Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Wikio - Top des blogs - Cinéma

Rechercher

Présentation

Bonjour,

Sur ce blog, on peut trouver différentes rubriques :

     - Les films d'avril : présentation de nos projets 
     - Critiques ciné : notre avis sur les films qui sont à l'affiche
     - Classiques : critiques de films relativement anciens

     - Filmographies : filmographies des acteurs et réalisateurs qui font l'actualité

     - Qui qu'a joué qui ? : noms des acteurs ayant prêté leur visage et/ou leur voix à des personnages connus

     - Dans quoi c'est-y donc que je l'ai vu ? : rubrique consacrée aux acteurs assez peu connus, souvent seconds rôles, dont on ne connait jamais le nom

     - Verbatim : chaque dimanche, une citation en lien avec les sorties de la semaine... ou non

     - Affiches : certaines affiches de films se ressemblent étrangement. Hommage, coïncidence ou copie ? A vous de juger
     - Actualité : fait d'actualité du cinéma qui nous a marqué

     - Billets d'humeur : nos coups de gueule et réactions à tout ce que nous pouvons lire/voir/entendre

D'autre part, les suggestions de critiques et/ou filmographies sont les bienvenues !
Suite à la consultation des mots clés qui vous amènent sur ce blog, nous vous informons que vous pouvez toujours nous contacter pour nous demander qui jouait "bidule" dans tel film et, si on a la réponse, on vous répondra...
N'hésitez pas à donner votre avis ou a faire des remarques : ce blog est fait pour vivre !

Présentation

Les Films d'avril est le nom que nous avons donné a notre pseudo-boîte de production (qui en réalité n'a pas un rond). Nous réalisons donc des courts métrages que vous pouvez voir sur ce blog, mais surtout, nous sommes CINEPHAGES.
Et comme nous voyons pas mal de films au cinéma, mais aussi en DVD, nous nous permettons de vous donner notre avis en essayant de rester positifs (parce qu'on a pu toucher du doigt l'inverstissement colossal que représente un film, même court, et qu'on n'est pas des critiques frustrés) !

Notre système de notation est le suivant :
 A voir séance tenante
 A ne pas rater
 Se laisse regarder
 Mouais
 Vraiment pas terrible
 Passez votre chemin
Quoi qu'il arrive, n'hésitez pas à donner votre avis ou à émettre des requêtes. Pour cela, vous pouvez nous joindre en laissant un commentaire (ça fait toujours plaisir) ou en nous écrivant :
lesfilmsd.avril@free.fr.
A bientôt !

3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 08:23

the-artist.jpg

 La voix de son maître

De : Michel Hazanavicius

Avec : Jean Dujardin, Bérénice Bejo, James Cromwell

L’histoire : Hollywood 1927. George Valentin est une vedette du cinéma muet qui additionne les succès. Mais l'arrivée des films parlants va bousculer sa carrière…

Mon avis : Enorme succès de l’année 2011, multi récompensé (six Césartrois Golden Globes et cinq Oscar !) et encensé par le public comme par la critique, The Artist est une gourmandise de cinéphile. Entreprise ô combien casse-gueule, le film rend un hommage vibrant et sincère aux films muets Hollywoodiens. Techniquement, The Artist est une réussite incontestable : cadrages magnifiques, direction artistique impeccable, montage inventif,  bref, on en prend plein la vue. Le spectateur sent parfaitement combien le réalisateur et ses acteurs ont bien travaillé pour le film, et surtout combien le plaisir fut grand pendant le tournage, notamment pour un Dujardin (très bien, même si on se demande encore comment l’Oscar a échappé à DiCaprio pour J. Edgar) jouant les Douglas Fairbanks avec une évidente jubilation. Pourtant, il faut avouer que le film peine quelque peu à émouvoir : le personnage de Georges Valentin est un cabot sympathique mais égocentrique, dont les déboires ne bouleversent guère. En effet, le scénario, très linéaire et sans surprise, reste trop centré sur son « héros ». Un exemple : la crise de 1929 n’est évoquée que pour montrer combien Valentin a du mal à rembourser son premier film en tant que producteur-réalisateur. Ainsi, The Artist, le film comme le personnage, ne voit pas plus loin que les portes des studios de cinéma, et n’atteint pas l’universel comme l’aurait fait un Chaplin, par exemple. Malgré cette réticence, The Artist remporte haut la main la main son pari un peu fou : oui, à l’heure de la 3D et de l’Imax, il est encore possible de déplacer les foules avec un film en noir et blanc et muet…

Partager cet article

Repost 0

commentaires