Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Wikio - Top des blogs - Cinéma

Rechercher

Présentation

Bonjour,

Sur ce blog, on peut trouver différentes rubriques :

     - Les films d'avril : présentation de nos projets 
     - Critiques ciné : notre avis sur les films qui sont à l'affiche
     - Classiques : critiques de films relativement anciens

     - Filmographies : filmographies des acteurs et réalisateurs qui font l'actualité

     - Qui qu'a joué qui ? : noms des acteurs ayant prêté leur visage et/ou leur voix à des personnages connus

     - Dans quoi c'est-y donc que je l'ai vu ? : rubrique consacrée aux acteurs assez peu connus, souvent seconds rôles, dont on ne connait jamais le nom

     - Verbatim : chaque dimanche, une citation en lien avec les sorties de la semaine... ou non

     - Affiches : certaines affiches de films se ressemblent étrangement. Hommage, coïncidence ou copie ? A vous de juger
     - Actualité : fait d'actualité du cinéma qui nous a marqué

     - Billets d'humeur : nos coups de gueule et réactions à tout ce que nous pouvons lire/voir/entendre

D'autre part, les suggestions de critiques et/ou filmographies sont les bienvenues !
Suite à la consultation des mots clés qui vous amènent sur ce blog, nous vous informons que vous pouvez toujours nous contacter pour nous demander qui jouait "bidule" dans tel film et, si on a la réponse, on vous répondra...
N'hésitez pas à donner votre avis ou a faire des remarques : ce blog est fait pour vivre !

Présentation

Les Films d'avril est le nom que nous avons donné a notre pseudo-boîte de production (qui en réalité n'a pas un rond). Nous réalisons donc des courts métrages que vous pouvez voir sur ce blog, mais surtout, nous sommes CINEPHAGES.
Et comme nous voyons pas mal de films au cinéma, mais aussi en DVD, nous nous permettons de vous donner notre avis en essayant de rester positifs (parce qu'on a pu toucher du doigt l'inverstissement colossal que représente un film, même court, et qu'on n'est pas des critiques frustrés) !

Notre système de notation est le suivant :
 A voir séance tenante
 A ne pas rater
 Se laisse regarder
 Mouais
 Vraiment pas terrible
 Passez votre chemin
Quoi qu'il arrive, n'hésitez pas à donner votre avis ou à émettre des requêtes. Pour cela, vous pouvez nous joindre en laissant un commentaire (ça fait toujours plaisir) ou en nous écrivant :
lesfilmsd.avril@free.fr.
A bientôt !

28 décembre 2006 4 28 /12 /décembre /2006 12:25

 Petit Papa Besson

Avec les voix françaises de : Mylène Farmer, Alain Bashung…

L’histoire : Arthur a 10 ans et adore son grand père explorateur qui a mystérieusement disparu. Alors que la propriété de sa grand mère risque d’être démolie, le garçon va tenter l’impossible pour la sauver : rencontrer le minuscule peuple des Minimoys qui habite dans le jardin et possède un gigantesque trésor…

Mon avis : J’avais lu le premier tome des aventures d’Arthur et n’avait été emballé ni par l’histoire ni par le style. Bonne nouvelle : Luc Besson est meilleur cinéaste qu’écrivain ! Il semble avoir retrouvé sa fougue visuelle, qu’il avait visiblement  perdu dans le triste Angel-A, et signe ici un conte pour enfants qui ne manque ni de rythme ni d’humour. Les allergiques au style Besson passeront leur chemin, les autres se laisseront emporter par un film peut-être naïf mais suffisamment honnête et frais pour emporter l’adhésion. Les enfants vont adorer…

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bernardo 02/01/2007 10:35

Effectivement, la boite à cons télévisuelle est plus responsable de la débilisation générale (le coupable, c’est toujours l’autre) que le cinéma que l’on nomme aussi septième art (il faudra marquer d’une pierre blanche le jour où la télé en sera un, même s’il y a des programmes très respectables… sur Arte !).
Je suis aussi au courant que certains membres de ce blog regardent parfois  Les vacances de l’amour.  Mais ne nous trompons pas : je sais de source sûr que cela n’est pas du à une dégénérescence du cerveau mais à un formidable vent de lucidité : car on apprend autant en regardant les toiles de maîtres (Kubrick, Scorsese, Spielberg…) que les croûtes les plus infâmes (par charité chrétienne, je ne citerai pas de noms, la liste serait trop longue).
Cela dit, Zorro, on sait qui tu es alors tu n’es pas très masqué… Toi, aussi t’as les boules etc etc…

Zorro 02/01/2007 09:41

Sans doute, mais j\\\'insisterai sur le fait indéniable que tous ces films sont des films de "DIVERTISSEMENT" (ce qui ne les empêche pas d\\\'être très lucratifs, effectivement). Et je pense qu\\\'il ne faut pas mettre sur le dos du bon cinéma d\\\'animation des "fautes" imputables en réalité à la télévision: ce n\\\'est pas en allant voir un bon dessin animé une fois par mois que l\\\'on "regresse", mais plutôt en s\\\'abrutissant  tous les matins, et ce par simple pression d\\\'un bouton, devant le redifusion de la star à caca ou devant les vacances de l\\\'amour (mais je n\\\'irai pas trop loin car je sais que certains membres importants de ce blog enregistrent parfois ces émissions). Niark niark niark.
Pour voir des oeuvres où il est question de sauver le monde, je conseille plutôt la filmographie de Bruce Willis, de Stallone, ou encore parfois de Tom Cruise, surtout lorsque ce dernier court (cf : La Guerre Des Mondes, peut-être le meilleur film de toute l\\\'histoire de l\\\'humanité si on sait être honnête avec soi même...)
Et puis d\\\'abord pourquoi ne pourait-on pas sauver le monde en restant petit, d\\\'abord?
Et toc... t\\\'as les boules, t\\\'as les glandes, t\\\'as les crottes de nez qui pendent!
Signé: le vengeur masqué.

xavier 01/01/2007 19:28

Aurel,
Ta critique donne envie d\\\'aller voir le film. Mais je n\\\'irais pas e voici pourquoi.
Depuis Alice au pays des meveilles qui était un conte, le monde s'engouffre vers la Kidadulescence à la vitesse du son (j'aurais pu écrire du con). Depuis Roger Rabit où seul dans Toonesland la vie est supportable en passant par Toys Story qui vente la vie de familles sans pères si ce n'est le créateur du sénariot lui-même, nous nageons dans l'enfantillage et la régression permante. Alors aller constater encore une fois que c\\\'est en redevenant petit que l'on peut (en queques sortes et rapidement dit) sauver le monde m'effrai un peu.