Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Wikio - Top des blogs - Cinéma

Rechercher

Présentation

Bonjour,

Sur ce blog, on peut trouver différentes rubriques :

     - Les films d'avril : présentation de nos projets 
     - Critiques ciné : notre avis sur les films qui sont à l'affiche
     - Classiques : critiques de films relativement anciens

     - Filmographies : filmographies des acteurs et réalisateurs qui font l'actualité

     - Qui qu'a joué qui ? : noms des acteurs ayant prêté leur visage et/ou leur voix à des personnages connus

     - Dans quoi c'est-y donc que je l'ai vu ? : rubrique consacrée aux acteurs assez peu connus, souvent seconds rôles, dont on ne connait jamais le nom

     - Verbatim : chaque dimanche, une citation en lien avec les sorties de la semaine... ou non

     - Affiches : certaines affiches de films se ressemblent étrangement. Hommage, coïncidence ou copie ? A vous de juger
     - Actualité : fait d'actualité du cinéma qui nous a marqué

     - Billets d'humeur : nos coups de gueule et réactions à tout ce que nous pouvons lire/voir/entendre

D'autre part, les suggestions de critiques et/ou filmographies sont les bienvenues !
Suite à la consultation des mots clés qui vous amènent sur ce blog, nous vous informons que vous pouvez toujours nous contacter pour nous demander qui jouait "bidule" dans tel film et, si on a la réponse, on vous répondra...
N'hésitez pas à donner votre avis ou a faire des remarques : ce blog est fait pour vivre !

Présentation

Les Films d'avril est le nom que nous avons donné a notre pseudo-boîte de production (qui en réalité n'a pas un rond). Nous réalisons donc des courts métrages que vous pouvez voir sur ce blog, mais surtout, nous sommes CINEPHAGES.
Et comme nous voyons pas mal de films au cinéma, mais aussi en DVD, nous nous permettons de vous donner notre avis en essayant de rester positifs (parce qu'on a pu toucher du doigt l'inverstissement colossal que représente un film, même court, et qu'on n'est pas des critiques frustrés) !

Notre système de notation est le suivant :
 A voir séance tenante
 A ne pas rater
 Se laisse regarder
 Mouais
 Vraiment pas terrible
 Passez votre chemin
Quoi qu'il arrive, n'hésitez pas à donner votre avis ou à émettre des requêtes. Pour cela, vous pouvez nous joindre en laissant un commentaire (ça fait toujours plaisir) ou en nous écrivant :
lesfilmsd.avril@free.fr.
A bientôt !

4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 09:16
Only God Forgives

De : Nicolas Winding Refn

Avec : Ryan Gosling, Kristin Scott Thomas…

L’histoire : À Bangkok, Julian, qui a fui la justice américaine, dirige un club de boxe servant de couverture à son trafic de drogue. Un soir, son frère se fait exécuter après avoir tabassé à mort une prostituée. Leur mère débarque alors des Etats-Unis : ivre de vengeance, elle exige de Julian la tête des meurtriers…

Mon avis : Avec ce film « trip », Nicolas Winding Refn se tire une balle dans le pied. Ce n’est pas le genre qui est en cause, puisque Valahala Rising et Drive possédaient un aspect puissamment hypnotique. Ici, c’est la violence et la complaisance du réalisateur qui dérangent. Au début du film, Winding Refn ne montre que les effets de la violence gratuite : hors champs et ellipses suffisent amplement pour dénoncer la barbarie de ses personnages. Puis, on ne sait vraiment pourquoi, le réalisateur décide de tout montrer au spectateur. Et là, il est difficile de suivre Winding Refn dans son "obsession de la violence" (les mots sont de lui). Evidemment, ce dernier sait filmer (le combat à mains nues entre Julien et le policer-fou est une belle scène) et installer une ambiance lourde mais l’ensemble du film est gâché par une accumulation de brutalité et de cruauté. Par ailleurs, l’intrigue semble écrite sur un coin de table, et ne semble tenir que par son ambiance dérangeante, croisement hybride entre David Lynch (le film est-il le rêve d’un personnage ?) et Gaspar Noé (pour son nihilisme terrifiant). Refn semble ainsi avoir fait un film pour ses chers copains (Noé, donc, et Gosling, lui aussi grand amateur du réalisateur de Irréversible), excluant de fait tous ceux qui avaient pris beaucoup de plaisir avec Drive. Vous l’aurez sans doute compris : le "discours" de Only God forgives, se résume à "Bienvenue en enfer !". Oui, le talentueux Refn vient bien de se tirer une balle dans le pied. Il trouve peut-être cela rigolo, mais le spectateur lambda, lui, beaucoup moins…

Partager cet article

Repost 0

commentaires