Aventures de Superman, est abattu d'une balle dans sa maison des collines de Hollywood. la police clôt aussitôt l'affaire, mais la mère de George, Helen Bessolo, n'est pas décidée à s'en tenir là. Elle engage un détective privé, Louis Simo…

Mon avis : Belle reconstitution de l’époque hollywoodienne, Hollywoodland craquèle le vernis du système sans tomber dans le méga sordide. Le film d’Allen Coulter est soigné et bénéficie d’un solide casting dont le principal atout est un étonnant Ben Affleck (voix précieuse, moumoute, fausses dents, 10 kilos de plus) sans tomber dans la performance trop voyante. On ne peut qu’être touché par sa prestation, surtout dans les scènes où le personnage ne supporte plus le fossé qui existe entre lui et le personnage qu’il incarne. L’image classieuse contribue à donner à ce film une ambiance triste et langoureuse. Il manque peut-être à l’ensemble un brin de folie et un rythme plus rapide qui aurait propulsé ce film dans le rayon perle noire, mais le film reste un divertissement de qualité largement au-dessus de la moyenne.

Repost 0